Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 15:04
Tous Cobayes ? (Doc + PDF) [VF]
 
OGM ET PESTICIDES : VERS UN NOUVEAU SCANDALE SANITAIRE
 

Un OGM (Organisme Génétiquement Modifié) est un être vivant dont le patrimoine héréditaire a été artificiellement changé.

 

IL EXISTE DEUX GRANDS TYPES D’OGM RELEVANT DE DEUX LEGISLATIONS DIFFERENTES :

 

1/ Ceux qui sont faits pour rester en ESPACE FERME (ex. pour la recherche, ou faire des médicaments…). Certains sont très utiles.

 

2/ Ceux qui sont diffusés DANS L’ENVIRONNEMENT ou milieu ouvert (ex. en plein champ…). Ils font l’objet de l’essentiel des débats à cause des risques mal évalués sur l’environnement et la santé.

 

Depuis leur première utilisation commerciale en 1995, tous les OGM en milieu ouvert sont des plantes alimentaires. Elles étaient censées aider à résoudre la faim dans le monde, s’adapter à la sécheresse, la salinité, le gel… Elles ont en fait été créées depuis 1995 pour absorber des pesticides sans mourir (herbicides) ou pour les produire (insecticides). Elles en contiennent donc toutes : ce sont des éponges à pesticides. Les animaux qui mangent ces plantes absorbent ces pesticides, et les humains qui mangent ces plantes ou ces animaux absorbent donc aussi ces pesticides qui s’accumulent dans la chaîne alimentaire. Et contrairement aux promesses des multinationales, les cultures de ces OGM nécessitent de plus en plus d’épandages massifs de pesticides. Par exemple, les plantes tolérantes à l’herbicide Roundup (comme le soja) représentent 80% des OGM agricoles et sont faites pour être arrosées au Roundup, le premier pesticide du monde. Les 20% restants (comme le maïs appelé « Bt ») produisent en permanence un nouvel insecticide qui se retrouve dans le sol. Cela n’évite en rien l’utilisation d’autres pesticides.

 

Concernant la santé, les autorisations de ces OGM agricoles et des pesticides associés s’appuient sur des évaluations très incomplètes et sans aucune transparence. Non seulement celles-ci sont faites sur des périodes dangereusement courtes (3 mois au mieux sur des rats, modèle commun de laboratoire, au lieu de 2 ans, leur vie entière), mais les résultats, par exemple les analyses de sang, sont maintenus totalement confidentiels pour des raisons de secret industriel.

 

Les premiers travaux indépendants, réalisés sur 2 ans, démontrent pourtant des effets toxiques mortels notamment sur les foies et les reins, avec de grosses tumeurs mammaires. Malgré le soutien de nombreux scientifiques internationaux apporté à ces études, les agences d’évaluation ont refusé de reconsidérer les autorisations de ces produits, et non pas même daigné faire recommencer ces tests. Elles continuent de faire confiance aux industriels des OGM et des pesticides qui font leurs propres tests concluant à l’innocuité de leurs produits. Le principe de précaution est ainsi bafoué.

 

@ Tous Cobayes

 

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 23:11
L’étonnante découverte d’un chercheur russe sur les plantes, l’Astragale (1947.....)

Source : Amessi.org

 

En 1947, le chercheur russe Nicolaï Lazarev s’aperçut qu’il existait une catégorie de plantes qui, consommées par l’être humain, augmentent sa résistance aux diverses sortes de stress :

 

  • stress nerveux, mais aussi attaques microbiennes, froid, chaud, blessures, malnutrition, etc.

 

Il baptisa ces plantes "adaptogènes", dans la mesure où elles accroissent notre capacité à nous adapter à des changements d’environnement, en particulier lorsque celui-ci devient plus agressif.

 

En langage moderne, on pourrait dire que les plantes adaptogènes travaillent comme des "coaches" de notre santé.

 

Dans la médecine traditionnelle chinoise, la notion d’"adaptogène" existe depuis des milliers d’années sous le concept de "toniques supérieurs", qui régularisent les diverses fonctions et augmentent l’énergie.

 

Mais les recherches de Lazarev permirent d’établir de façon scientifique que plusieurs plantes avaient cet effet fortifiant et parmi elles, une des plus intéressantes est l’astragale (Astragalus membranaceus).

 

 Une plante prescrite depuis des centaines d’années contre la fatigue

 

L’astragale est sans doute la plus importante des plantes adaptogènes.

 

Il figure dans la célèbre Chinese Herbal Medicine materia medica, le manuel de référence contenant 350 monographies sur les principales plantes utilisées en médecine chinoise.
L’astragale est prescrit depuis des centaines d’années contre la faiblesse générale, contre des maladies chroniques ou pour augmenter la vitalité. Il est aussi dûment répertorié dans la pharmacopée japonaise.

 

« L’astragale est également devenu extrêmement populaire aux États-Unis, un engouement qui n’est pas un effet de mode puisque c’est depuis les années 80 que les médias en ont fait un sujet récurrent. »

 

 La recherche confirme

 

Les recherches pharmacologiques portant sur l’astragale, nombreuses, ont identifié plusieurs ingrédients actifs qui expliquent les effets de cette plante, dont sa concentration exceptionnelle en polysaccharides immunostimulants.

 

Ces composés agissent naturellement pour traiter des maladies liées à des déficiences immunitaires, en particulier grâce à l’activité immunomodulatrice de leur fraction F3.

 

Mais l’Astragale contient bien d’autres composants actifs qui expliquent ses vertus fortifiantes :


saponines, flavonoïdes, acides aminés et éléments trace. En particulier, deux de ces composants, les saponines astragaloside iv et cycloastragénol, sont des substances anti-âge de pointe capables de stimuler la production de télomérase et donc de permettre aux cellules de dupliquer plus longtemps !

 

 La réalité rejoint ici la fiction.

 

Malheureusement, le coût extrêmement élevé de leur extraction peut dissuader d’une plus large utilisation. L’extrait hydro-glycériné de la plante entière, plus abordable, renferme à dose réduite ces précieuses substances et offre également l’action synergique des autres composants.

 

 Des effets anti-âge importants

 

Le système immunitaire décline avec l’âge ; les premiers signes apparaissent lorsque le thymus, une glande qui se trouve en bas de votre cou, commence à s’atrophier. En fait, cette diminution commence juste après la puberté mais elle devient de plus en plus perceptible avec les années.

 

Le thymus perd peu à peu sa capacité à s’attaquer aux virus, aux bactéries ainsi qu’aux cellules cancéreuses. Et c’est là qu’intervient l’astragale. Cette plante stimule le système immunitaire de différentes façons. Elle augmente le nombre de cellules souches dans la moelle osseuse et le tissu lymphatique, et elle favorise leur développement en cellules immunitaires actives.

 

Elle semble aider à faire passer les cellules immunitaires d’un stade "de repos" à une très grande activité. Elle aide également l’organisme à produire de l’immunoglobuline et stimule les macrophages, c’est-à-dire les cellules "mangeuses" de corps étrangers, qui protègent notre corps

 

 L’astragale peut également aider à activer les cellules naturelles tueuses et les lymphocytes T1, qui sont elles aussi les soldats de votre système immunitaire de protection.

 

 Meilleure protection contre les virus

 

Des chercheurs ont montré que les polysaccharides de l’Astragale induisent chez l’animal comme chez l’homme la production endogène d’interféron.
Cela veut dire que le corps réagit mieux, et de façon plus efficace contre les infections virales.

 

Des souris traitées avec de l’Astragale puis exposées au virus Coxsachie B3 et au virus japonais de l’encéphalite, ont des niveaux d’interféron et une production de macrophages significativement plus importants que ceux des animaux non traités.

 

 Effets positifs sur le système immunitaire des patients cancéreux et sidéens

 

Les polysaccharides de l’Astragale améliorent aussi la réponse des lymphocytes de sujets normaux et de patients cancéreux. Ils renforcent l’activité des cellules naturelles tueuses (celles immunitaires) chez des sujets normaux et chez des patients souffrant d’un lupus systémique érythémateux.

 

 La fraction F3 des polysaccharides potentialise l’activité de cellules immunitaires de patients cancéreux ou sidéens.

 

 Enfin, on a montré que l’Astragale augmente la résistance aux effets immunosuppresseurs des médicaments de chimiothérapie tout en stimulant la production par les macrophages d’interleukine-6 et de facteur nécrosant des tumeurs.

 

Chez des souris, des doses orales d’Astragale stimulent plusieurs aspects de l’immunité. On a montré que les polysaccharides de l’Astragale potentialisent l’activité antitumorale des interleukines-2 et l’activité des monocytes.

 

L’astragaloside IV est présent en quantité infinitésimale dans la racine d’astragale (Astragalus membranaceus), qui tient une place particulièrement importante dans la médecine traditionnelle chinoise. Un procédé extrêmement complexe et couteux permet de l’extraire et de le concentrer pour en obtenir une quantité active. Les produits vendus dans le commerce comme poudre ou extrait d’astragale ne contiennent pas de quantité détectable d’astragaloside IV.

 

L’astragale est prescrite depuis des centaines d’années comme tonique et pour traiter un large éventail de maladies, pour prévenir l’affaiblissement des malades et les protéger contre les infections. La racine d’astragale contient, entre autres, une série de glycosides cycloartane dénommés astragalosides I à VII. L’astragaloside IV est celui qui a été le plus abondamment étudié dans des centres de recherche en Chine et en Europe.

 

 ¤ Ces recherches ont entre autres indiqué que l’extrait de racine d’astragale et l’astragaloside IV ont des propriétés :

 

  • -Immunostimulantes : leur action s’exerce par différentes voies, et notamment en augmentant le nombre de cellules souches dans la moelle épinière et les tissus lymphatiques et en favorisant leur développement en cellules immunitaires actives ; stimulant la production d’immunoglobulines et les macrophages ; favorisant l’activation des lymphocytes T et des cellules naturelles tueuses.

 

  • - Anti-inflammatoires qui ont été montrées sur certains modèles animaux. Sur des souris, la capacité de l’astragaloside IV à atténuer la progression de l’inflammation des voies respiratoires en cas d’asthme chronique a été constatée.

 

  • - Antibactériennes : elles ont été mises en évidence in vitro sur Shigella dysenteriae, Streptococcus haemolyticus, Diplococcus pneumoniae et Staphylococcus aureus.

 

  • - Antivirales : ils inhibent la réplication de certains virus comme la coxsackie, responsable de myocardites. Chez l’animal et chez l’homme, ils induisent la production endogène d’interféron et potentialisent son activité sur les infections virales.

 

  • - Antioxydantes : in vitro, l’astragale a inhibé de 40 % la peroxydation lipidique. Cette propriété explique en partie les effets cardioprotecteurs et neuroprotecteurs de l’astragale et de l’astragaloside IV.

 

  • -Cardioprotectrices : des études ont mis en lumière des effets bénéfiques sur des sujets souffrant d’insuffisance cardiaque congestive ou d’angine de poitrine. Les extraits d’astragale ont une activité cardiotonique.

 

  • -Neuroprotectives : la médecine traditionnelle chinoise utilise l’extrait de racine d’astragale pour traiter des maladies neurodégénératives. Une étude a montré la capacité de l’astragaloside IV à protéger les neurones dopaminergiques (la dégénérescence progressive des neurones dopaminergiques est à l’origine du développement de la maladie de Parkinson).

 

  • -Protectrices contre la toxicité des chimiothérapies : L’extrait d’astragale renforce la résistance aux effets immunosuppresseurs des médicaments de chimiothérapie en incitant les macrophages à produire des interleukines 6 et des facteurs de nécrose tumorale.

 

  • -Inhibitrices de la formation des AGEs (produits de glycation avancée) impliqués dans les complications neuropathiques des diabétiques.

 

  • Astragaloside, grâce à ses multiples propriétés et, en particulier, à ses capacités immunostimulantes, anti-inflammatoires, antioxydantes et antiglycation, est un supplément anti-âge incontournable.

 

  • Ces propriétés exceptionnelles seraient dues à une capacité très particulière de l’astragaloside : celle d’activer la télomérase et ainsi, de ralentir le raccourcissement des télomères, allongeant par ce biais la durée de vie cellulaire. Le raccourcissement des télomères est, en effet, lié au vieillissement cellulaire et à l’apparition des maladies accompagnant le vieillissement.

 

Les télomères les plus courts ont été observés chez des octogénaires. Par ailleurs, chez des personnes âgées de 60 ans et plus, la probabilité de mourir d’une maladie infectieuse ou d’une crise cardiaque parait être beaucoup plus importante chez celles ayant les télomères les plus courts. D’autre part, des études ont montré qu’en stimulant la télomérase il est possible d’accroître de façon très importante la durée de vie des cellules.


Références :

(1). Jiao Y. et al., « Influence of flavonoid of Astragalus membranaceus’ system and leaves on the function of cell mediated immunity in mice », Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi, 1999, 19:356-358.
(2). Wang D.C., « Influence of Astragalus membranaceus polysaccharide FB on immunologic function of human periphery blood lymphocyte », Zhonghua Zhong Liu Za Zhi, 1989, 11:180-183.
(3). Zhao X.Z., « Effects of Astragalus membranaceus and Tripterygium hypoglancum on natural killer cell activity of peripheral blood mononuclear in systemic lupus erythematosus », Zhonggo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi, 1992, 12:679-671.
(4). Yoshida Y. et al., « Immunomodulating activity of Chinese medicinal herbs and Oldenlandia diffusa in particular », Int. J. Immunopharmacol., 1997, 19:359-370.

 

Merci à lasorciererouge pour l'article ;)

 

 

Aller plus loin :

 

 

Les 38 Fleurs de Bach [VF]

 

Secrets et traditions de la médecine mexicaine (Doc) [VF]

 

Iboga : les Hommes du Bois Sacré (Doc) [VF]

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 15:43
Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 15:27
 La musique comme instrument de torture (Doc) [VF]

On a coutume de dire que la musique adoucit les moeurs. Mais dans la guerre moderne, elle est utilisée pour supplicier des détenus, notamment en Irak, en Afghanistan et à Guantanamo. Un auteur de chansons à succès apprend que l'une de ses mélodies a servi comme d'instrument de torture. Il cherche alors à en comprendre le comment et le pourquoi.

 

La critique


Se servir d'un programme de télévision pour enfants, le fameux « 1, rue Sésame », pour torturer des prisonniers, est-ce possible ? Oui ! La CIA utilise des morceaux composés par Christopher Cerf pour cette émission. Ils sont diffusés à plein volume dans les geôles américaines pour briser les détenus et les pousser aux aveux.


Le compositeur est horrifié : « Quand j'ai appris cela, je n'ai pas voulu le croire. » Hard-rock et heavy metal hurlant sont aussi au programme.


Dans des notes de la CIA, on recommande également de diffuser des bruits de motos roulant à 200 kilomètres à l'heure ou un marteau piqueur en fond sonore. Pourquoi utiliser ce type de torture ?

 

« Parce qu'il ne laisse pas de trace », répondent les « interrogateurs » à la retraite. Il est couramment pratiqué en Afghanistan et à Guantánamo : attaché, menotté, une cagoule sur la tête, le détenu est soumis à une dizaine d'heures de lavage de cerveau... jusqu'aux aveux. Les pionniers de cette méthode furent les Chinois, pendant la guerre de Corée. Ils préconisaient la musique beuglante, la drogue et soixante-douze heures de privation de sommeil. Les Américains, leurs prisonniers d'alors, subirent, les premiers, cette savante combinaison sadique.

 

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 00:45
Les nourrissons avant et après traitement par plasma de Quinton (eau de mer Isotonica)

Les nourrissons avant et après traitement par plasma de Quinton (eau de mer Isotonica)

Source : VivreCru

Trouvé sur : NemesisTV

 

« J’ai depuis longtemps recours à cette véritable « transfusion de vie » qu’est la consommation de l’eau de mer ramenée à l’isotonie (même concentration que le sang) que l’on nomme « plasma » de Quinton.

 

C’est une véritable panacée pour les personnes ayant un état d’épuisement , de toxicité et de dénutrition sévères… Je profite d’une visite chez mon ami Arnaud Tisserand pour échanger avec cet homme qui consacre sa vie à la diffusion et l’étude de ce fameux « Quinton » .

 

Tout savoir sur ses usages, ses formulations , ses protocoles, tout en ramenant cela dans une perspective hygiéniste au service de la vie … »

 

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 12:49
 Secrets et traditions de la médecine mexicaine (Doc) [VF]

Dans le Yucatan, don Susanno, botaniste et spécialiste de médecine mexicaine traditionnelle, tient de son père et de son grand-père un savoir sur les plantes probablement aussi vieux que la civilisation maya ou aztèque.

 

Le codex établi au cours des siècles ouvre la voie à de fantastiques découvertes. Ainsi, une préparation contre le diabète a récemment été mise au point. Elle est tirée d'une plante appelée cecropia et génère beaucoup d'espoir, car le diabète touche de plus en plus de personnes à travers le monde.

 

Merci à Lasorciererouge pour le doc ;)

 

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 14:29
EFFETS CHRONIQUES DES PESTICIDES SUR LA SANTE : ETAT ACTUEL DES CONNAISSANCES (PDF - 2001)
La Cellule d’Orientation Régionale pour la Protection des Eaux contre les Pesticides (CORPEP) a sollicité l’ORS Bretagne afin qu’il réalise une étude qui "doit contribuer à faire progresser les connaissances dans le domaine de l’exposition humaine aux pesticides afin d’en apprécier les risques induits ".
 
Cet objectif général suppose d’envisager la problématique sous les deux axes principaux suivants :
 
• Identifier, à partir des connaissances actuelles sur les effets des pesticides sur la santé, des indicateurs susceptibles d’apporter des éléments d’appréciation de l’impact des pesticides sur la santé des populations.
 
• Analyser les méthodes d’investigation et les données disponibles relatives à la contamination de l’eau, de l’air et des aliments.
 
L’analyse de l’ensemble de ces données doit permettre en finalité de définir les moyens nécessaires permettant un suivi de l’exposition de la population bretonne aux pesticides.
 
[...]
 
Le présent rapport présente un état des connaissances actuelles des effets chroniques des pesticides sur la santé.
 
L’objectif principal de l'étude étant de repérer les données utiles pour objectiver les effets de l’exposition aux pesticides sur la population, la méthode d’investigation se fonde sur l’atteinte de plusieurs objectifs intermédiaires, nécessaires au cadrage plus précis de la problématique.
 
Nous retiendrons principalement d’un point de vue méthodologique, la nécessité :
 
• De situer le sujet dans son contexte, cet objectif suppose l’étude de données générales qui ont trait tant aux produits eux-mêmes qu’à la problématique qu’ils suscitent sur le plan international, national et régional.
 
• De s’approprier la bibliographie en lien avec les effets des pesticides sur la santé afin d’être en mesure d’en faire une synthèse et une analyse critique.
 
Le plan du rapport s’articule autour de trois parties :
 
• Eléments de cadrage
 
• Effets sur la santé
 
• Indicateurs : quelles perspectives ?
 
L’étude réalisée par le LERES fait l’objet d’un document distinct intitulé : “Bilan des modalités de surveillance de la contamination de l’eau et des denrées alimentaires par les produits phytosanitaires”.
Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 22:16
Offensive du Codex Alimentarius (Débat TV) [VF]

« Maintenant, la question, est-ce que la présence de résiduts de pesticide ça pause un problème démontré pour la santé du consommateur ? Heu, heeu, ce n'est pas le cas ! »

 

Question rhétorique oratoire du représentant "UFC que choisir" présent sur le plateau !

 

Quand les chiens de garde agissent et parlent selon le bon vouloir de leurs maîtres ça m'agace !!! Tenez les enfants loin de ces débats ignobles que la TV Lobotomie impose aux gens encore assez cons pour continuer à la regarder ! Merci !

 

Le Codex Alimentarius

 

Le Codex Alimentarius est un programme commun de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation mondiale de la santé (O.M.S.) consistant en un recueil de normes, codes d'usages, directives et autres recommandations relatifs à la production et à la transformation agro-alimentaires qui ont pour objet la sécurité sanitaire des aliments, soit la protection des consommateurs et des travailleurs des filières alimentaires, et la préservation de l'environnement.

 

Voir les liens plus bas pour en comprendre la vraie nature, qui est d'autoriser des taux anormalement élevés de pesticides, mercure, plomb, engrais, aluminium (et j'en passe..) dans les aliments !

 

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 20:28
OGM : Vers une Alerte Mondiale ? (Doc) [VF]

La publication, mercredi 19 septembre 2012, de l’étude sur les OGM menée par le Professeur Gilles-Éric Séralini change notre regard sur le sujet. A cette occasion, France 5 diffuse un document inédit qui retrace l’aventure de cette étude.

 

Depuis 2008, le Professeur Gilles-Éric Séralini et son équipe ont réalisé en secret une série de tests sur le maïs Nk603. Les résultats sont alarmants et portent un sérieux doute sur l’innocuité des produits génétiquement modifiés.

 

Pendant deux ans, l’équipe a donc suivi le déroulement de cette étude indépendante, unique par son ampleur et sa durée et qui a bénéficié de moyens techniques et financiers exceptionnels. Gilles-Éric Séralini raconte les origines de sa recherche, la méthode suivie, les difficultés de l’opération, son financement, le secret nécessaire pour la mener à bien. Il commente et explique les images tournées tout au long de l’expérience auxquelles il a été possible d’avoir accès.

 

"OGM, vers une alerte mondiale ?" traite aussi des conditions de crédibilité de l’expertise scientifique, du manque de transparence des agences de sécurité alimentaire et de l’emprise des lobbies de l’industrie sur le monde politique. Après des années de doutes et de polémiques, allons-nous enfin connaître la vérité sur les OGM ?

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 11:20
Iboga : les Hommes du Bois Sacré (Doc) [VF]

Mallendi, un jeune guérisseur gabonais, et son père spirituel, nous entraînent dans un voyage initiatique, du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, au fond de la forêt équatoriale africaine, sur les traces de l'Iboga, plante divinatoire et maîtresse des cérémonies secrètes animistes.

 

L'absorption d'Iboga permet aux initiés d'aller en voyage au pays des morts (des ancêtres), et de renaître en hommes nouveaux, avec des connaissances leur permettant de réévaluer leur présent et d'en tirer des leçons pour gérer leur vie future.

 

Aujourd'hui, la recherche médicale occidentale étudie ces connaissances millénaires ignorées.

 

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 20:56
Sicko (Doc) [VostFR]

Le sujet principal de cette œuvre est la comparaison du système de santé (partie importante de ce qu'est la sécurité sociale) des États-Unis, à ceux du Canada, de la Grande-Bretagne, de la France et de Cuba.

 

Ce documentaire veut faire remarquer que le système de santé des Américains est très inhumain par rapport à ceux de tant d'autres pays, étant donné qu'il dispose de liens quasiment systématiques avec les services privés et les compagnies d'assurance.

 

Dans ce documentaire, des secouristes des attentats du 11 septembre 2001 intervenus dans les décombres du World Trade Center sont présentés. Malades en raison des différents composés en suspension qu'ils ont inhalés peu après les attentats ou des traumatismes psychologiques qu'ils ont subis, ils ont des difficultés financières à obtenir des soins abordables. Leurs difficultés sont mises en parallèle avec les soins de qualité prodigués aux prisonniers de Guantánamo, qui sont considérés par le gouvernement américain comme de dangereux terroristes.

 

D'une manière générale, Michael Moore y explique que certains services comme les soins médicaux, mais aussi l'enseignement et la politique familiale, devraient être publics de manière à en faire profiter le plus grand nombre.

 

 

Aller plus loin :

 

 

L'accès aux soins en danger (Doc) [VF]

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 20:49
L'accès aux soins en danger (Doc) [VF]

« Cotiser selon ses moyens, être soigné selon ses besoins » : voilà le principe fondateur du système de Sécurité sociale, mis en place après-guerre dans un pays exsangue.

 

Le pacte social de 1945 est aujourd’hui particulièrement malmené : pour pouvoir se soigner, il est impératif d’en avoir les moyens. Jacques Cotta et Pascal Martin orchestrent la démonstration.


Le point de vue des décideurs politiques, qui insistent sur la nécessité de faire des économies, se heurte à celui des malades, soignants et économistes de la santé, qui témoignent de la difficulté, au quotidien, d’avoir accès aux soins. Le principe de solidarité est remis en cause par les franchises médicales, les déremboursements de médicaments et les dépassements d’honoraires de plus en plus nombreux. Au nom d’un autre principe, fort éloigné : celui de la rentabilité.


Une mise en perspective édifiante.

 

@ voir et agir

 

 

 

 

Projection-Débat "l'accès aux soins en Danger" à Saran

 

 

Aller plus loin :

 

 

Sicko (Doc) [VostFR]

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 20:02
L’huile de palme : une huile qui fait tâche (Doc) [VF]

Avec 50 millions de tonnes produites chaque année, l'huile de palme, obtenue à partir du fruit du palmier, a conquis les industriels de l'agroalimentaire.

 

Quatre fois moins chère que le beurre, cette matière grasse est désormais présente dans un aliment industriel sur deux, mais aussi dans certains produits ménagers et cosmétiques.

 

Chaque Français en absorberait, sans le savoir, presque 2 kilos par an. Une consommation en hausse qui n'est pas sans conséquences pour la santé, comme l'affirme, en 2010, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments.

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment