Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 13:35

Source : voix de la Russie

 

Un géochimiste russe veut recréer le berceau de la vie

© Photo : william veerbeek/ flickr.com

Un groupe de géochimistes russes originaires d'Extrême-Orient tente de donner vie à la matière inanimée. Les scientifiques veulent recréer dans leur laboratoire un environnement des sources thermales de la péninsule du Kamtchatka, qui, selon eux, serait le milieu idéal pour la création de la vie.

 

Les scientifiques de l'Institut d'analyse complexe des problèmes régionaux de la filiale extrême-orientale de l'Académie des sciences de Russie sont en train d’expérimenter avec la matière organique qui se trouve sous l’influence des fortes températures et pression. L'évolution chimique ne peut pas se transformer en biologique sans un certain stress, a souligné dans une interview aux médias Vladimir Kompanitchenko, l’auteur de ce programme. En d'autres termes, sous une certaine combinaison de température et de pression, la vie dans la matière non-vivante pourrait apparaître. Telle est la conclusion du chercheur après l’étude des bactéries thermophiles au Kamtchatka. La mission – c’est donc recréer le berceau géothermal de la vie dans des conditions de laboratoire.

 

Les experts considèrent que l'expérience des géochimistes extrême-orientaux est tout à fait intéressante, mais restent sceptiques quant aux résultats de cette expérience. Après tout, il s'agit d'une nouvelle tentative d'expliquer l'origine de la vie sur Terre. Ce procédé, s’il s’avère fiable, permettra de synthétiser la vie, explique l’académicien spécialisé en biophysique Valentin Sapounov.

 

« Tout d'abord, nous ne savons toujours pas ce qu'est la vie, nous n’avons pas de définitions claires et ne comprenons pas comment s’est vraiment créée la vie sur Terre. Avec de telles lacunes, cette expérience ne nous avance pas. Il est presque impossible de créer une telle structure par de simples combinaisons empiriques, comme pour l’ADN ».


De nombreux scientifiques sont enclins à croire que la vie a été apportée sur Terre depuis l'espace, rappelle Valentin Sapounov. Cette version était soutenue notamment par le scientifique suédois et lauréat du prix Nobel de chimie Svante August Arrhenius et le fondateur de la biogéochimie russe, l’auteur de la doctrine de la noosphère Vladimir Vernadsky.

 

Cependant, de nombreux scientifiques soutiennent une autre théorie sur les origines de la vie – la théorie volcanique. Le volcanologue Evngueni Markhinine a été le premier à la proposer il y a 40 ans, et actuellement elle est développée par l’équipe de recherche américaine dirigée par le Russe Evgeny Kounine de l'Institut National de la Santé (Etats-Unis). Ces chercheurs estiment que les premiers organismes vivants sont apparus dans les eaux des lacs, qui fournissaient la chaleur et des micronutriments aux sources thermales des volcans.

 

L’équipe de scientifiques dirigée par Vladimir Kompanitchenko, se fonde apparemment sur l'hypothèse du biologiste soviétique Alexandre Oparine. Selon cette théorie datant de 1924, l’évolution biologique était précédée de l’évolution chimique. Elle s’est formée sous l’influence des charges électriques, existant dans les eaux de la Terre il y a 4 milliards d'années. Le milieu dans lequel s’est produit l’évolution biologique était composé d'acides aminés et des polypeptides. Les geysers de Kamtchatka ressemblent effectivement beaucoup à ce milieu.

 

Selon le professeur de la faculté de la géologie à l’Université d’Etat de Moscou Andreï Bytchkov, cette théorie a tout de même un grain de vérité. Selon lui, les processus géologiques qui sont liés avec l’énergie de la Terre, peuvent stimuler l'émergence de la vie. Toutefois, il est difficile de le prouver par expérience.

 

« Du point de vue de la géochimie, nous savons que la vie est apparue très tôt sur Terre. Son apparition doit être liée avec des processus endogènes - le volcanisme et hydrothermie. Nous ne pouvons pas être certains que dans une solution de roche ou un liquide quelconque, il n'y a rien qui soit hérité de la vie présente. C’est pourquoi, la question de l'origine de la vie, est une question très complexe, je pense ».


D’ailleurs, les expériences avec l’imitation du milieu aquatique et l’atmosphère de la Terre au cours des premières années de son existence ont déjà été réalisées. Les chercheurs ont fait passer des décharges électriques par le méthane et d’autres gaz qui existaient dans l’atmosphère terrestre. Quelques mois après le début des expériences, plusieurs molécules organiques y sont effectivement apparues. Mais aucune cellule n’a été obtenue, ce qui veut dire que la vie ne provient pas de ce milieu.

 

 


 

Pour quoi  "Quinton" se retourne-t-il dans sa tombe ?

 

René Quinton, scientifique autodidacte, qui découvrit la similitude de notre milieu intérieur et de l'eau de mer. Il acquit en 1906 une célébrité mondiale en sauvant, par l'injection d'eau de mer isotonique, des milliers d'enfants atteints du choléra et il démontra que la transfusion d'eau de mer pouvait remplacer la transfusion de sang. Salué au début du XXe siècle par la presse américaine comme le "Darwin Français", il a été totalement effacé de notre culture.

 

Sa recherche est résumée dans les livres "Savants maudits, chercheurs exclus" de Pierre Lance, dont une interview est disponible sur ce blog à cette adresse :

 

http://openyoureyes.over-blog.ch/article-pierre-lance-savants-maudits-chercheurs-exclus-video-article-vf-102861997.html

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

lasorciererouge 17/10/2013 19:47

https://www.youtube.com/watch?v=BiI2GdmzYvw

Blog: vivrecru

Pour ceux qui ne connaissent pas l'eau de Quinton.
Perso..essayé et approuvé.

openyoureyes 17/10/2013 23:59

je récup je voit demain, merci lasorciererouge ;)

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment