Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 12:22

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41ulo0Rp0jL._SS500_.jpg

Toute obligation serait contredite par le nouveau Code civil qui reconnaît le « principe du respect de l’intégrité du corps humain ».

Toute obligation serait en contradiction avec l’art. 36 du Code de Déontologie Médicale qui précise : « tout acte médical requiert le consentement libre et éclairé des personnes ».

 

En France, il ne peut exister d’obligation légale de vaccination

 

Toute obligation serait anticonstitutionnelle :

Art. 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, du 10-12-1948 :

 

 « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ».

  • Toute obligation serait contredite par le nouveau Code civil qui reconnaît le « principe du respect de l’intégrité du corps humain ».
  • Toute obligation serait en contradiction avec l’art. 36 du Code de Déontologie Médicale qui précise : « tout acte médical requiert le consentement libre et éclairé des personnes ».
  • Toute obligation serait contraire aux Arrêts de la Cour, du 25-02 et 14-10 1997, expliquant : Information des Patients. « Les praticiens doivent être en mesure de prouver qu’ils ont fourni au patient une information loyale, claire, appropriée et exhaustive, au moins sur les risques majeurs, et la plus complète possible sur les risques les plus légers. Cette information a pour but de permettre au patient de refuser la vaccination proposée en estimant que les risques sont supérieurs aux bénéfices escomptés ».
  • Toute obligation serait annulée d’office par la Loi du 04 mars 2 002, n° 2 002-303, Art. 11, Chapitre 1er, modifiant l’Art. L 1 111-4 du Chapitre 1er du Titre 1er du Livre 1er de la Première Partie du Code de la Santé Publique :
  • "Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment" .
  • Il appartient donc à chacun d’accepter ou refuser, librement, cet acte médical - contesté par une multitude de professionnels de la médecine - qu’est une vaccination.
  • Toute obligation de vaccination induit, pour tout opposant à cet empoisonnement, la notion de Résistance à l’0ppression – droit reconnu par la Constitution – et celle de Légitime Défense – qui ne limite pas le choix des moyens utilisables !… -.
Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 12:20

http://www.ufcquechoisir-thionville.fr/images/sodas.jpg

 

La revue "60 Millions de consommateurs" lève le voile sur les composants de cinquante-deux boissons sucrées. La revue "60 Millions de consommateurs" lève le voile sur les composants de cinquante-deux boissons sucrées.

 

Les ingrédients cachés des sodas enfin révélés

 

Déjà montrés du doigt à de multiples reprises – notamment depuis que le maire de New York, Michael Bloomberg, a demandé l’interdiction dans la restauration des boissons sucrées d’une contenance supérieure à un demi-litre –, Coca-Cola comme les autres fabricants de sodas ne vont sans doute pas apprécier la dernière enquête de 60 millions de consommateurs. Dans son numéro de juillet-août mis en vente le 28 juin et titré "Sodas, colas, ce que vous buvez vraiment", la revue passe au crible une cinquantaine de boissons rafraîchissantes, en analysant en laboratoire 19 marques.

60 millions de consommateurs ne dévoile pas la fameuse formule du Coca-Cola, conçue en 1886. Notamment s’agissant des extraits végétaux. Si certaines enseignes comme Aldi, Casino et Ed/Dia ont accepté de détailler les compositions de leurs produits, Coca-Cola et Pepsi Co se sont retranchés derrière le secret industriel.

Des analyses menées en laboratoire, il ressort que les terpènes (une classe d’hydrocarbures produits par de nombreuses plantes, en particulier les conifères) prédominent chez les deux leaders du marché, dont certains, selon la revue, "peuvent être gênants pour les personnes allergiques ou intolérantes".

L’étude révèle en outre que 10 colas sur les 19 testés renferment de l’alcool, mais à des doses très faibles, inférieures à 10 mg/l (soit 0,001 % d’alcool). Selon la législation, une boisson est non alcoolisée si elle ne contient pas plus de 1,2 % d’alcool. Quant aux colorants E 150d et E 150c (caramel), classés comme potentiellement cancérigènes par l’Etat de Californie en janvier, les deux principaux fabricants en ont réduit leur présence, mais pas en Europe.

Sans surprise, le sucre est le composant le plus présent dans ces boissons. La plupart des breuvages étudiés affichent plus de 100 grammes de sucre par litre. Un litre de cola ou de jus de fruits peut en contenir jusqu’à 115 grammes, soit l’équivalent d’une vingtaine de morceaux – six par cannette –, rappelle le mensuel.

Si le sucre en soi n’est pas mauvais pour la santé, nombre d’études font le lien entre la consommation de sucre et le risque d’obésité, de maladies cardio-vasculaires et de diabète. Une étude menée par trois scientifiques de l’université de San Francisco, publiée dans la revue Nature en février, avait fait grand bruit en montrant ces liens et en comparant certains effets du fructose à ceux de l’alcool.

 Des scientifiques parlent même d’addiction

.

Ce que contestent les industriels, qui martèlent que la consommation de leurs produits n’a pas de lien direct avec l’obésité et qu’ils en réduisent la teneur en sucre. Muhtar Kent, PDG de Coca-Cola (plus de 500 marques, dont Fanta, Sprite, Minute Maid...), affirmait ainsi, dans le Wall Street Journal du 18 juin : "C’est inexact et injuste d’accuser un seul produit."

 LES JUS DE FRUITS NE SONT PAS EN RESTE

En France, la consommation de boissons sucrées ne cesse de croître, notamment par les jeunes. Elle atteint 60 litres par an et par habitant, loin derrière les Etats-Unis néanmoins, où la consommation de sodas a été multipliée par trois en vingt ans pour atteindre 190 litres.

Les jus de fruits ne sont pas en reste. Considérés comme "bons pour la santé", même "sans sucres ajoutés", conformément à la réglementation, ils en contiennent beaucoup.

Un verre de Tropicana Bio (de 25 cl) renferme ainsi 27 grammes de sucre, soit quasi autant qu’une canette de Coca, et un verre de jus Alter Eco 25 grammes, tandis que le jus d’orange Joker en contient 22,5 grammes, selon les mesures de la revue. Certes, ils apportent des vitamines, mais le Programme national nutrition santé (PNNS) préconise une consommation avec modération, pas plus d’un demi-verre par jour pour les enfants de 3 à 11 ans.

Le docteur Laurent Chevallier, praticien attaché en centre hospitalo-universitaire et président de la commission alimentation du Réseau environnement santé (RES), qui a travaillé comme conseiller pour le dossier de 60 millions de consommateurs, estime qu’il faut mettre en garde les gros consommateurs de jus industriels, notamment les enfants et les jeunes femmes en état de procréer.

Lire aussi l’entretien avec Laurent Chevallier :

 "Les colas recèlent des molécules problématiques"

Quelque 1,64 milliard de litres de jus de fruits ont été vendus dans le monde en 2011, en hausse de 2,57 % par rapport à 2010, selon Unijus, l’Union nationale interprofessionnelle des jus de fruits. Quant aux thés glacés – onze références sucrées ont été analysées –, seul le Sodastream contient moins de 50 grammes de sucre par litre.

Attention aussi aux édulcorants, pointe le mensuel. Un tiers de ces boissons en contiennent, des artificiels (aspartame, E 951, ou acésulfame K, E 950) ou d’origine naturelle (Stevia). Les édulcorants intenses n’offrent aucun intérêt nutritionnel, selon un rapport d’étape rendu le 18 juin par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses). Les données disponibles "ne permettent pas de conclure à un effet préjudiciable des édulcorants intenses pendant la grossesse", souligne l’Anses, mais "de nouvelles recherches sont nécessaires". Au final, 60 millions de consommateurs demande aux industriels davantage de transparence. Le message du PNNS est clair :

 "Privilégiez l’eau, la seule boisson indispensable."

Pascale Santi - LeMonde.fr

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 10:54

http://s3.static69.com/m/image-offre/e/8/3/9/e83913ec9961d698f8a6ec4c472ccbaa-300x300.gif

 

Le 7 septembre est sorti à Actes Sud le livre Menaces sur nos neurones. Alzheimer, Parkinson et ceux qui en profitent…, par Marie Grosman, spécialisée en épidémiologie et santé environnementale, et Roger Lenglet, philosophe et journaliste d'investigation indépendant.


C’est une investigation sur tous les niveaux qui concourent à la « production » et au maintien d’une « société neurotoxique ». Elle se focalise sur l’accumulation des métaux lourds et leur impact sur la santé et l’environnement, en dévoilant tout un système qui favorise les intérêts économiques des lobbies et groupes de pression et bloque l’information transparente, la remise en cause de tout un système verrouillé et instrumentalisé, le questionnement citoyen et la reconnaissance des droits des victimes. Le rôle des métaux lourds, en synergie avec d’autres produits toxiques (pesticides, perturbateurs endocriniens…), est questionné dans l’apparition et la multiplication de maladies neurologiques telles que Alzheimer et Parkinson, les troubles neurocomportementaux et autres affections.  


Je n’ai pas encore lu le livre, mais connaissant le sérieux de Roger Lenglet, auteur de nombreux livres fort bien documentés et qui ont permis des avancées dans la prise de conscience sur de nombreux problèmes de santé publique et de dénaturation de la démocratie par les lobbies et les conflits d’intérêts, je pense que Menaces sur nos neurones fera date. Dans un débat qui doit être mené en toute transparence, quelle qu'en soit la conclusion, afin d'éviter des extrêmes et des polarisations généralement délétères: soit le rejet en bloc des causes environnementales, soit l'attribution d'une causalité globale, exclusive et prise au sens strict du terme. 

Voici une courte présentation vidéo faite par les deux auteurs. Des informations complémentaires (introduction, sommaire…) sont disponibles sur cette page de l’éditeur Actes Sud.


Je rappele mon investigation, parue le 5 mars 2009 sur Pharmacritique, sur les conflits d’intérêts autour de l’Alzheimer, à commencer par ceux de Nicolas Sarkozy et ses frères, dans l’intérêt des assureurs et de l’industrie pharmaceutique, sur le pourquoi des franchises médicales, l’inutilité des médicaments anticholinestérasiques et de la mémantine, etc. : « Conflits d’intérêts des frères Sarkozy, plan Alzheimer et mutuelle obligatoire, pour le profit de Sanofi et des assurances ».

 

 

 


 

Aller plus loin :

 

Aluminium, notre poison quotidien. [Docu VF]

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 15:45

  http://www.electronic-replicant.com/wp-content/uploads/2011/05/DrZoidberg.jpg

 

 

Une VRAIE BOMBE à RETARDEMENT...pour ceux qui ont utilisé ces produits. Parmi les produits listés par Le Monde, on trouve de nombreux cosmétiques pour bébés, des crèmes comme la Biafine, des sirops contre la toux (Drill, Humex), des dentifrices (Fluocaril), des pansements gastriques (Maalox, Gaviscon), des traitements des troubles du transit intestinal (Motilium) ou des nausées et vomissements (Primpéran)... Dans la ligne de mire se trouve aussi des antibiotiques, comme le Zinnat, ou des médicament contre la douleur et la fièvre (en particulier les formes génériques d’ibuprofène et de paracétamol). Les formes génériques de tous ces médicaments ne seraient pas non plus épargnées.


 

LA LISTE :

 

· ACTI 5 sol buv
ACTISOUFRE sol p pulv bucc/nasal
· ACTIVOX LIERRE sirop
· ADAPALENE TEVA 0,1 % crème
· ADAPALENE TEVA 0,1 % gel
· ADAPALENE WINTHROP 0,1 % crème
· ADAPALENE WINTHROP 0,1 % gel
· ALFA-AMYLASE BIOGARAN 200U.CEIP/ml sirop
· ALFATIL 250 mg gél
· ALGINATE DE SODIUM/BICARBONATE DE SODIUM BIOGARAN 250mg/133,5mgp5ml susp
buv
· ALGINATE DE SODIUM/BICARBONATE DE SODIUM EG 250mg/133,5mg p 5ml susp buv
· ALGINATE DE SODIUM/BICARBONATE DE SODIUM SANDOZ 250mg/133,5mg p 5ml susp buv
· ALGINATE DE SODIUM/BICARBONATE DE SODIUM TEVA 250mg/133,5mg pour 5ml susp buv
· ALLOPURINOL RATIOPHARM 300 mg caps
· ALLOPURINOL TEVA 100mg caps molle
· ALLOPURINOL TEVA 200mg caps molle
· ALLOPURINOL TEVA 300mg caps molle
· AMBROXOL BIOGARAN 0,6 % sol buv sans sucre
· AMBROXOL EG 0,6 % sol buv
· AMBROXOL MYLAN 0,6 % sol buv
· AMBROXOL RATIOPHARM 0,6 % sol buv
· AMBROXOL TEVA 0,3 % sol buv
· AMBROXOL TEVA 0,6 % sol buv
· ANTARENE 20 mg/ml susp buv enfant nourrisson
· APHILAN DEMANGEAISONS 0,5 % crème
· ARGININE VEYRON sol buv
· ARGININE VEYRON sol buv en ampoule
· ARNICAN 4 % crème
· AROMASINE 25mg cp enr
· ARPHOS sol buv
· ARTANE 0,4% sol buv
· ARTHRODONT 1% pâte gingiv
· ARTISIAL sol p pulv endobucc
· BACTRIM susp buv pédiatrique
· BETESIL 2,25mg emplâtre médicamenteux
· BETNESOL 5 mg/100 ml sol rect
· BETNEVAL LOTION 0,1 % émuls p appl cut
· BIAFINE émuls p appl cut
· BIAFINEACT émuls p appl cut
· BIOCALYPTOL 6,55 mg/5 ml sirop sans sucre
· BIOTINE BAYER 0,5% sol inj IM
· BRONCALENE SANS SUCRE sirop ad
· BRONCALENE sirop ad
· BRONCALENE sirop enf
· BRONCATHIOL ENFANT sol buv
· BRONCATHIOL EXPECTORANT sol buv ad
· BRONCHOKOD 2 % sirop enfant
· BRONCHOKOD 2 % sol buv sans sucre enfant
· BRONCHOKOD 5 % sol buv sans sucre adulte
· BRONCHOKOD sirop adulte
· BRONCOCLAR sirop adulte
· BRONKIREX 2 % sirop sans sucre enfant
· BRONKIREX 5 % sirop sans sucre adulte
· CALMIXENE sirop
· CARBOCISTEINE ARROW 5 % sol buv sans sucre adulte
· CARBOCISTEINE BIOGARAN 2 % sol buv sans sucre enfant
· CARBOCISTEINE BIOGARAN 5 % sol buv sans sucre
· CARBOCISTEINE EG 2 % sirop Enf
· CARBOCISTEINE EG 5 % sol buv sans sucre adulte
· CARBOCISTEINE MYLAN 2 % sirop Enf
· CARBOCISTEINE MYLAN 2 % sol buv sans sucre enfant
· CARBOCISTEINE MYLAN 5 % sirop Ad
· CARBOCISTEINE MYLAN 5 % sol buv sans sucre adulte
· CARBOCISTEINE RATIOPHARM CONSEIL 2 % sirop enfant
· CARBOCISTEINE RATIOPHARM CONSEIL 5 % sol buv sans sucre adulte
· CARBOCISTEINE SANDOZ CONSEIL 2 % sirop enfant
· CARBOCISTEINE SANDOZ CONSEIL 5 % sol buv sans sucre adulte
· CARBOCISTEINE SANDOZ CONSEIL 5% sirop Ad
· CARBOCISTEINE SANDOZ CONSEIL sans sucre 2 % sol buv enfant
· CARBOCISTEINE TEVA CONSEIL 2 % sirop enfant
· CARBOCISTEINE TEVA CONSEIL 2 % sol buv sans sucre enfant
· CARBOCISTEINE TEVA CONSEIL 5 % sirop adulte
· CARBOCISTEINE TEVA CONSEIL 5 % sol buv sans sucre adulte
· CARBOCISTEINE WINTHROP 5 % sirop sans sucre adulte
· CEFUROXIME BIOGARAN 125mg cp pellic
· CEFUROXIME BIOGARAN 250mg cp pellic
· CEFUROXIME BIOGARAN 500 mg cp pellic
· CELLCEPT 1g/5ml pdre p susp buv
· CELLTOP 100 mg caps
· CELLTOP 25 mg caps
· CELLTOP 50 mg caps
· CETAVLON 0,5 % crème
· CETIRIZINE ARROW 10mg/ml sol buv en gte
· CETIRIZINE BIOGARAN 10mg/ml sol buv en gte
· CETIRIZINE TEVA 10mg/ml sol buv en gte
· CHOPHYTOL 20 % sol buv
· CHOPHYTOL cp enr
· CHROMARGON sol p appl loc
· CICATRYL pom
· CITRARGININE sol buv
· CITRATE DE BETAINE CRISTERS 2g/5ml sol buv
· CITROCHOLINE sol buv
· CLAIRODERMYL 10% pom
· CLAIRODERMYL 5% pom
· CLARIX EXPECTORANT CARBOCISTEINE 2 % ENFANTS sirop
· CLARIX EXPECTORANT CARBOCISTEINE 5 % ADULTES SANS SUCRE sol buv
· CLARIX EXPECTORANT CARBOCISTEINE ADULTES SANS SUCRE 750 mg/10 ml sol buv
· CLARIX sirop
· CLARIX TOUX SECHE PENTOXYVERINE 0,15 % ENFANTS sirop
· CLARIX


la suite ici

 

 

 

 


 

 

Trouvé sur :

 

http://presselibreinternationale.com/ (NENKI)

 

Aller plus loin :

 

Un appel important du Dr Rath aux populations d'Allemagne, d'Europe et du Monde entier - Berlin 13 MARS 2012 (Conférence)[VOSTFR]

 

Aluminium, notre poison quotidien. [Docu VF]

 

Profits macabres - L'histoire cachée des drogues psychiatriques [DOCU VF]

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 14:17


Si un aliment irradié n’a plus de vie, à quoi peut-il servir ? La ionisation alimentaire
est une escroquerie scientifique, un remède préventif pire que le mal …

 

<< On ne peut pas dire la vérité à la télé …
il y a trop de monde qui regarde. >> Coluche.

 

Irradiation, ionisation, c’est quoi ?

 

Irradier, veut dire soumettre à un rayonnement radioactif de type bêta (provenant de particules), ou de type gamma (cobalt 60) l’autre terme (plus discret) est l’ionisation.

 

L’irradiation au cobalt 60, émet des rayons gamma qui irradient alors, à quarante kilograys (KGy), des palettes entières d’aliments convoyés en boucle sur tapis roulants.

 

L’irradiation au césium 137, parce qu’il n’a pas besoin d’un couvercle d’eau, est d’un usage beaucoup plus pratique. Intégré dans une mini-centrale nucléaire mobile, il est transporté en camion, d’une usine à l’autre, au gré des contrats, en revanche il est beaucoup plus instable.

 

A quoi sert l’irradiation ?

 

L’irradiation est utilisée pour retarder le mûrissement des fruits, pour empêcher les légumes de germer, pour tuer des bactéries responsables du pourrissement ou pour se débarrasser d’insectes sur les aliments. Il y a actuellement une forte pression internationale de la part de l’industrie de l’irradiation et d’ autres organisations (comme l’OMS !) pour généraliser son l’utilisation.

 

 

Qui utilise l’irradiation ?

 

Actuellement, cinq pays de l’Union européenne autorisent l’irradiation ou (ionisation) d’autres aliments : la Belgique (8), la France (16), la Hollande (8), l’Italie (3) et le Royaume-Unis (10).

 

Pour voir la liste des aliments concernés : Ionisés : la liste secrète !

 

Jusqu’à présent, la pression de l’opinion publique a été forte pour s’opposer à l’ionisation des aliments. Ainsi, selon les organisations de consommateurs, cette technologie n’offre pas de réels bénéfices aux consommateurs, ce serait même plutôt le contraire et pourrait tromper ceux-ci sur la fraîcheur réelle des produits !

 

Les dangers liés à << l’irradiation >> des aliments

 

L’irradiation des aliments dégrade la qualité de ceux-ci notamment en détruisant les vitamines qu’ils contiennent et en faisant apparaître de nouveaux composés chimique dont certains sont cancérigènes. Malheureusement, voici une raison de plus pour manger naturel (Bio).

 

Ainsi l’ionisation peut détruire jusqu’à 80% de la vitamine A des œufs et 48% du Béta carotène du jus d’ orange ! De plus l’ionisation des aliments peut faire apparaître dans ceux-ci des composés appelés cyclobutanones, qui sont des promoteurs du développement de cancers et causent des dommages génétiques chez le rat.

 

Chez l’homme on sait qu’il créent des dommages aux cellules et au gènes (cytotoxicité et géno-toxicité). D’autres composés tels les radicaux libres ou le benzène, le toluène … apparaissent lors de l’ionisation d’aliments (ces composés sont connus pour favoriser l’apparition de cancers, maladies cardio-vasculaires, …).

 

Une riche littérature scientifique illustre ces dangers. Pourtant la Commission européenne ou l’OMS (organisation mondiale de la santé) refusent toujours de prendre en compte ces dangers mis en évidence par ces études scientifiques. Pourquoi ?

 

La commission européenne refuse les conclusions d’une étude officielle européenne qui montre les dangers potentiels des aliments ionisés !

 

Une étude réalisée en 2002, par une équipe de chercheurs franco-allemands dans le cadre d’un programme de recherche interrégional de l’Union européenne a montré que certains cyclobutanones (les 2 alkylcyclobutanones) sont cytotoxiques, génotoxiques et sont des promoteurs du cancer du colon chez le rat.

 

Le comité scientifique de la nourriture (SCF : du service santé et protection du consommateur de la Commission européenne) a refusé ces conclusions alors que l’équipe de chercheurs qui a réalisé cette étude compte parmi les meilleurs spécialistes mondiaux !

 

Les chercheurs n’ont d’ailleurs pas tardé à réagir pour maintenir leurs conclusions.

 

Conclusion : l’irradiation ne se contente pas d’exterminer les germes indésirables, par la même occasion ils détruisent instantanément toutes les vitamines, les antioxydants, les enzymes, les acides gras, et dans le cas des viandes rouges, certains composants naturellement présents dans les fibres deviennent cancérigènes.

 

(…)

 

<< C’est que les industriels ne s’interressent pas à la prévention, ils préfèrent
souvent (pour un moindre prix) payer les pots cassés. >>

 

 

Pourquoi << l’irradiation >> à tout prix ?

 

Pour masquer de mauvaises pratiques en matière d’hygiène et ne pas inciter à accroître la propreté dans ce domaine

 

L’OMC (Organisation mondiale du commerce), presse l’Union européenne d’assouplir sa législation sur l’ionisation des aliments : elle y voit là un moyen d’accroître encore un peu plus la mondialisation des échanges commerciaux de nourriture au détriment des systèmes de production locaux durables et de petite taille, destabilisant encore davantage les marchés en concurrencant les productions locales avec des productions d’aliments en provenance des pays en voie de développement où les coûts de production sont très bas.

 

Ces produits dénutris et sans fraîcheur pourront ensuite être revendus sur nos marchés !

 

Etiquetage absent ! pourquoi ?

(…)

Travailleurs et sécurité globale en danger

 

L’utilisation de l’ionisation des aliments n’est pas sans danger pour les travailleurs de ce secteur. De très nombreuses contaminations radioactives ont déjà eu lieu aux USA, en Italie, en Norvège, en Australie, …

 

De plus les sources de radioactivité sont très convoitées par des réseaux organisés afin d’être revendue sur le marché noir (chaque année, dans le monde se sont plus de 200 sources de radioactivités qui sont volées ! ).

Attention au terrorisme !


Pour lire l’article dans sa totalité, cliquer ICI

 

Auteur : Bioweight

 


Source :


www.bioweight.com via TerreSacrée

 

Aller plus loin :

 

Codex Alimentarius (article+conférence+vidéos)

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 16:03
http://www.actinnovation.com/wp-content/uploads/2011/11/etiquette_lavante_fruit.jpg
"Il est bon de savoir que les fruits et légumes cultivés de façon conventionnelle (avec fertilisants et pesticides de synthèse) ont un code à quatre chiffres (XXXX).

http://www.chacunsonbio.fr/files/u5/IMG_2106_0.jpg

Les produits biologiques ont un code à cinq chiffres dont le premier chiffre est un 9 (9XXXX).

http://s301094789.onlinehome.fr/etiquettes/public/PLU/.41749_m.jpg

Les produits transgéniques OGM ont un code également à cinq chiffres dont le premier chiffre est un 8 (8XXXX)."

 




" Faites attention lors de vos achats..."

 

 


 

 

Aller plus loin :

 

Le monde selon MONSANTO / Monsantoland (Docu+article) [VF]

 

Réserve mondiale de semences du Svalbard - Le coffre fort de l'apocalypse (Article+Docus) [VOSTFR+VF]

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 17:51

http://delitdimages.ndf.fr/wp-content/uploads/2011/06/antibiotiques.jpg

 

Cette émission nous dévoile comment les grands laboratoires pharmaceutiques lancent des campagnes de marketing à très gros budget pour vanter les effets miracles de nouvelles molécules permettent de guérir des maladies qui n’existent pas. Ces maladies sont purement et simplement inventées par les gros laboratoires à partir de maladies ou symptômes déjà existants et reconnus. Il leur suffit de trouver "un nom", qui la plupart du temps reprend le terme de "syndrome" (c’est à dire ensemble de symptômes). Depuis le temps que ce terme de "syndrome" est utilisé dans les milieux médicaux, tout le monde a oublié qu’il ne s’agit pas de maladies mais uniquement de symptômes. C’est un peu comme si on parlait du "syndrôme d’élévation de la température" pour parler de la fièvre accompagnée de céphalées, en oubliant totalement de rechercher quelle est LA CAUSE (infectieuse ou autre) de cette fièvre. Mais n’est-ce pas ce que les gens sont de plus en plus amenés à faire ? ... prendre une molécule contre la fièvre, une autre contre le mal de tête, éteignant ainsi les indicateurs précieux d’un problème de santé qui lui, reste ignoré. Les laboratoires produisent des molécules de synthèse, délaissant les trésors inestimables de la nature, balayant les savoirs-faire ancestraux des "médecins de campagne" et autres méthodes de soins basées sur l’observation attentive du corps, le bon sens, l’attention à ce que dit le patient, et l’hygiène de vie globale. Ils nous font croire que sans eux, sans "leurs" molécules, il n’y a pas de guérison possible. Mais la vérité est tout autre : ces laboratoires corrompus par l’argent n’hésitent pas à falsifier ou trafiquer les résultats des tests afin de cacher à la population les risques graves d’effets secondaires de leurs médicaments. Effets physiques (ex : nécrose de la mâchoire pour les biphosphonates comme le Fosamax donné pour le traitement de "l’ostéoporose" qui n’est rien d’autre que le vieillissement naturel des os), mais aussi effets psychiques (angoisses et psychoses graves pouvant mener au suicide pour la molécule Rimonabant -médicament "Acomplia"... avec un nom à la consonance flatteuse- vendue pour le "syndrome métabolique" inventé par le laboratoire Sanofi à grand renfort de plan marketing sur plusieurs années).

A côté de cela, lorsqu’un petit laboratoire de produits naturels réussit à mettre au point un remède de grande efficacité pour une maladie infectieuse bien réelle mais totalement déniée par les autorités médicales dans sa forme chronique (la Borréliose), les autorités de santé françaises se soulèvent et font interdire le remède (voir : www.nutrivital.eu). Lorsqu’un petit laboratoire d’analyses médicales réussit à détecter convenablement cette maladie infectieuse chronique larvée, très difficilement détectable avec les tests de sang classiques (puisque l’infection pénètre profondément les tissus), il subit le même type de répression et reçoit descente de police, intimidation, et condamnation. JUSQU’A QUAND ALLONS-NOUS ACCEPTER CETTE SITUATION ?

A noter : Après avoir honteusement breveté le vivant (les plantes, etc...voir : http://www.notre-ecole.net/), les laboratoires cherchent maintenant à fabriquer et breveter "la vie" elle-même. Ayant découvert le moyen de redonner "vie" à une bactérie morte et vidée de sa substance, grâce à de l’ADN de laboratoire, les scientifiques se prennent pour Dieu.

 

Pour plus d’info : http://www.arte.tv

 





Aller plus loin :

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 02:35

http://conxientia.fr/wp-content/uploads/2012/02/vaccins.jpg

 

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le nombre d’enfants autistes a augmenté de 78 pour cent aux Etats-Unis au cours de la dernière décennie.

 

On estime aujourd’hui qu’un enfant sur quatre-vingt-huit enfants est atteint d’une forme quelconque de trouble autistique. Nos écoles sont véritablement bondées d’enfants ayant des « besoins spéciaux », et des millions de parents tentent désespérément de comprendre pourquoi tant d’enfants ont ces graves problèmes de développement.

 

The American Dream, Michael Snyder, 29 mars 2012


Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le nombre d’enfants autistes a augmenté de 78 pour cent en Zunie au cours de la dernière décennie.

On estime aujourd’hui qu’un enfant sur quatre-vingt-huit enfants est atteint d’une forme quelconque de trouble autistique. Nos écoles sont véritablement bondées d’enfants ayant des « besoins spéciaux », et des millions de parents tentent désespérément de comprendre pourquoi tant d’enfants ont ces graves problèmes de développement.

Curieusement, la plupart des enfants autistes étaient au départ tout à fait normaux. La plupart d’entre eux se développent très bien pendant la première ou les deux premières années, et puis se produit une chose dramatique. Qu’est-ce donc que cela pourrait être ? Eh bien, il y a un secret que vous n’êtes pas censé savoir.

Ce secret est que les vaccins sont l’une des causes principales de l’autisme. Le pourcentage de nos enfants atteints d’autisme a augmenté avec le nombre de vaccins qui leurs sont administrés. Aujourd’hui, dans certaines régions de Zunie, plus de 30 vaccins sont injectés aux jeunes enfants avant trois ans.

  • Quand vous injectez tant de mercure et tant d’autres produits toxiques directement dans le sang des jeunes enfants vulnérables, des choses graves sont inévitables. Les preuves liant les vaccins à l’autisme continuent à affluer, et pourtant l’establishment pharmaceutique nie toujours avec vigueur qu’il pourrait possiblement y avoir un lien entre les deux.

Chaque année, des milliers et des milliers de parents amènent leurs bambins en parfaite santé chez le médecin pour le faire vacciner, et finissent plus tard par le regretter amèrement. Peu de temps après l’un de leurs trop nombreux vaccins, beaucoup d’enfants tombent malades, arrêtent de parler et ne se remettent jamais. Les parents de ces enfants restent complètement anéantis.

 

Si vous vous mettez à surfer sur Internet, vous pourrez trouver assez de témoignages de ce genre pour rester à les lire pendant des jours entiers.

 

Or, pour l’establishment pharmaceutique, aucun lien ne doit jamais être admis entre vaccins et autisme. Des centaines de milliards de dollars de profits sont en jeu, et reconnaître que les vaccins provoquent l’autisme aurait des implications juridiques absolument hallucinantes.

 

Jamais, jamais, jamais, jamais, les grandes compagnies pharmaceutiques ne reconnaîtront ce lien. Et puisque ces entreprises dépensent aussi des milliards de dollars en publicité dans les médias grand public, ceux-ci non plus ne reconnaîtront jamais ce lien.

 C’est entièrement une question d’argent.

C’est pourquoi ils doivent se comporter d’une manière incroyablement intrigante quant à ce qui est à l’origine de la poussée dramatique des cas d’autisme en Zunie.

  Et « poussée dramatique » est en réalité un euphémisme.

Il devient vraiment difficile de nier que l’épidémie d’autisme est ici absolument explosive. Ceci provient d’un article récent de CNN :

En 2000 et 2002, l’autisme était estimé toucher environ 1 enfant sur 150. Deux ans plus tard, à 8 ans, 1 enfant sur 125 était autiste. En 2006, ce rapport était de 1 sur 110, et les toutes dernières données – de 2008 – suggèrent qu’un enfant sur 88 est autiste.

 Quelle en est donc la cause ?

 Les mass medias lancent toutes sortes de théories bizarres.

Mais un nombre croissant de parents en arrivent à une conclusion. Malgré la propagande écrasante dans les médias grand public, selon laquelle les vaccins ne provoquent pas l’autisme, un sondage a révélé qu’un parent sur quatre pense désormais que les vaccins sont à l’origine de l’autisme.

  De ce fait, pourquoi tant de parents ne sont pas écoutés par les « experts » ?

Eh bien, c’est à cause de ce qu’ils voient dans la vie réelle.

 

http://www.impactlab.net/wp-content/uploads/2010/05/vaccinations.jpg

 Ce qui suit provient d’un article récent du Huffington Post :

C’est un fait que de nombreux enfants atteints d’un désordre du spectre autistique voient leur développement normal régresser juste au moment où on leur administre de multiples vaccins, lors de leurs visites habituelles chez le médecin. Les responsables de la santé estiment que le moment est purement fortuit.

 

La régression survient généralement entre 12 et 24 mois, bien qu’une étude ait découvert que certains enfants montrent des signes d’autisme dès six mois, mais jamais avant cet âge.

 

À l’âge de six mois, la plupart des enfants zuniens ont reçu environ 18 inoculations contenant 24 vaccins contre neuf maladies. Au cours des deux années suivantes, ils recevront encore neuf piqûres contenant 14 vaccins contre 12 maladies.

 

Ainsi, quand un enfant régresse à six mois, ou à 18 mois, cette tragédie arrive en période de vaccination intensive. Dans de nombreux cas, des parents signalent que leur enfant a eu une réaction anormale après avoir été vacciné (convulsions, poussées de fièvres, diarrhées, léthargie, cris aigus et/ou d’autres symptômes).

 

Si votre enfant cessait de parler dans les jours (voire les heures) suivant un vaccin, comment vous sentiriez-vous ?

Des grandes compagnies pharmaceutiques financent de nombreuses études pour essayer de montrer l’absence de lien entre vaccins et autisme, mais de nombreuses études indépendantes contredisent leurs conclusions. Ce qui suit est tiré d’un article de Paul Joseph Watson :

 

L’épidémiologiste Tom Verstraeten et le Dr Richard Johnston, immunologiste et pédiatre à l’université du Colorado, ont tous deux conclu que le thimérosal est responsable de la poussée dramatique des cas d’autisme, mais leurs conclusions ont été rejetées par le CDC.

 

En Zunie, les cas d’autisme ont maintenant bondi de plus de 2700 pour cent depuis 1991, qui est l’époque où les vaccins pour enfants ont doublé, et le nombre de vaccinations ne fait qu’augmenter. À peine un enfant sur 2.500 était diagnostiqué autistique avant 1991, alors qu’un enfant sur 91 est à présent atteint par cette maladie, contre un sur 150 il y a six ans.

 Et si tout ce mal provenait du thimérosal ?

Eh bien, le thimérosal contient du mercure, l’une des substances les plus toxiques connues de l’humanité. Il a été prouvé que le mercure compromet gravement le développement neurologique.

 Ce qui suit vient directement du site Internet de l’EPA (Agence de protection environnementale) :

Chez le fœtus, le nourrisson et l’enfant, le principal effet sur la santé du méthylmercure est de nuire au développement neurologique. L’exposition au méthylmercure dans l’utérus, qui peut résulter de la consommation par la mère de poissons et crustacés contenant du méthylmercure, peut affecter le cerveau et le système nerveux en pleine croissance du bébé. Des conséquences sur la pensée cognitive, la mémoire, l’attention, le langage, l’adresse manuelle et l’habileté spatiale visuelle [capacité à focaliser, strabisme ? ndt] ont été observées chez les enfants exposés au méthylmercure dans l’utérus.

 Pourquoi donc grand dieu voudrions-nous inoculer d’énormes doses de mercure à nos jeunes enfants, juste au moment où leur cerveau commence à se développer ?

C’est littéralement fou de faire un truc pareil !

Dans le monde entier, beaucoup d’autres pays ont reconnu cela et ont interdit le thimérosal dans les vaccins.

 Ce qui suit provient d’un article de Dawn Prate :

« En 1977, une étude russe constata que des adultes exposés à l’éthylmercure, la formule mercurielle présente dans le thimérosal, souffraient de dommages cérébraux quelques années plus tard. Les études sur l’intoxication au thimérosal ont aussi décrit une nécrose tubulaire rénale et des lésions du système nerveux, dont la perte de sensibilité, le coma et la mort. La conséquence de ces constatations fut que la Russie interdit le thimérosal dans les vaccins des enfants en 1980. Le Danemark, l’Autriche, le Japon, la Grande-Bretagne et tous les pays scandinaves, ont également interdit cet agent de conservation. »

  Dans ces conditions, pourquoi n’est-il pas interdit ?

Et pourquoi, chez nous, de si nombreux parents permettent toujours de l’injecter en quantité très élevée directement dans le sang de leurs précieux bambins ?

Des milliers et des milliers de parents sont prêts à témoigner qu’ils ne laisseraient jamais vacciner leurs enfants s’ils pouvaient revenir en arrière et recommencer.

 

Voici quelques témoignages sur les vaccins et l’autisme, qui ont été postés par des lecteurs d’Organic Health :


Katrina : Mon fils a développé de l’autisme à 15 mois, suite à ses vaccinations. Ce n’est guère surprenant puisqu’il avait eu 26 vaccinations à ce moment-là. Son organisme fragile ne pouvait supporter davantage de poison et son parler de 19 mots (régulièrement) lors de son bilan de santé à 15 mois avait régressé à 2 mots (rarement) lors de son bilan de santé à 18 mois. Je crois FERMEMENT que les médecins sont manipulés ou trompés à la faculté de médecine... et ainsi... n’en sortent que pour manipuler ou tromper leurs patients. 3 MOTS... NOUVEL ORDRE MONDIAL... Faites des recherches sur ça. Je suis heureuse de voir que beaucoup d’entre nous, les « moutons », commencent à se réveiller. Au fait, il s’agit intégralement de la révélation biblique. Dans l’Apocalypse, la ville de Babylone est dite « avoir trompé le monde avec sa SORCELLERIE » (la traduction grecque indique Pharmekia... ce qui veut dire Produits pharmaceutiques !!) Quand est-ce que les églises CHRÉTIENNES prendront conscience de cela ??

Anonyme : Eh bien, je n’ai pas un mais deux enfants atteints d’autisme suite aux vaccins infantiles. J’ai fait confiance aux médecins qui m’ont fait peur à ce propos. Ils m’en ont parlé et dit qu’il y avait relativement peu de chance que mes enfants aient une réaction. Eh bien, après les piqûres, mes enfants sont devenus si malades que j’ai dû les mettre tous les deux à l’hôpital sous perfusion pendant 4 jours. Leurs membres étaient flasques et ils étaient incapables de garder la tête droite – tout ce qu’ils pouvaient faire, c’était de rester couchés là, avec de la diarrhée et de la fièvre. Je pensais qu’ils allaient mourir. Après cela, ils ont été retardés et le diagnostic d’autisme est tombé. Maintenant, expliquez avec vos statistiques combien d’enfants étaient autistes avant les années 80... 1 sur 10.000 !! Récemment, cela a été évalué entre 1 sur 60 et 1 sur 90, en fonction de la source ou de l’État.

 

Il n’existe pas statistiquement de chose comme une épidémie génétique. Vraisemblablement, une composante génétique ou une faiblesse est déclenchée par quelque atteinte environnementale à l’organisme. Je dirais qu’un coupable probable est les vaccins combinés à notre régime moderne d’aliments crades, hautement transformés, et aux cochonneries en plus du manque de vrai soleil et de vitamine D3.

 

Ndt : Des médecins racontent que l’autisme est dû à un gène, comme si une chose pareille était possible. C’est pour ça que des parents de victimes répercutent sans réfléchir cette connerie d’hérédité génétique


Cindy : J’ai eu quatre enfants et on ne m’a jamais dit de me faire vacciner contre la grippe ni encouragée à le faire en obstétrique et gynécologie durant mes grossesses. Je vous en prie, refusez ce vaccin si vous êtes enceinte et rejetez le pour vos enfants ! Les vaccins provoquent de nombreuses maladies et même des décès. J’ai presque perdu ma fille autiste, elle s’éteignait, mais j’ai arrêté les vaccins et elle a retrouvé la santé. Pourquoi quelqu’un permettrait-il d’injecter ces poisons à son enfant nouveau-né. Ils sont la cause de beaucoup de maladies infantiles et de maladies d’aujourd’hui. Autisme, trouble déficitaire de l’attention, trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, asthme, allergies et d’autres encore. Beaucoup d’informations sont disponibles pour en savoir plus. S’il vous plaît, découvrez la vérité pour vous-même...

 

Freddie : Lorsque notre fille avait 18 ans, elle a fait une grave réaction à sa vaccination – température extrêmement élevée, inconsolable, et cela a duré plusieurs jours après la piqûre – c’était affreux. Elle a même montré des signes d’autisme, ce qui nous a fait craindre à qu’il n’y aurait pas de fin, mais finalement ça s’est calmé. Nous avons commencé à nous méfier de tous les vaccins et regrettons maintenant ceux qui ont été faits à nos trois enfants. Bien sûr, le médecin nous a fait tous passer un épisode difficile. Nous avons pratiqué l’enseignement à domicile, et j’ai entendu dire que depuis qu’ils sont éduqués chez eux, les enfants ayant d’habitude moins de vaccins (les écoles exigent que tous les vaccins soient « à jour »), il y a moins de cas d’autisme. Je pense que de nombreuses personnes ont pris de mauvaises décisions en plus de s’enrichir beaucoup avec les vaccins. Dieu ne nous a pas destiné à nous faire injecter des poisons dans le sang. Au dos des dossiers de mes enfants il est dit « Baby Shots, A Healthy Dose of Love ! » [Piqûres pour bébé, une bonne dose d’amour !] – PAS MOI.

 

DA : Avez-vous une idée du nombre de gens que je connais, surtout des petits garçons, qui ont développé de l’autisme après l’une de ces très petites piqûres inoffensives que l’on nous dit parfaitement sûres ? Près d’une douzaine ! Sans étudier chaque chose se passant dans notre corps, nous sommes des agneaux à l’abattoir. Notre vie et celle de nos enfants sont en jeu. Le jour où les compagnies pharmaceutiques vaccineront à l’œil, quand elles ne feront plus de fric avec ça, je leur ferai plus confiance. Jusqu’à ce jour, soyez très prudent car nous sommes tous manipulés au nom du monstrueux dollar !

 

AJD : L’autisme touche 1 enfant sur 91, avec 1 garçon sur 58 depuis le mois dernier. Les signes d’autisme ne sont pas visibles avant que l’enfant ait au moins 12 mois. Jusque-là, FAITES ATTENTION. Suivez le calendrier de vaccination de remplacement affiché sur GenerationRescue.org.

 

Mangez des aliments bio, arrêtez le sucre et la malbouffe, prenez vos vitamines ou préparations multivitaminiques prénatales après la naissance et procurez-vous de la vitamine D et B12 certifiées après l’accouchement. ALLAITEZ VOTRE BÉBÉ LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE.

 

Dans l’intervalle, des suppléments de vitamine A et C sont utiles pour le développement de son cerveau et de son système immunitaire. Des probiotiques peuvent aussi être donnés au nouveau-né. PRENEZ SOIN DE VOUS ET DE VOS ENFANTS MAINTENANT... Espérons que votre enfant ne rejoindra pas dans l’avenir l’épidémie d’autisme, d’allergies alimentaires graves, de maladies auto-immunes ou même de cancer. Je vous souhaite à toutes la meilleure maternité possible. Sincèrement, de la part d’une mère démolie par un vaccin il y a plusieurs années, vivant avec des maladies auto-immunes et deux enfants, dont l’un est autiste. Depuis lors, nous avons commencé un régime sans gluten ni caséine pour toute la famille, une intervention biomédicale pour mon fils autiste, à manger davantage d’aliments bio et à prendre des suppléments pour améliorer notre santé au quotidien. Dieu vous bénisse.

 Mais ce ne sont pas seulement les jeunes enfants qui sont démolis par les vaccins.

  • Des milliers et des milliers de femmes enceintes ont perdu leurs bébés peu de temps après avoir été vaccinées [ce fut signalé partout en masse après la vaccination contre la fameuse grippe charcutière, ndt].
  • Des milliers et des milliers d’adultes ont contracté une incapacité permanente à la suite de vaccins, très peu de temps après.
  • Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez trouver des dizaines d’histoires d’épouvante vaccinale ici et là.
  • La bonne nouvelle est que, si votre enfant est atteint d’autisme, il y a de l’espoir.
  • Dès que vous avez compris que les vaccins peuvent provoquer l’autisme, il devient beaucoup plus facile à soigner.

 Ce qui suit est une citation du Dr Russell Blaylock :

Les études sur les enfants autistes ont souvent montré des concentrations très élevées de mercure, sans découvrir d’autres sources d’exposition que les vaccins. Ces concentrations sont égales à celles observées chez les adultes exposés à des poisons industriels. Des améliorations cliniques spectaculaires de l’autisme ont été plusieurs fois constatées grâce au comportement social et aux interactions sociales entourant les enfants dont le mercure a été chélaté. Les résultats dépendaient de la rapidité avec laquelle le mercure était retiré suite à l’exposition, mais des dommages permanents peuvent se produire si le métal n’est pas chélaté assez tôt.

Pourtant, même en cas de graves dommages, du fait de la formidable capacité réparatrice du cerveau du nourrisson, des améliorations sont possibles. Le problème de l’autisme implique de nombreuses fonctions de l’organisme, notamment le système gastro-intestinal, immunitaire et nerveux ; en conséquence, nous voyons de nombreuses infections et l’amplification des effets de la malnutrition. Dans l’ombre, en dehors de l’establishment médian, en utilisant une approche scientifique multidisciplinaire totalement ignorée par l’orthodoxie, des spécialistes intrépides ont fait beaucoup de miracles avec ces enfants. Certains enfants ont même connu un retour complet à la normalité physiologique.

C’est pourquoi, si votre enfant est autiste, ne perdez pas l’espoir.

  Il existe des choses qui peuvent être faites.

Malheureusement, partout dans le pays, les autorités répondent au mouvement anti-vaccin en devenant plus sévère que jamais avec les parents.

Par exemple, partout aux États-Unis, tout enfant n’ayant pas écopé de tous les « vaccins nécessaires » est interdit d’école.

Dans certains cas, des enfants sont réellement enlevés à leurs parents qui ne leur donnent pas les « bons » vaccins. Lors d’une affaire récente en Pennsylvanie, un travailleur social a pris la garde d’un bébé juste après sa naissance, simplement parce que sa mère ne consentait pas à ce que l’enfant soit vacciné.

C’est le comble de la démence pur jus.

Les parents ne devraient pas avoir le droit de décider s’il sera ou non injecté plein de mercure et d’autres substances toxiques à leurs jeunes enfants ?

Les parents ne devraient pas avoir le droit de se demander si c’est une bonne idée d’inoculer aux enfants des dizaines de vaccins avant l’âge de 3 ans ?

Mais ce n’est pas comme ça que marche notre système. Les grandes compagnies pharmaceutiques financent les campagnes électorales de nos politiciens, et elles achètent nos politiciens pour qu’ils nous intimident afin que nous nous fassions vacciner.

 

Pour en savoir beaucoup plus sur tout ça, vous pouvez consulter un article de Barbara Loe Fisher, intitulé « Autism & vaccines ».


Tellement de choses pourraient être écrites sur ce sujet, mais j’espère que cet article vous aidera à démarrer.

L’essentiel est de faire vos propres recherches. N’écoutez pas aveuglément les [réclames publicitaires des] compagnies pharmaceutiques ou de qui que ce soit d’autre.

Avant de vous décidez un jour à vacciner un enfant, renseignez-vous autant que possible sur les vaccins.

Encore une fois cette année, des milliers et des milliers d’enfants deviendront définitivement invalides pour des prunes.

Quelle catastrophe devra devenir l’autisme aux États-Unis avant que nous admettions enfin la vérité ?

 

 


 

Original :

endoftheamericandream.com/archives/vaccines-and-autism-the-secret-that-you-are-not-supposed-to-know et : http://www.alterinfo.net/Vaccins-et... Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

Source :

http://www.amessi.org/

 

Aller plus loin :

20 faits peu connus au sujet des vaccinations… (Docu + articles) [VF]

Le Conseil d’Etat reconnaît le vaccin Pentacoq responsable d’un handicap à 95% chez un bébé de 5 mois (Article)


Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 17:52

 

http://image.mabulle.com/m/mi/miammiam.mabulle.com/squelette.jpg


L’ostéomètre vous mesure, vous et votre densité osseuse, et le médecin analyse les résultats, je cite le journaliste « comme dans une boule de cristal » !
Le sponsor est là, elle aussi, mais préfère l’anonymat et ne pas communiquer le montant du chiffre d’affaires généré par ces « nouveaux » médicaments.
Il existe même une publicité digne d’un Stephen King sur l’ostéoporose, la fabrique de peur, de peurs.

Selon des experts indépendants, l’ostéoporose est seulement un facteur de risque.
L’industrie transforme les facteurs de risque en maladie.
Le médicament à rapporté plusieurs milliards d’Euros.
Alors que le risque de fracture ayant une ostéoporose est de 2%, le médicament vendu par Merck, le Fosamax, réduit le risque de moitié, soit le risque devient de 1%.
Une moquerie totale, tout cela pour vendre des médicaments.
La vieillesse, une maladie ?

Les études menées pour l’ostéoporose prennent pour référence les os d’une femme de 30 ans, cela signifie que toutes les femmes au delà de 30 ans présentent le risque de faire de l’ostéoporose.
Alors que, selon des experts indépendants, il s’agit simplement du vieillissement des os, rien de plus naturel, qui ne peut pas être qualifié comme maladie.
l’AFSAPS fait confiance à ces résultats, et publie les prévisions de Merck, commercialisant le médicament en France !

Pourtant ce médicament produit des nécroses de la mâchoire, 1500 cas aux États Unis !
Les médecins, des mercenaires des laboratoires ?
Les liens d’intérêt sont évidents, les sites internet des médecins sont financés par les laboratoires? on vante les médicaments, mais aucune trace des effets secondaires? « à partir du moment ou la liberté éditoriale est complète », rien n’empêche qu’un laboratoire pharmaceutique finance un site de médecins.

 

 





Aller plus loin :
Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 13:14

http://www.babelio.com/users/AVT_Thich-Nhat-Hanh_3998.jpeg

“ L’écoute n’a qu’un seul but : permettre à l’autre de vider son cœur.


Si vous pratiquez ainsi, la compassion sera toujours là. Si la conscience est là, je suis sûr que vous savez tous ici que la haine, la violence et la colère ne peuvent être neutralisés et guéris que par une seule substance : la compassion ”.

 

Thich Nath Hanh

 

 

 

Les quatre Mantras ou la vraie présence


Notre vraie présence est ce que nous avons de mieux à offrir aux autres.

« je suis là pour toi »
est donc le mantra qu’il convient de prononcer dans un état de parfaite concentration.

Les Quatre Mantras


Quand vous aimez quelqu’un, vous devez être complètement présent
pour lui, pour elle.

A un enfant de dix ans que je connais bien et à qui son père demandait ce qu’il souhaitait pour son anniversaire, la réponse fut le silence. Ce père était assez riche pour payer à son fils le cadeau le plus extravagant. Pourtant, au bout d’un moment le jeune garçon finit par dire « Papa, c’est toi que je veux ». Ce père est riche mais il n’a pas de temps, il n’a pas fait de place dans son emploi du temps pour sa femme et ses enfants. Pour développer et dispenser l’amour, il nous faut apprendre la disponibilité. Quand ce père apprendra à respirer et inspirer en pleine conscience, il sera présent pour son fils et il pourra dire : « mon fils, je suis là pour toi ».

Notre vraie présence est ce que nous avons de mieux à offrir aux autres.

« je suis là pour toi »
est donc le mantra qu’il convient de prononcer dans un état de parfaite concentration. Quand vous êtes concentrés – corps et esprit réunis-, vous produisez une vraie présence et tout ce que vous direz sera transformé en mantra. Nul besoin d’utiliser des mots sanskrit ou tibétains. Un mantra peut être prononcé dans votre propre langue : « chérie, je suis là pour toi ». Et si vous êtes véritablement présent, ce mantra produira un miracle. Vous deviendrez réel, l’autre deviendra réel et la vie elle-même deviendra réelle. Ainsi vous serez le véhicule du bonheur, pour vous et les autres.

« Je sais que tu es là, et je suis heureux»

est le deuxième mantra. Quand je regarde la lune, je respire profondément et dit :
« pleine lune, je sais que tu es là, et je m’en réjouis ». Je fais la même chose avec l’étoile du matin. Au printemps dernier, au cours d’une promenade parmi les magnolias, je regardai les fleurs de magnolia et dit : « je sais que vous êtes là et j’en suis heureux ». Etre vraiment présent et savoir que l’autre est vraiment là est un miracle. Quand vous contemplez un beau coucher de soleil, vous vous sentez heureux.

Chaque fois que vous êtes vraiment présent,
vous êtes à même de reconnaître la présence de l’autre
– la pleine lune, l’étoile du matin, la fleur de magnolia,
ou la personne que vous aimez.

D’abord vous pratiquez l’inspiration et l’expiration profonde pour rassembler votre énergie ; puis vous vous asseyez près de la personne que vous aimez et, dans cet état de concentration, vous prononcez le deuxième mantra. Vous êtes heureux, la personne que vous aimez est heureuse aussi. Ces mantras peuvent être pratiqués dans votre vie quotidienne. Pour être un vrai amant, il vous faut pratiquer l’attention à la respiration, en position assise ou en marchant, pour développer une vraie présence.


Le troisième mantra est :


« chérie, je sais que tu souffres. C’est pourquoi je suis là pour toi »


Quand vous êtes attentif, vous savez quand la personne que vous aimez souffre. Si nous souffrons et que la personne que nous aimons n’est pas consciente de notre souffrance, nous souffrirons encore plus. Pratiquez simplement la respiration profonde et asseyez-vous en face de la personne qui souffre et dîtes : « chérie, je sais que tu souffres ; c’est pourquoi je suis là pour toi. ». Votre seule présence soulagera beaucoup sa souffrance. Quel que soit votre âge, vous êtes capable de le faire.


Le quatrième mantra est le plus difficile. Vous devez le pratiquez quand vous souffrez vous-même et pensez que la personne que vous aimez est la cause de votre souffrance. Le mantra est le suivant :

« chérie, s’il-te-plaît aide-moi »

Cinq mots seulement. Pourtant beaucoup de gens ne peuvent les prononcer à cause de l’orgueil qui habite leur cœur. Si la même cause souffrance avait pour origine une autre personne que celle que vous aimez, vous ne souffririez pas autant. Le fait que c’est la personne que vous aimez qui cause cette souffrance vous affecte profondément. Dans un cas pareil vous êtes tentés de vous enfermer dans votre silence, mais si vous aimez réellement, il vous faut vous résoudre à demander de l’aide. Il vous faut vaincre votre orgueil.

 

Février 2001
Thich Nhat Hanh


 

Sources :

http://www.thich-nhat-hanh.fr

http://www.tree2share.org

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 15:11

http://fr.cchr.org/sites/default/files/CCHR-Educator-Kit_fr.jpg

 

L'achat vente de la maladie est une stratégie extrêmement efficace qui transforme les situations normales de la vie en états de maladie psychiatrique, faisant en sorte que les gens de tous niveaux social se préoccupent au sujet de la "maladie mentale" la plus récente; et qu'ils demandent un cachet.

 

LA THÉORIE DU "DÉSÉQUILIBRE CHIMIQUE DU CERVEAU" EST LA FRAUDE LA PLUS EFFICACE DE LA PSYCHIATRIE.

 

Au fur et à mesure des années, la psychiatrie a convaincu des millions de personnes que leurs changements émotionnels sont dus à la déficience de sérotonine et qu'ils peuvent seulement être soignés en prenant des médicaments qui troublent l’esprit, comme les antidépresseurs.

 

Quand la théorie du déséquilibre chimique cérébral est apparue, une avalanche de critiques et de questionnements ont surgi, à tel point que le Dr. Steven Sharfestein, alors président de l'Association Américaine Psychiatrique (APA), a du se rétracter publiquement en disant qu' "il n’existe aucune preuve de laboratoire frappante qui détermine l’existence d'un déséquilibre chimique dans le cerveau".

 

Le porte-parole de l'APA, le Dr. Marc Graff, a dit que la théorie du déséquilibre chimique du cerveau, ÉTAIT PROBABLEMENT UNE AFFIRMATION PROVENANT DE L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE (Ce qui n'a rien d'étonnant si nous considérons que se brassent plus de 13 millions de dollars par ans seulement pour la vente d’antidépresseurs).

 

Quand on a demandé au Dr. David Burns, gagnant du prix A.E. Bennett de la Société de Bioéthique Psychiatrique, à propos du statut de la théorie du déséquilibre chimique de sérotonine, il a dit : « j'ai passé les premières années de ma carrière, faisant des recherches à plein temps sur le métabolisme de la sérotonine, mais je n'ai jamais trouvé de preuve concrète du fait qu'un quelconque déséquilibre psychique, y compris la dépression, serait due à une déficience de sérotonine dans le cerveau, de fait il n'y a aucun moyen de mesurer les niveaux de sérotonine chez une personne vivante, et c'est la raison pour laquelle il n'y a aucun moyen de tester cette théorie ».

 

Malgré ces faits, on a prescrit des médicaments psychiatriques à des dizaines de milliers de personnes dans le monde entier, la plupart des consommateurs croient, à cause du bombardement publicitaire, qu'ils sont en train de rectifier un état physique, ÉTAT QUI N’EXISTE SIMPLEMENT PAS.

 

Récemment en 2004, et à la suite des incalculables tragédies qui avaient été signalées, on a alerté le public du risque que courent les enfants et les adolescents en prenant des antidépresseurs. Les adultes courent également les mêmes risques (parmi lesquels le suicide).

 

Les antidépresseurs sont dangereux, ils causent entre autre, anxiété, agitation, attaques de paniques, insomnies, irritabilité, hostilité, impulsivité, acathésie (inquiétude physique sévère), hypomanie (excitation anormale, manie légère) et manie (psychose qui se caractérise par des sentiments exagérés et des hallucinations).

 

Alors que les psychiatres insistent sur le fait que la maladie est un état neurobiologique, et qu'ils ont gaspillé des milliards de dollars sans avoir pu valider cette théorie, le psychologue Bruce Levine, auteur de Commonsense Rebellion (La rébellion du bon sens commun) est un de ceux qui ont corrigés les concepts en disant : IL N'A PAS ÉTÉ TROUVÉ DE MARQUEURS BIOCHIMIQUES OU GÉNÉTIQUES POUR LE TROUBLE DU DEFICIT DE L’ATTENTION, LE TROUBLE OPPOSITIONNEL AVEC PROVOCATION, LA DÉPRESSION, LA SCHIZOPHRÉNIE, L'ANXIÉTÉ, LES PULSIONS ALCOOLIQUES OU L'ABUS DE DROGUES, LA SURALIMENTATION, PARIER, OU AUCUNE AUTRE DES SUPPOSÉES MALADIES, MAUX OU TROUBLES MENTAUX.

 

 

 


 

Trouvé sur :


http://agentssanssecret.blogspot.fr/

 

Aller plus loin :


Corruption dans le milieu de la Science : Francesco Fucilla et la Telesio-Galilei Academy of Science (Article)


Les fondements de la théorie vaccinale s’effritent car la science révèle l’inutilité des anticorps pour combattre les virus (Article)


Des bébés singes à qui on a donné des doses standards de vaccins présentent des symptômes d’autisme: une étude de l’Université de Pittsburgh (Article)


Profits macabres - L'histoire cachée des drogues psychiatriques [DOCU VF]

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 13:24

http://www.notre-ecole.net/wp-content/uploads/2011/06/house-of-numbers.jpg

(Un monda sans Sida/VIH est sans doute plus proche que vous ne le pensez.)

Documentaire réalisé par Brent Leung
Date de sortie : Décembre 2009

 

Après une longue enquête sur le sujet du SIDA, Brent Leung présenta son nouveau film documentaire, House of Numbers, il n’imaginait pas les plaintes et attaques diffamatoires qui seraient déclenchées contre lui. Les promoteurs de la définition classique du SIDA se sont déchaînés contre Leung, le qualifiant de « négationniste du SIDA, » une expression dont la quasi homonymie avec « négationniste de l’Holocauste » est flagrante.

 

La définition et l’attribution du SIDA ont maintes fois changés, afin de mieux contrôler le nombre de malades par exemple. En Afrique, il suffisait de perdre du poids et d’avoir de la fièvre pour être déclaré atteint du SIDA, et ceci sans examens sanguins, on comprends mieux l’explosion du « nombre de contaminés » dans ces pays …

 

L’interview (vidéo disponible en fin d’article) du professeur Montagnier est édifiante, le recours systématique à la médication lourde est grandement exagéré d’après lui, pire le SIDA pourrait se soigner uniquement en changeant notre alimentation, venant d’un spécialiste renommé, ces paroles résonnent comme une trahison de nos autorités sanitaires.


Il est évident qu’un traitement lourd sur plusieurs années rapporte beaucoup plus aux laboratoires pharmaceutiques qu’une guérison par l’alimentation.

 

 

 

Interview du Professeur Luc Montagnier :
Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 12:11

Traduction Caralméra

Le concept de la vaccination pour immuniser a commencé en 1796, lorsque l’apothicaire britannique (pharmacien) Edward Jenner a inséré du pus contenant le virus cowpox sous la peau d’un enfant âgé de huit ans. Jenner a basé son expérience sur une rumeur sans fondement affirmant que ceux qui avaient connu l’orthopoxvirose bovine serait à l’abri de la variole.

Dans les deux  années qui ont suivi, Jenner a vacciné d’autres personnes avec le cowpox pour les immuniser contre la variole. Sans aucune preuve réelle de l’efficacité et  de la sécurité, Jenner a suffisamment  impressionné le roi George III avec sa fausse vaccination garantie qu’il a reçu l’équivalent de 500 000 $ d’aujourd’hui.

Jenner était donc le premier professionnel de la santé à administrer des matières malades   comme médicament à une personne en bonne santé et à recevoir une récompense financière substantielle. Il fut également le premier à dénoncer constamment les détracteurs de la vaccination avec succès. Il protégeait à la fois son ego et le Trésor public.

De nombreux professionnels de la santé tout au long du XIXe siècle savaient qu’il y avait eu plusieurs cas de variole parmi ceux ayant des antécédents du cowpox. Le principe de Jenner était erroné.

C’était en fait le début d’une tradition qui est exploitée par des vaccinateurs d’aujourd’hui. Une fausse solution pour prévenir une maladie, faire un paquet de fric, et contrer les arguments raisonnables de ceux qui savent que l’immunisation par la vaccination ne marche pas en toute sécurité et efficacement.

En Angleterre les incidents de la variole après vaccination ont augmenté régulièrement, passant de 5% au début à 95% en 1895. Il y a même eu une épidémie grave autour de 1872, un an après que la vaccination contre la variole ait été décrétée obligatoire au Royaume-Uni. Le taux de mortalité parmi les victimes de la variole a aussi était multiplié par cinq à cette époque.

Malgré les protestations intelligentes avec des faits évidents et des chiffres réfutant l’efficacité, et prouvant  un dommage à partir de matériaux toxiques et des virus contenus dans les vaccins mettant en danger l’immunité naturelle, le programme d’inoculation de vaccin a été maintenue.

Protéger l’industrie contre la vérité en attaquant violemment les dissidents raisonnables a entraîné l’équivalent de 17 milliards de dollars par an de recettes à l’industrie des vaccins. Cela ne comprend pas les recettes provenant des visites des médecins pour la vaccination et la mauvaise santé y résultant.

Les tactiques des vaccinateurs pour supprimer les données scientifiques des professionnels concernés sont devenues  dignes de la mafia. Les professionnels de la santé sincères qui inscrivent les problèmes de santé par rapport aux vaccins sont sévèrement punis et calomniés par les médias traditionnels appartenant à la mafia médicale.

La vérité sur les vaccins et les éclosions de maladies cachées  à la vue du public

Une étude de 2012 dirigée par le Dr David Witt, un spécialiste des maladies infectieuses du Centre Médical Permanent Kaiser de San Rafael en Californie a conclu que la coqueluche se déclenche plus chez les enfants vaccinés que les enfants non vaccinés.

En 2010, une éruption d’oreillons s’est produite chez les 1000 enfants dans le New Jersey du nord et le sud de l’état de New York. Près de 80 % d’entre eux avaient été vaccinés avec le vaccin ROR (rougeole, oreillons rubéole).

Dans les années 1980,  des organismes officiels signalèrent plusieurs vagues de rougeole survenues chez les enfants qui avaient été vaccinés dans divers endroits, y compris un collège et lycée de l’Illinois, un lycée du Massachusetts, une région en France et une région rurale près d’Helsinki en Finlande.

Les écoles aux États-Unis avaient bien plus de 90 % de vaccinés contre la rougeole. Les vaccinateurs proclament qu’un taux de vaccination de 90 % d’une population spécifique garantit l’immunité de la population. Cette revendication fausse sert à créer plus de revenus tout en blâmant les anti-vaccins pour mise en danger de l’humanité.

Par ailleurs, en dépit du fait que seulement 5% d’effets  indésirables de vaccins soient signalés au système « volontaire » de report d’effets secondaires des vaccins de la FDA (VAERS), il y a de nombreux effets indésirables graves enregistrés et beaucoup plus qui fuient par les fissures que représentent les sites internet dédiés aux vaccins.

Dieu merci pour les quelques docteurs en médecine et autres qui osent parler malgré le danger potentiel que cela engendre pour eux. C’est à nous d’apprendre d’eux et de dire non à la vaccination.

NaturalNews Via Bistro Bar Blog


Trouvé sur :

http://leveil2011.syl20jonathan.net

 

Aller plus loin :

20 faits peu connus au sujet des vaccinations… (Docu + articles) [VF]

Les fondements de la théorie vaccinale s’effritent car la science révèle l’inutilité des anticorps pour combattre les virus (Article)

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment