Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 14:47

Source : l'est éclair

 

http://www.lest-eclair.fr/media_lesteclair/imagecache/article-taille-normale/protec/2012-12/2012-12-05/2012120550bee46b67fee-0-264520.jpg

 

Aube - Dans une ville fantôme bâtie dans l'Aisne, l'armée se prépare aux nouvelles formes de combat pour être plus efficace et moins vulnérable

 

 

Les hauts gradés ne s'en cachent pas : les combats de demain ne seront pas ceux d'hier. Les armées ne vont plus « faire campagne », mais vont se battre en ville. « Mais, en ville, un combat est souvent source de pièges et d'enlisement. Il y est quasiment impossible d'y développer une manœuvre sans risque de perte importante en matériels et en personnels », rappelle l'un des officiers supérieurs du camp militaire de Sissonne, situé dans l'Aisne. Alors il faut s'adapter avec du matériel performant et du personnel bien formé. C'était tout le sens des manœuvres organisées voilà quelques jours sur ce camp, en présence du général Bertrand Ract-Madoux, chef d'état-major de l'armée de terre.


Changer du matériel « à bout de souffle »


Cela se passe au cœur d'une ville fantôme - équivalent d'une cité de 5 000 habitants - bâtie spécialement pour l'entraînement au combat urbain. L'occasion pour les militaires de souligner qu'un combat sans hommes est une utopie. « Ce sont des combats de grande intensité qui nécessitent des relèves. On sait qu'un soldat restant plus de 24 heures au combat urbain peut souffrir de dommages psychologiques importants. » Le général de division Bernard Guillet est encore plus direct en évoquant, certes, les contraintes budgétaires pesant sur les choix d'investissement, mais aussi le matériel « à bout de souffle ». C'est alors que les militaires évoquent « la démarche Scorpion », présentée comme le « projet phare de l'armée de terre ». Il s'agit de renouveler les équipements, d'utiliser encore davantage les nouvelles technologies et de rendre les forces moins vulnérables, « tout en endiguant les surcoûts dans une période de disette financière ». Ce n'est pas par hasard si, à ces manœuvres, étaient invités les parlementaires des commissions de Défense des deux assemblées, ceux qui vont peser lors du vote des budgets de la Défense.

 

Vétronique…


En matière de matériel, il est prévu de remplacer du matériel ancien - près de quarante ans - notamment pour le transport de troupes : les fameux VAB (véhicules de l'avant blindés) dont chacun sait que leur blindage est très insuffisant. Seront intégrés des véhicules blindés plus performants, avec des systèmes de brouilleurs, de détection de départ de tirs ennemis, ainsi que de la robotique et de la vétronique, autrement dit un système électronique permettant de contrôler la navigation, les communications, les systèmes d'observation, l'énergie, la motorisation et les systèmes d'armes des véhicules militaires. Le tout en réseau de manière à limiter les temps de communication et de décision en cours de combat. Les unités seront ainsi mieux protégées, moins vulnérables, et plus rapides dans l'exécution des ordres.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 14:20

Trouvé sur : conscience du peuple

 

http://www.seedgraduateinstitute.org/wp-content/uploads/2012/04/AC-TAH-USE-THIS-ONE.jpg

 

Ac Tah

 

* Merci à la traductrice pour avoir fait ce travail colossal pour le bénéfice des lecteurs francophones.  Évidemment, les faits présentés ici sont laissés à votre jugement.

Ac Tah est Maya (de descendance directe) et il partage la connaissance et la perspective de son peuple.

- De nos jours, il y a quelque chose qui me préoccupe ; cela concerne l'alignement des planètes qui aura lieu le 21/12/12. Une grande expérience sera accomplie ce jour-là. Cette expérience utilise un accélérateur de particules. Les scientifiques cherchent à créer de l'antimatière ; ils veulent donc utiliser cet alignement des planètes pour générer une très forte vibration. Cela s'appelle le "proton-proton". Il s'obtient avec une grande machine où deux particules circulent dedans, dans des directions opposées. Elles circulent à des dizaines de km/h et lorsqu'elles se rencontrent, elles libèrent des protons. Ces derniers font un autre tour dans cette machine et atteignent la Terre, ce qui crée une réaction en chaine vers le magma. Le magma et les protons entrent en contact et le tout ressort de la Terre. Ils sont libérés, cassent les plaques tectoniques, libèrent du méthane et le gaz s'échappe de la Terre. Dans ce mouvement, le méthane entre en feu et est libéré vers l'extérieur, et au contact de l'oxygène, cela crée un « vortex de feu » . C'est comme cela que des hectares de forêts sont brulés. Il y a environ un mois à Chihuahua, au Mexique, le mouvement de la terre a créé deux spirales de feu de ce genre.

- Quel est l'intérêt de cette expérience ?

- Le but de l'expérience est de trouver cette particule d'antimatière. Mais ce qui attire mon attention, c'est que lorsque le proton est libéré, cela crée des trous dans la planète - d'environ 50kms de large et 50kms de profondeur : lorsque le proton est libéré, des parcelles de la planète disparaissent. De 2010 à 2012, la Terre a eu 90 000 trous de ce genre. Les Mayas « s'entendaient » avec la physique quantique jusque-là, mais désormais il y a un « fossé » entre les Mayas et les scientifiques.

Je veux prendre quelques minutes pour expliquer cela ; les pyramides construites par les Mayas sont aussi des accélérateurs de particules. Nous savions déjà le 21/12/03, qu'il y aurait cet alignement des planètes. Nous savions qu'il y aurait de l'énergie venant du centre de la galaxie allant jusqu'à la Terre, une énergie qui durerait environ 8 minutes. Ces 8 minutes nous permettrait d'atteindre un très haut niveau de conscience, où chacun réaliserait exactement tout ce qui se passe dans sa propre vie. Mais la Terre tournerait et récupèrerait cette vibration, et nous commencerions à oublier. Nous voulions utiliser ces pyramides pour que lorsque cette vibration atteint la Terre, elle se retrouve « piégée » pour un certain temps, ce qui nous permettrait de garder cette « conscience élevée ».

Les scientifiques quantiques étudient la culture Maya aujourd'hui et réalisent que ce rayon cosmique atteindra la Terre ; du sud des Etats-Unis jusqu'au Guatemala. C'est la grandeur du rayon qui atteindra la Terre, c'est là où il sera maintenu pendant 8 minutes. Malheureusement, beaucoup de ces pyramides ont été détruites. 

 

Donc les scientifiques - pour revenir au coté scientifique - veulent utiliser ce rayon cosmique à leur avantage pour élever la vibration de leur machine ; dans l'optique de leur expérience pour obtenir de l'antimatière, ils ont besoin d'échanger les pôles magnétiques de la Terre. Ils ont essayé plusieurs fois ; le tremblement de Terre au Chili et celui au Japon sont parmi les + récents. L'axe de la Terre se déplace d'environ 18°, ce qui est énorme. Après ce changement, au Brésil il y a eu environ 10 000 tonnes de poissons morts parce que les animaux ont répondu de manière magnétique à ce changement d‘axe, cela leur fait perdre leur orientation, beaucoup se noient, se rentrent de dedans, changent leur trajectoire ... Il y a donc beaucoup de changements sur la planète. 

 

Je réalise que leur machine est au Mexique, mais comment peuvent-ils faire pour que les protons viennent au Mexique ? C'est facile quand on comprend la science - la science de base. Il suffit d'étudier les éléments de la nature ; si j'ai un aimant ici, le champ magnétique de l'aimant se dirige dans cette direction (en face), ou (au dessus) ou (en dessous), où je veux, c'est facile ; j'ai juste besoin de métal liquide. Ca s'appelle - ca va me revenir : le mercure. Il ne peut pas être magnétisé, mais il fonctionne comme un « pont » pour attirer le magnétisme. Au Mexique, tout le monde a acheté du mercure sans le savoir. Où en trouver ? Sur les ampoules à basse énergies, celles en spirales. Donc si vous avez juste 10 ampoules, ce n'est pas suffisant, mais nous sommes 130 millions de mexicains - donc environ 50 millions d'ampoules, ce qui est plus conséquent. Tout est donc prêt pour le 21, mais ils ont oublié une petite chose : les mayas existent encore. Notre mémoire a 300 ans. 

 

Donc on a commencé à construire des « dé-accélérateurs » de particules. Un accélérateur vaut des millions de dollars, et le « dé-accélérateur » vaut environ 3000 $, plus ou moins. Comment ca fonctionne ? En Mai, je me suis réuni avec beaucoup de gens au Yucatan, des gens qui ont élevé leur conscience. On a commencé à étudier l'eau et à créer cette formule ; mélangé avec d'autres éléments, on est capable d'absorber les protons à une centaine de kms à la ronde. Donc lorsque du proton est relâché dans cette zone autour des pyramides, cette dernière absorbe le proton grâce à un capteur, il passe à travers une zone de résonance, arrive dans un cube avec un circuit à l'intérieur ; la particule se déplace à la vitesse de la lumière, ce qui est très rapide. On met ce circuit dans l'eau, qui ne peut pas générer d'électricité, elle l'absorbe juste, c'est de l'eau plate. Donc dans 130 litres d'eau, le proton décélère et il n'arrive rien. Ces pyramides sont placées partout au Mexique, et lorsque que j'y retournerai, nous allons en fabriquer des petites, d'environ 60 cm qui ont un oscillateur qui génère une fréquence, qui sera partagée à travers le pays, et lorsque cet oscillateur est activé et qu'on « tire le champ » de la pyramide, cela crée un « matelas » magnétique à travers le pays. Cela permet aux protons de se heurter et ils perdent de leur vélocité.

Je crée aussi des aimants humains à travers le pays. Comment fais-je cela ? À travers la géométrie que l'on a montré, lorsque l'on fait ce mouvement, nous générons un champ magnétique dans notre corps : notre corps devient un grand aimant. Donc lorsque vous marchez dans la rue, vous activez le champ magnétique autour de vous. C'est une bonne stratégie, ca fonctionne ! Parce qu'au Mexique il y a eu des tremblements de Terre récemment. Il y a deux jours, il y en a eu un dans un endroit où nous n'avons pas encore placé de pyramide. Mais nous avons détecté d'où ca vient. C’est beaucoup de boulot, on a 2 mois pour le faire : octobre, novembre et décembre seulement. C'est beaucoup de travail. Au Mexique, certains travaillent le jour et la nuit. Jour après jour il faut aller d'un endroit à un autre. c'est pour cela qu'on a décidé d'amener la « géométrie » aux Etats-Unis ; pour que vous puissiez générer votre propre champ électromagnétique. Car cela concerne toute la partie inférieure du continent. (?) à voir avec l'éveil de la conscience ; plus les gens « feront » avec le (?) géométrique. Pour 13 personnes, nous créons une petite pyramide. Par exemple, ici ns avons 120 personnes, si vous travailliez avec la géométrie, au moment de l'alignement, vous pourriez piéger cette énergie, et maintenir la vibration plus longtemps, pour donner l'opportunité à tout le monde de créer de nouveau « schémas » dans leur cerveau. Tout est énergie, et j'aime l'énergie. Tout ce avec quoi nous travaillons, le magnétisme, l'électricité, toutes ces énergies sont naturelles. Le travail que nous faisons pour absorber les protons ; ces pyramides aideront à maintenir la vibration dans notre pays.

Nous espérons mettre une pyramide à Alberkerkie et à Taos. On essaye de voir comment les ériger à cet endroit. Si quelqu’un peut nous aider pour ca, on peut en parler plus tard. Donc de la même façon que la géométrie (?), il n'y a aucune raison d'avoir peur. Chaque élément de la nature est facilement contrôlé par l'humain. Nous arriverons bientôt au niveau de travail que certains scientifiques connaissent aujourd'hui.

Mais premièrement nous avons besoin de comprendre comment fonctionnent nos propres corps pour pouvoir travailler avec la science. C'est facile ; nous sommes capables de faire tant de choses extraordinaires mais nous ne pouvons pas car nous sommes contrôlés par nos émotions. et les émotions nous apprennent seulement à contrôler les autres. Une fois que vous vous éloignez de ce concept, la science peut guider l'humanité, pour que nous soyons unis, que nous travaillions ensemble, ce qui nous sera bénéfique à tous. Donc souvenez-vous, lorsque vous utilisez vos lampes LED, transmettez votre amour et illuminez les gens. Ca fonctionne ! Nous avons fait tant d'expériences au Mexique, et tout est très positif.

Des questions ?

- Où est-ce que l'énergie sera ? Est-ce qu'elle sera en Amérique du sud ?

- (interprète) Peut-être jusqu'au Honduras, mais l'amplification du processus touchera le monde entier et il espère pouvoir se diviser à travers le monde entier pour que ca fonctionne. 

 
En fait, venir ici ce soir c'est comme une pause pour moi. Ceux qui bossent sont James et (Mike ?), ils se chargent de l'organisation de tout cela. Mais au Mexique je me charge de tout le travail. On dort lorsqu'on voyage, et à l'arrivée, on commence à créer. Les conférences, les ateliers … Nous vendons des pyramides, des différentes géométries, cela fait partie du travail que nous faisons. Ceux qui veulent venir nous aider au Mexique, vous êtes les bienvenus ! On a besoin d'aide.

- Que se passera-t-il après cet éveil de la conscience ?

- En vérité, lorsque nous allons prendre cette conscience, ce sera comme avoir soudainement une idée. Cette idée, vous l'avez pour un petit moment, puis au fur et à mesure l'idée perd de sa puissance et s'en va. C'est la mm chose pour l'alignement des planètes ; un changement de la conscience. Cela durera 8 minutes. Et les gens se diront « ouah c'est vrai, nous pouvons vivre en paix ! ». Mais si on ne fait rien à propos de ca, nous aurons juste l'impression d'avoir eu une émotion passagère. Avec les pyramides que nous créons, nous espérons que cela durera au moins 3 mois pour pouvoir établir cette conscience. Les gens pourront avoir le temps de créer des groupes sociaux, de créer des plans et créer une autre façon de vivre : c'est l'éveil.

- Comment peut-on se préparer pour ce moment ?

- Je vous suggère de préparer un papier et un stylo parce qu'il y a plein d'idées donc vous pouvez toutes les écrire si vs voulez, pour que plus tard vous voyiez lesquelles sont utiles/réalisables ou pas. En vérité, ns sommes tous préparés parce que nous travaillons déjà avec les cristaux, la guérison .. Nous vivons au moment présent, nous avons juste besoin de cette impulsion. Continuez à faire ce que vous faites, vous n'avez pas besoin de changer quoi que soit. Si vous continuez à méditer, à chanter ; quoi que ce soit que vous savez faire. Toutes les religions et toutes les philosophies sont venues à nous pour nous aider à nous préparer. Il n'y a rien qui soit mieux qu'autre chose. Tout nous a préparé pour cette connaissance. Le mieux c'est juste d'avoir plus de connaissance ; donc si la mienne ne fonctionne pas, peut-être que la votre oui. Donc au moment opportun, nous atteindrons cette unité - bien que cela ne veuille pas dire que nous ferons tous la mm chose ; cela signifie qu'on apprendra à coexister, chacun avec sa façon de vivre.

- à quel moment ces 8 minutes auront-elles lieu ? Le 21 ou le 22 ? (blablabla)

- (interprète) Il est en train de chercher sur Google, vous en faites pas. Nah, je déconne ^^.

- Je fais circuler mon téléphone, pour que vous puissiez voir les pyramides. Donc ces 8 minutes seront - en gros - entre midi, le 21, lors de l'alignement, et finira le 23, à la mi-journée. Donc si vous calculez, au milieu de cette fourchette de temps, il y aura l'alignement le plus parfait, le plus complet. Et à ce moment cosmique, cet alignement-là dure seulement 8 minutes.

C'est un peu comme la pleine lune ; elle dure 3 jours, et lors de ces 3 jours, la lune est vraiment complète pendant 8 minutes. Et graduellement, elle sort de son alignement. Nous voyons la pleine lune durant 3 jours, mais en réalité elle est complètement pleine pendant 8min.

- Y aura-t-il 3 jours d'obscurité ?

- Oui. À cause de cet alignement de planètes, lors du 1e jour, la lune s'aligne et nous aurons une éclipse solaire. Le 2e jour, nous aurons une éclipse avec Vénus. Et au matin du 3e jour, la nuit se prolongera ; ce sera comme une éclipse, mais pas vraiment pareil. Ce sont comme des éclipses, mais elles ne génèrent rien dans le corps humain. Nous avons vécu beaucoup d'éclipses ; est-ce que les choses ont changé à cause d'elles ? Nous avons encore (?). Les éclipses sont juste des repères, c'est notre calendrier. Ce dont nous nous préoccupons, c'est l'impact électromagnétique du centre de la galaxie avec le soleil. Les éclipses nous aident juste à déterminer les dates auxquelles cela arrivera.

- Est-ce qu'il y aura donc une obscurité complète ?

- Non, ce sera comme si il faisait nuit. Ce sera comme une éclipse, ou un coucher de soleil.

- ?

- Donc ce qu'il se passera avec cette éclipse, c'est qu'elle affectera notre électricité. Je ne sais pas si vous avez déjà été dans la forêt au coucher du soleil, lorsqu’il fait presque noir ; c'est pareil. Il ne faut pas en avoir peur, ce n'est pas quelque chose qui va changer quoi que ce soit dans notre corps. Tous ceux qui ont vécu une éclipse totale savent que c'est comme un coucher de soleil. C'est juste devenu très sensationnel. Je vais d'ailleurs concevoir une lampe spéciale pour ces jours-là. Aujourd'hui même, on vit pas mal de problèmes avec les systèmes électriques. Ce sera juste plus intense à ce moment-là.

- Beaucoup disent que l'ascension aura lieu le 21 décembre ..?

- On en parlait justement ; toutes les vibrations, l'éveil de la conscience, c'est la même chose. L'ascension signifie « prise de conscience« . On doit juste se souvenir que tout ce que nous savons, nous devons nous en servir pour que ca arrive, pour que nous puissions tous dire « je suis dans une autre dimension ».  Mais si vous continuez à vouloir avoir de l'argent, alors vous n'aurez pas cette révélation, vous resterez le/la mm. Si ns arrivons dans une plus haute dimension, cela veut dire que tout changera.

Merci beaucoup.

Et pour finir, faites vous des câlins ; lorsque vous serrez quelqu’un, les paumes de vos mains doivent toucher le dos pour que vous puissiez sentir la vibration de l'autre personne ; ressentez la vibration de la personne que vous serrez.
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 13:58

Source : Alterinfo

 

http://nawaat.org/portail/wp-content/uploads/2012/11/lacrymo-siliana.jpg

 

Capture d'écran d'une vidéo tournée dans le local de l'UGTT à Siliana, le 29 novembre 2012, montrant différents types de munitions, ramassées par les citoyens aprés utilisation par les forces de l'ordre. Dans le carton on trouve trois types de bombes lacrymogène, mais toutes à base du même type de gaz : du CS.

 

 

J’ignore si le monde est fou comme le chantait Pauline Ester, mais l’Amérique est folle. C’est en effet Barack Obama, le président des Etats Unis, suivi par sa meute de toutous qui a enjoint  sous peine de mesures punitives le président syrien Bachar al-Assad de ne pas utiliser d’armes chimiques contre sa population (ce que le gouvernement syrien  n’a jamais envisagé, faut-il préciser).

 

Un régime des Etats Unis qui ne se gêne pas pour utiliser toutes sortes d’armes sur divers théâtres d’opérations (et qui ont utilisé des armes chimiques en abondance au Vietnam) ne se privent pas non plus de s’en servir contre leur propre population.

On peut ainsi lire dans le Lansing State Journal (organe baathiste bien connu) que :

La police d’Etat du Michigan a indiqué avoir arrêté huit manifestants pour avoir désobéi à des ordres légitimes en essayant de forcer le passage dans l’assemblée sénatoriale.

Et que :

La police a pulverisé des munitions chimiques sur la foule quand elle a essayé de se précipiter vers l’étage du sénat, a déclaré Gene Adamczyk, inspecteur de la police d’Etat du Michigan.

 Quand plusieurs de ces individus ont foncé sur les soldats [de la garde], ces derniers se sont servis de munitions chimiques pour disperser la foule,» a-t-il dit. «Les choses auraient été bien pires si quelqu’un avait été blessé et si je n’avais pas agi.»

 Dans ce cas de figure, agir consistait à  [bloquer] l’entrée du Capitole, en laissant dehors des centaines de personnes qui voulaient entrer Adamczyk a declaré par la suite que l’édifice n’avait pas atteint sa capacité maximale, mais que les manifestants étaient si fortement concentrés dans quelques zones, dont certains massés près du sénat, qu’ils [les soldats] ne voulaient pas que cette masse de gens vienne s’ajouter.

 

La police d’Etat a bloqué les portes extérieures du Capitole, expliquant que plus personne n’était autorisé à entrer dans le Capitole par crainte pour l’intégrité de la structure du bâtiment.

 


Travailleurs devant le Capitole à Lansing Travailleurs devant le Capitole à Lansing

 

Ces manifestants sont des syndicalistes qui protestent contre l’adoption d’une loi «sur le droit au travail » qui vise en réalité à affaiblir le collectif des travailleurs devant l’employeur :


dans la plupart des Etats, si une majorité d’employés choisissait de se faire représenter par un syndicat, tous devaient cotiser. Avec la loi Right to Work, c’en est fini. Désormais, les salariés de l’Etat de l’Indiana sont libérés de leurs cotisations obligatoires au syndicat de leur entreprise. Une petite révolution, qui signe en quelque sorte la fin de la tyrannie de la majorité, comme aurait pu l’analyser Alexis de Tocqueville, l’auteur du livre De la démocratie en Amérique*. L’Indiana devient ainsi le 23ème Etat américain à adopter une loi de ce type, mais surtout le premier de la Rust Belt (la ceinture de rouille), la région industrielle historique des Etats-Unis.

 

Nous sommes des travailleurs contre votre prétendue loi de liberté du travail Nous sommes des travailleurs contre votre prétendue loi de liberté du travail

 

C’est un travestissement de la véritable signification du mot «droit». Cette loi «right to work » (droit de travailler) ne donnent aucun «droit» ni aucun «travail.» Elles est au contraire une loi faite pour nous dépouiller de nos droits civiques et de notre droit au travail. C’est une loi proposée et soutenue par les forces ségrégationnistes qui veulent nous empêcher d’obtenir nos droits civiques et notre droit à l’égalité dans l’accès au travail. C’est une loi antisyndicale.


Une loi faite pour ramener les travailleurs à la condition qui était la leur avant le développement du syndicalisme.

http://mounadil.wordpress.com/

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 13:39
Un chercheur travaille sur les nanoparticules dans un laboratoire de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), en 2011 à Vandoeuvre-lès-Nancy.

Cela fait des années que la journaliste de Grist Twilight Greenaway garde un œil sur l’introduction des nanotechnologies dans la nourriture. Pourtant, dit-elle, après lecture d’une enquête de The Environmental Magazine, « ce qui m’a le plus surprise, c’est d’entendre combien de produits alimentaires contiennent déjà des nanoparticules ». On y apprend ainsi qu’elles « sont utilisées pour purifier l’eau, comme agent anti-agglomérant et gélifiant, et dans les emballages pour protéger contre les UV, éviter la multiplication des microbes ou détecter une éventuelle contamination ».


Dans le seul domaine des emballages, cette technologie en plein essor devrait rapporter 20 milliards d’euros d’ici à 2020, selon l’enquête de The Environmental Magazine. Dans l’industrie alimentaire, elle est aussi utilisée pour fournir nutriments et vitamines, ou encore comme conservateur, épaississant, colorant… Le dioxyde de titanium, par exemple, sert de colorant blanc « dans des dentifrices et de nombreux produits transformés, comme les Mentos, les chewing gums Trident et Dentyne, les M&Ms, la crème chantilly glacée de Betty Crocker… », liste The Environment Magazine.

 

Aliments contenant des nanoparticules de dioxyde de titanium. Source : Environmental Science & Technology / Grist

En attendant, on ne comprend pas encore grand-chose à l’effet des nanoparticules fabriquées en laboratoire sur l’environnement et sur la santé des êtres vivants. L’auteur rappelle qu’elles se mesurent en milliardième de mètre – si une nanoparticule était un ballon de foot, un globule rouge aurait la taille d’un stade, explique-t-elle. Or c’est justement du fait de leur taille infinitésimale, de ce changement d’échelle, que leurs propriétés peuvent être différentes, et qu’elles peuvent facilement s’infiltrer dans nos organes.

 

Parmi les rares études sur le sujet, The Environmental Magazine note qu’en 2011, « des chercheurs ont trouvé qu’inhaler des nanotubes de carbone (utilisé dans le plastique et les puces informatiques) peut abîmer les poumons de la même manière que l’amiante, et ainsi augmenter les risques de cancer. Ingérer des nanoparticules pourrait avoir des effets néfastes plus subtils – comme absorber en excès une vitamine ou un minéral, à un degré toxique ». Grist évoque de son côté une étude de l’université de Cornell qui, en février, montrait que les nanoparticules modifiaient la structure des parois de l’intestin des poulets qui y étaient exposés.

 

Dénonçant un sérieux manque de transparence dans ce domaine, la journaliste de Grist dresse finalement un « inévitable » parallèle avec les aliments génétiquement modifiés : « Comme avec les OGM, la stratégie semble être : premièrement, les diffuser dans les produits alimentaires en masse ; et évaluer les risques ensuite (ou jamais). »

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 13:31

Source : les moutons enragés

 

La Banque centrale européenne (BCE), dont le président Mario Draghi est un ancien de Goldman Sachs, a été autorisée par la Cour Européenne de Justice (CEJ) à conserver secrets des documents expliquant comment la Grèce a savamment camouflé sa dette. Avec l’aide (très) active de… Goldman Sachs. Tout va bien…


Au nom du droit à l’information, selon lequel « tout citoyen de l’Union a un droit d’accès aux documents de la BCE« , l’agence de presse Bloomberg a demandé, en aout 2010, la divulgation de deux documents internes de la banque centrale. Il s’agissait de savoir si des membres de la BCE étaient informés de (voire impliqués dans) ces malversations, qui ont coûté des dizaines de milliards d’euros aux citoyens européens. La demande a été retoquée du tac au tac. Bloomberg a donc fait appel à la justice. Mauvaise pioche : le tribunal de première instance de la CEJ vient de lui répondre… sous forme de boutade :

 

« La divulgation de ces documents aurait porté atteinte à la protection de l’intérêt public, puisqu’ils concernaient les politiques économiques de l’Union européenne et de la Grèce« . Un telle publication « aurait pu avoir des conséquences négatives sur l’accès, notamment de la Grèce, aux marchés financiers, et aurait pu affecter la conduite effective de la politique économique de la Grèce et de l’Union« , affirme l’arrêt.

 

Justice ? Défense des citoyens devant des malversations de fonctionnaires européens ? Que nenni… « Les tribunaux se plient aux règles économiques » imposées par l’administration politique, plutôt que de juger sur des principes de droit, a déclaré Georg Erber, un spécialiste allemand de la régulation des marchés financiers. « Cela révèle implicitement que l’Union européenne a bien été informée sur ce qui se tramait et qu’elle n’a pas pris les mesures nécessaires pour éviter la crise« .

 

La Justice ? C’est has been… Vive les marchés financiers !


Pire encore… Qu’est-ce qui pourrait bien autant paniquer les marchés pour que l’intérêt public soit ainsi menacé ? La Grèce sombre, tous les jours un peu plus. La BCE a beau la renflouer deux fois l’an à grands coups de dizaines de milliards, telles les Danaïdes remplissant leur tonneau percé, rien n’y fait. La BCE possèderait-elle (en plus de cela) quelques piteux secrets capables de faire exploser (un peu plus) l’économie européenne ? Pas franchement rassurant. A moins qu’elle ne cherche simplement à couvrir les agissements de ses fonctionnaires, pour une bonne part issus de la sulfureuse Goldman Sachs (Mario Draghi, Mario Monti, Lucas Papadémos…), et de Goldman Sachs itself, puisque c’est bien la banque qui était aux commandes de la manoeuvre de camouflage (et qui a raflé 600 millions d’euros au passage) ! Non… on n’oserait y croire.

 

En attendant, les citoyens européens n’auront pas le droit de savoir comment a été dilapidé leur argent. Et ça ne risque pas de s’arranger. Venant s’ajouter à la longue liste d’anciens de Goldman Sachs qui ont pris la tête d’institutions bancaires internationales (voire d’Etats), un certain Mark Carney vient de prendre les rênes royales de la Bank of England. Remplacé à son ancien poste de gouverneur de la banque centrale du Canada par… un autre ancien de Goldman Sachs, William Dudley. Aux Etats-Unis, une enquête sur ce sujet est en cours depuis… trois ans ! Et aux dernières nouvelles, elle n’a pas avancé d’un pouce. Pas encore demain que Goldman sera prise la main dans le Sachs…

 

« Tant qu’il y a de la musique, on continue de danser« … le nouveau slogan de Goldman Sachs ?

 


 

Aller plus loin :

 

Les nouveaux maîtres du monde - Goldman Sachs (Docu) [VF]

 

Le complot de Goldman Sachs (VidZ) [VOSTFR]

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 14:25

Source : SOTT

 

http://fr.sott.net/image/image/s6/122797/full/81590593_p.jpg

 

Que s'est-il passé dans les orphelinats du Pays de Galles, et ailleurs en Angleterre ? Depuis que le scandale Jimmy Savile a explosé, on dirait que la parole se libère. Des hommes politiques anciens et encore en vue sont cités, on parle de protections, et on revient sur certaines affaires un peu trop vite enterrées.

Comme celle des orphelinats du pays de Galles, qui a défrayé les chroniques dans les années 90. Les choses sont graves, et en Angleterre comme en France, on commence à parler de « pédophilie institutionnelle » [1].

Reprenons.

Il a fallu trois ans d'investigations et 13 millions de livres de dépensées pour finir par conclure que tout compte fait, il ne s'est rien passé ou presque dans les orphelinats.

Les recherches portaient sur de nombreuses allégations d'abus sexuels et de violences commis dans deux comtés du nord du Pays de Galles, presque toujours sur des garçons. L'orphelinat de Bryn Estyn à Wrexham, figurait parmi les hauts lieux de sévices entre 1974 et sa fermeture en 1984. D'ailleurs, Jimmy Savile y avait ses petites habitudes, selon plusieurs victimes.

Pendant toutes ces années, les dénonciations n'ont jamais cessé, presque toujours [2] enterrées par les personnes impliquée et leurs amis
Au milieu des années 80, une certaine Alison Taylor, éducatrice dans un de ces orphelinats, commence à entendre un certains nombre de témoignages, tous similaires, évoquant des abus sexuels dans différents foyers. Elle se rend compte que plusieurs rapports ont été rédigés par des travailleurs sociaux, mais qu'aucune procédure disciplinaire n'a jamais suivi.

Taylor saisit donc sa hiérarchie au sujet de six enfants dont les cas sont bien documentés, mais ô surprise ! C'est elle qui a des ennuis. Et rien ne se passe, faut-il encore le préciser ?

En 1986, Alison Taylor raconte donc tout aux flics. Mais rien ne se passe, et Taylor est suspendue en 1987 au motif que la « communication est rompue » entre elle et ses collègues. En réalité, dès qu'elle signalait des maltraitances, cela se retournait contre elle [3].

Cependant, l'administration tente de lui faire signer plusieurs accords afin d'acheter son silence. Elle refuse et se fait aider par son syndicat pour obtenir des dédommagements, et un accord est finalement signé en 1989, s'accompagnant d'une clause de confidentialité.

En 1990, une enquête est ouverte par un inspecteur du coin, mais il a beaucoup de mal à avancer en raison d'une mauvaise volonté flagrante du personnel des foyers et orphelinats mis en cause. Finalement, ce flic ne trouve pas assez d'éléments pour gagner un procès et on ne va pas plus loin.

Pendant ce temps-là, Taylor continue sa campagne médiatique, frappant à la porte de tous les médias locaux et nationaux qui voulaient bien la laisser parler. Petit à petit, d'anciennes victimes entrent en contact avec elle, si bien qu'en 1991 elle publie un rapport reprenant une centaine de cas d'abus sexuels. Parmi ces 100 cas, 75 avaient déjà été soumis à la « police ». Quelques travailleurs sociaux du coin ont aussi été condamnés pour des abus sexuels, mais on n'a pas du tout approfondi les recherches.

Fin 1991, Dennis Parry, le chef du Conseil de Clwyd, contacte l'Independant on Sunday et déclare que l'ancien chef de Bryn Estyn, Peter Howarth, était un pédophile. Il parle aussi d'un flic récemment retraité comme complice du réseau qui opérait à partir de Bryn Estyn, et comme l'un de ceux qui ont permis de couvrir l'affaire.

Menée par Sir Waterhouse, un juge à la retraite, une enquête liée à ces accusations a été lancée en janvier 1997 et publiée en 2000, et tous les pervers savaient qu'ils pouvaient dormir tranquilles. Toutefois, 140 victimes ont reçu une compensation de l'Etat...

Cela va sans dire, le Franc Maçon Waterhouse n'a cessé de dénigrer Alison Taylor, l'épine dans le pied des puissants pédophiles locaux et même nationaux. Selon Waterhouse, sans Taylor il n'y aurait jamais eu d'enquête, et les choses auraient été bien mieux.

Dès le départ, les médias ont été menacés de poursuites s'ils sous entendaient que les abus sexuels dans les orphelinats étaient plus importants que ne le disait la commission.

Plus de 650 personnes ont été entendues, dont 250 victimes. Le rapport était prêt en mai 1998, mais il a fallu un an pour l'arranger. Au final, 700 accusations d'abus sexuels impliquant 170 personnes, dont plus de 80 étaient des employés des foyers ou des enseignants. Bizarrement, seules 25 personnes ont été arrêtées dans cette affaire. Et la majorité a été libérée sans aucune charge puisque les seul condamnés ont été Howarth. Et John Allen, l'ancien propriétaire de Bryn Estyn.

Publiée en 2000, l'enquête Waterhouse conclut qu'il n'y aucune preuve étayant des protections ou un système d'abus à grande échelle. Pour Waterhouse, tous ces cas d'abus sont isolés. Et bien sur, aucune personnalité n'est impliquée. Mais, on fait toute une série de « recommandations » qui ne seront que très peu suivies d'effet. Et Waterhouse a toujours dit que son travail avait été bien fait, ce qui aujourd'hui fait grincer beaucoup de dents. En fait, alors qu'on demandait à ce tribunal de dire ce qui n'avait pas fonctionné dans les homes du Pays de Galles, celui-ci s'est attaché à démonter les accusations des victimes.

Quant aux témoins, certains n'ont même pas été entendus, comme un ex patron de Bryn Estyn, Des Forest, qui a pourtant été parmi ceux qui ont dénoncé les faits en premier.

Entre 1990 et 1996, une dizaine d'enquêtes publiques sont menées sur ces foyers. Plusieurs rapports sont publiés, révélant des abus à grande échelle sur les petits pensionnaires des homes du Pays de Galles. L'une de ces enquêtes, publiée en 1993, reprend 2.600 témoignages, et 300 cas d'abus sont envoyés à la Justice. Et devinez combien de personnes ont été poursuivies et condamnées ? Sept. Dont trois éducateurs de Bryn Estyn. Et Peter Howarth, ex dirigeant de ce bordel pour pédos d'élite a ramassé 10 ans de prison en 1994. Il a eu de la chance, il est mort trois ans plus tard. Steven Norris, autre dirigeant de Bryn Estyn, a été condamné aussi pour les mêmes faits.

Si la commission Waterhouse a été aussi inepte, c'est parce que les Francs maçons ont aidé leurs congénères, d'après certaines affirmations. Certains parlent même de « massonic connection ». Dès la première audience de ce pseudo tribunal, le conseil de certaines victimes, Nick Booth, a demandé que le tribunal fasse une liste des francs-maçons qui le composent, mais aussi des francs-maçons présents parmi les avocats et les témoins. De fait, la franc maçonnerie est très pratique pour étouffer les affaires judiciaires, les accointances et intérêts particuliers primant systématiquement sur l'intérêt général. Booth expliquait « le devoir de loyauté d'un frère maçon et son devoir d'impartialité s'il est impliqué dans l'administration judiciaire, doivent être mis sur la place publique ».

Evidemment, Waterhouse a refusé de mettre en place cette transparence pourtant élémentaire dans un pays qui se veut un Etat de droit.

L'avocat Gerard Elias, mandaté par le parquet pour être conseiller du tribunal, est franc maçon [4] et membre d'une des loges les plus puissantes du Pays de Galles, Dinas Llandaf, composée de nombreux professionnels du droit et de membres du parti conservateur. De même que Waterhouse lui-même.

Jillings Report

Dans les années 90, certaines accusations portaient sur des flics qui avaient couvert le réseau pédophile opérant dans les orphelinats. On ordonne donc un nouveau rapport, et on mandate Jillings, ex directeur des services sociaux pour la mener. Mais, les membres de cette commission doivent faire face aux mêmes freins que lors des enquêtes précédentes :

- Les nouveaux flics du Pays de Galles refusent de les rencontrer. Si bien que des députés doivent réunir eux-mêmes les témoignages.

- 130 cartons de matériel ont été soustraites aux investigations

- Le conseil du Comté de Clywd n'a pas autorisé les enquêteurs à placer des encarts dans la presse afin de rechercher des informations.

Ce rapport, qui étudiant les abus dans les orphelinats de Clwyd, finit quand-même par conclure que des personnalités sont impliquées dans le scandale des abus sexuels, qui sont monnaie courante dans les orphelinats. Le rapport note aussi que les enfants qui se plaignent ne sont jamais crus, et sont même punis pour avoir fait de fausses allégations.

On ne sait pas non plus combien d'enfants ont été violés, mais on estime qu'ils sont plus de 200 au début des années 90.

Au moins une douzaine d'anciens résidents sont morts de causes non naturelles.

Comme les frères John, par exemple : en 1992, Adrian John, témoin clé dans l'affaire des abus sexuels commis à Bryn Estyn, meurt dans l'incendie très suspect de sa maison. Et comme par hasard, on s'est aperçu que son frère Lee a eu accès à des donnés montrant l'existence de transactions financières entre les dealers de la côte Sud et les personnes qui gèrent un réseau de pédopornographie et de pédocriminalité. Evidemment, Lee est mort lui aussi, en 1995.

Enfin, histoire de bien tourner la page, les employés impliqués ont été virés ou on les a laissés parti avant la publication du rapport.

Le rapport n'a pas été publié parce que, dit-on, l'assureur des comtés, Municipal Mutual Insurance, a dit que ça inciterait les victimes à demander des dommages et intérêts. Toutes les copies du rapport ont été détruites, et les exemplaires restants ont été envoyés au Children's Commissionner for Wales, Keith Towler.

Au final, on doit constater l'écart flagrant entre le nombre de plaintes et le nombre de condamnations.

Abus à grande échelle

Une quarantaine de homes et orphelinats sont concernés par des cas d'abus sexuels, rien qu'au Pays de Galles.

Dans la communauté de Bryn Alys, c'est le propriétaire lui-même qui a été le pervers le plus assidu : John Ernest Allen, qui s'est trouvé sous le coup de 28 plaintes d'anciens pensionnaires, a été condamné à... six ans de prison, pour des viols sur six anciens pensionnaires. Avec les remises de peine, autant dire qu'il a vite pu recommencer ses horreurs.

Le député en chef des écoles de la communauté a été condamné quant à lui à six mois de prison pour des viols sur une adolescente de moins de 16 ans.

Richard Ernest Leake autre chef d'établissement (qui a fait fortune avec les orphelinats [5]), était aussi parti pour un ersatz de procès, suite à des viols commis entre 1972 et 1978. Pas moins de 16 anciens résidents l'ont accusé.

Quant aux victimes, elles parlent d'abus généralisés. Comme Keith Gregory, qui mentionne l'ancien dirigeant de Bryn Estyn, Peter Howarth, comme l'un des trois membres de ce home qui l'ont violé dans cet orphelinat. Entre temps, Howarth a été envoyé pour 10 ans en prison 1994, pour avoir violé des enfants, et il y est mort. Gregory a témoigné devant la commission Waterhouse, mais il dit qu'on ne l'a pas cru malgré les éléments donnés, tels que les noms des abuseurs qu'il avait reconnus.

Gregory dit que les enfants craignaient chaque nuit d'être embarqués dans un appartement de l'orphelinat pour y être violé par les membres du personnel et/ou par des visiteurs. Gregory a d'ailleurs croisé Jimmy Savile, à Bryn Estyn, ainsi que son frère Johnny. Certains enfants, comme Steven Messham (qui préside l'association de victimes des orphelinats[6]) étaient emmenés dans des hôtels où ils étaient prostitués et violés par des groupes de personnes. Messham, lui, dot avoir subi des viols dans quatre orphelinats différents du Pays de Galles.

 

[...]

 

Notes :

[1] La manière dont l'ensemble des institutions, BBC comprise, ont couvert les perversions de Savile pendant 40 ans est révélatrice. Quand on ne l'a pas carrément aidé, comme certains flics, hôpitaux, ou partons de la BBC.

[2] On ne peut pas dire que toutes les affaires ont été enterrées. En 1990, avant que le scandale n'éclate, un responsable des foyers à Clwyd, Stephen Norris, a été condamné pour des abus sexuels commis sur des garçons des orphelinats dont il avait la responsabilité. Entre parenthèse, on imagine que sous le règne de Norris, les plaintes des petites victimes devaient systématiquement passer à la trappe. Norris a été embâté pour des faits commis à Cartrefele, mais il était passé avant par Bryn Estyn jusqu'à la fermeture en 1984.

[3] Alison Taylor a ensuite récompensée d'un prix national pour son « courage ».

[4] C'est d'ailleurs en raison de cette appartenance qu'il s'est vu refuser un poste en 2004.

[5] Eh oui, il y a du fric à se faire dans le domaine de la « protection de l'enfance ». C'est pour cela qu'on a tant d'associations privées qui sont sur ce créneau. Leake, lui, avait monté une boîte qui était payée par les services sociaux pour prendre en charge les enfants les plus difficiles.

 

 

 

>> Lire la suite de l'article sur SOTT  <<

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 13:33

Source : telerama

 

Le photographe Johann Rousselot a mis en ligne un « film photographique » de treize minutes sur la lutte des opposants au projet d'Aéroport du Grand-Ouest à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un portfolio sonore qui montre les divers rassemblements et les barricades installées entre le 2 et le 7 novembre 2012. 

 

Des photos prises à l'aube, de jour, de nuit, aggrémentées de sons des diverses actions et de témoignages d'habitants ou de militants anti-aéroport.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 12:39

Source : Info Libre

 

 

 

 

Israël / Gaza

Infos internationales

Économie

Santé

Environnement

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 13:35

Source : Mondialisation.ca

 

http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2011/12/globe-USA-ISRAEL.jpg

 

D’une même voix, les médias occidentaux ont décrit l’attaque militaire contre Gaza comme une opération de contreterrorisme ad hoc menée par les Forces de défense d’Israël (FDI) et lancée en invoquant la « légitime défense » en réaction à des attaques de roquettes palestiniennes contre Israël.


Même si les reportages reconnaissent que dans la foulée des élections du 6 novembre le président Obama a donné le « feu vert » à Tel-Aviv, la question principale ne concerne pas l’appui de Washington, mais plutôt l’implication directe de l’armée et du gouvernement étasuniens dans la planification et l’implantation de l’attaque contre Gaza.


Des preuves démontrent que l’opération « Colonne de nuée » (ou Pilier de défense) a été implantée en étroite collaboration avec Washington dans le contexte d’un processus plus vaste de planification militaire alliée. Des représentants officiels de haut rang travaillaient sur les lieux en Israël avec leurs homologues de la FDI, quelques jours avant les attaques.

 

L’opération « Colonne de nuée » a été lancée le 14 novembre, exactement une semaine après les élections présidentielles étasuniennes. Elle était prévue peu importait l’issue des élections. La première action fut l’assassinat ciblé du bras armée du Hamas Ahmed Jabari. L’opération a depuis évolué vers une campagne de bombardements et une invasion terrestre impliquant le déploiement annoncé d’environ 75 000 troupes israéliennes.

 

Jeux de guerre israélo-étasuniens


Un mois avant les attaques, les États-Unis et Israël ont participé au plus important exercice militaire conjoint de l’histoire d’Israël. Il s’agit d’un fait significatif permettant d’évaluer l’implication étasunienne dans l’opération « Colonne de nuée ». Le but de ces exercices était d’essayer le système de défense antiaérienne en contrant des attaques de près ou de loin, à savoir de l’Iran, du Hezbollah et du Hamas.

 

Le secrétaire à la défense des États-Unis Leon Panetta et le ministre israélien de la Défense Ehoud Barack avaient établi un processus de consultation étroite. Panetta était en Israël au début août. Il est retourné à Tel-Aviv deux mois plus tard le 3 octobre, deux semaines avant le début des exercices militaires israélo-étasuniens « Austere Challenge 12 ».

 

http://p4.img.cctvpic.com/program/newsupdate/20120801/images/1343818372519_1343818372519_r.jpg

 

Le 18 octobre, les États-Unis et Israël ont lancé la première phase des jeux de guerre conjoints en Israël. Ceux-ci ont été menés durant quatre semaines, chevauchant les élections étasuniennes du 6 novembre et culminant avec le commencement des bombardements de Gaza (14 novembre).

 

Dans un sens, les jeux de guerre conjoints se sont concrétisés le 14 novembre avec le lancement de l’opération Colonne de nuée.

 

Il faut comprendre que les exercices militaires israélo-étasuniens avaient pour but de mener à une réelle opération militaire. Colonne de nuée a été planifié il y a longtemps et « intégrée » à la structure des jeux de guerre conjoints.

 

Ces exercices surnommés « Austere Challenge 12 » impliquaient la participation active de quelque 3500 troupes étasuniennes et 1000 troupes israéliennes. Le contingent étasunien était formé de 1000 troupes étasuniennes en garnison en Israël dont des conseillers militaires et des forces spéciales, ainsi que 2500 personnels étasuniens sous la juridiction de la 6e flotte des États-Unis en Méditerranée orientale et du Commandement des forces des États-Unis en Europe (USEUCOM). UPI

 

 

Des soldats israéliens se tiennent près du Dôme de fer, un nouveau système antiroquettes stationné près de la ville de Beersheba au sud d’Israël, le 27 mars 2011. Les FDI ont déployé le système Dôme de fer de 200 millions de dollars en réaction aux dizaines de roquettes lancées par des militants Palestiniens de Gaza ces dernières semaines. Le Dôme de fer vise à protéger les villes israéliennes des roquettes en provenance de Gaza. (UPI  23 octobre 2012.)

 

Les jeux de guerres conjoints d’Israël et des États-Unis ont été coordonnés par le lieutenant-général de l’US Air Force Craig Franklin et le brigadier-général des FDI Shachar Shohat. Le but affiché de ces manœuvres militaires était de « créer des situations tendues » dans l’espace aérien israélien et au large de sa côte méditerranéenne mettant à l’épreuve la capacité des deux pays d’agir contre des attaques « de près [Hamas, Hezbollah] et de loin [Iran] ».


Les exercices étaient supervisés par l’amiral James G. Stavridis, commandant de l’USEUCOM. Des reportages indiquent l’établissement de postes de commandement étasuniens en Israël et opérant sous la juridiction d‘USEUCOM.

 

À cet égard, l’amiral Stavridis a admis :

 

« les deux côtés [les structures de commandement des États-Unis et d’Israël] ont travaillé fort à la création de véritable renseignements durant l’exercice, lequel vise à simuler une guerre élargie au Moyen-Orient qui pousserait les États-Unis à intervenir et à aider Israël à se défendre en interceptant des missiles. (Haaretz, October 24, 2012)


Les exercices comprenaient le déploiement de batteries pour le système de missiles Patriot Pac-3 « installé partout en Israël ». Le croiseur lance-missiles Aegis des États-Unis était « ancré au large de la côte israélienne pour faire partie de l’exercice ».

 

L’essai d’interception de missile est vu comme une partie intégrante de l’exercice général. Les forces étasuniennes et israéliennes se pratiqueront à identifier des cibles se dirigeant vers Israël afin de décider quels moyens devraient être employés pour les intercepter et activer le système de défense aussi vite que possible, avant qu’elles puissent atterrir sur le territoire israélien.

 

Le ministère de la Défense israélien Ehoud Barak a souligné le fait que « l’exercice conjoint reflétait l’étroite coopération avec les Étasuniens » comme moyen de confronter la menace permanente du Hamas. Cette déclaration a été faite le 12 novembre, deux jours avant l’assaut contre Gaza :

 

« Cette période est très importante pour améliorer la coordination de notre défense antimissile, laquelle fait face à de futures épreuves, et pour nos activités continue contre les actions du Hamas et les organisations terroristes de Gaza qui se détérioreront et s’intensifieront probablement […] La bande de Gaza représente un défi significatif, au cœur duquel repose une puissance de feu ainsi que la menace de roquettes pouvant atteindre la région de Dan. » Haaretz, November 12, 2012, emphasis added)


Dans le contexte des jeux de guerre, le Hamas et le Hezbollah sont identifiés comme des « ennemis à proximité » et des alliés de l’Iran :

 

L’exercice conjoint simule des tirs de roquettes de grande envergure sur Israël, provenant à la fois d’ennemis à proximité et d’autres plus éloignés et une guerre avec l’Iran et le Hezbollah.

 

Le ministre de la Défense Ehoud Barack a par ailleurs confirmé :

 

« Après l’exercice de tirs, la défense effectuera une autre ronde de tests, simulant la confrontation de barrages de roquettes à laquelle seraient intégrés des systèmes de défense plus sophistiqués, incluant les systèmes Arrow 3 et Magic Wand, qui n’ont pas encore été utilisé au combat. » (Ibid.)

 

Le rôle insidieux du Qatar


18 octobre : commencement des exercices militaires conjoints États-Unis-Israël

 

23 octobre : l’émir du Qatar, le cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani Emir visite la bande de Gaza pour rencontrer le gouvernement du Hamas et promet de l’aide financière.

 

24 octobre : le président israélien Shimon Peres insinue que non seulement le Qatar, un fidèle allié des États-Unis, fournit de l’aide militaire au Hamas, mais qu’il encourage aussi les attaques de roquettes contre Israël :

Il [l’émir du Qatar] venait à peine de partir que le groupe islamiste dirigeant Gaza a lancé des salves de roquettes contre Israël […]

 

M. Peres a dit mercredi [le 24 octobre] qu’il est intolérable que les dirigeants de Gaza reçoivent des millions de dollars de l’émir du Qatar et qu’ils lancent des roquettes. Nulle part dans le monde, ni à Londres ni à New York, serait-il acceptable que de l’argent soit octroyé pour des matériaux de construction utilisés à la fabrication de roquettes. Israël ne peut plus supporter cela, a affirmé le président. « C’est à Gaza de choisir entre le développement ou la terreur et le meurtre. »

 

24 octobre, Israël entame des bombardements sur Gaza tuant quatre civils en réaction à des attaques de roquettes en provenance de Gaza ayant blessé quatre travailleurs étrangers. Les reportages admettent que les raids aériens d’Israël coïncident avec l’assaut des exercices de guerre conjoints des États-Unis et d’Israël :

 

Les simulations de manœuvres militaires et de guerre informatisée […] coïncidaient avec les raids aériens réels à 70 kilomètres (44 miles) au sud sur la bande de Gaza en réaction à des attaques de roquettes. « Quatre résidents de Gaza ont été tués par les frappes israéliennes lorsque les milices palestiniennes ont lancé au moins 75 missiles sur Israël, blessant trois travailleurs étrangers, dont deux gravement, et endommageant une propriété selon la police. (Bloomberg, October 25, 2012, c’est l’auteur qui souligne.)

 

Ce qui précède suggère que les raids aériens du 24 octobre sur Gaza avaient déjà lieu dans le cadre des jeux de guerre conjoints des États-Unis et d’Israël. Tout indique que l’attaque contre Gaza lancée officiellement le 14 novembre était une suite de ces exercices conjoints, déjà « passés en mode opérationnel » à la fin octobre.

 

Opération clandestine?


La visite de l’émir du Qatar à Gaza au tout début des exercices militaires israélo-étasuniens a toutes les apparences d’une opération clandestine menée par les États-Unis. Le Qatar est un régime fantoche parrainé par les États-Unis. Il entretient des liens étroits et avec les États-Unis et avec l’OTAN sur les plans militaire et du renseignement, tout en acheminant de l’aide financière au Hamas.

 

Selon un reportage : « L’émir du Qatar a fourni des renseignement aux Israéliens, qui les ont utilisés dans des bombardements ciblés d’édifices gouvernementaux clés du Hamas. » (Fars New, 17 novembre 2012.)

 

Les vaste implications de la guerre contre Gaza en lien avec les opérations militaires et du renseignement des États-Unis et de l’OTAN au Moyen-Orient dépassent le cadre de cet article.

 

Complicité dans des crimes de guerre : la question du commandement et du contrôle 


Des postes de commandement étasuniens ont été établis en Israël.

 

Le commandement et le contrôle militaire contre le peuple palestinien sont sous la juridiction du Commandement des forces des États-Unis en Europe (USEUCOM), lequel travaille en partenariat avec les FDI d’Israël.

 

Alors que les troupes étasuniennes ne sont pas directement impliquées dans l’invasion de Gaza, l’armée des États-Unis exerce des fonctions de commandement militaire en liaison avec Israël.

 

En ce qui a trait aux jeux de guerre israélo-étasuniens qui ont culminés avec les attaques contre Gaza, Israël est visiblement le partenaire junior.

 

Les États-Unis n’« appuient » pas un effort militaire d’Israël, ils jouent un rôle majeur dans l’attaque contre Gaza. Les États-Unis et Israël sont donc tous deux responsables de crimes de guerre.

 

Michel Chossudovsky


Article original en anglais :

israelus

The US-Israeli Attack on Gaza, publié le 20 novembre 2012

Traduction : Julie Lévesque pour Mondialisation.ca

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 13:10

Source : le journal du siècle

 

 

En ces temps, où le budget des Français est plombé par des factures toujours plus élevées, voilà un courrier que 35 millions de foyers vont accueillir avec plaisir. A l’intérieur, un chèque dont le montant n’est pas encore déterminé, mais qui pourrait atteindre, selon nos calculs, près de 250 €.

 

 

L’expéditeur? ERDF, la filiale d’EDF responsable de la distribution d’électricité aux particuliers. Elle aurait, selon une décision, rendue hier par le Conseil d’Etat, perçu 8,8 Mds€ en trop depuis juin 2009.


En cause, d’une part, le Turpe (tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité), une taxe prélevée directement sur les factures et qui, une fois reversée à ERDF, lui permet d’assurer sa mission d’entretien et de modernisation du réseau électrique. Pour l’entreprise, cette taxe représente 90% de ses recettes. Pour le particulier, c’est environ un tiers de ce qu’il paye chaque mois. Sauf que la commission de régulation de l’énergie (CRE), chargée des calculs, aurait surestimé l’ardoise.


Un coup très dur pour ERDF, qui devra sans doute se tourner vers sa maison mère pour s’acquitter de son énorme dette. « La décision vient de tomber, a réagi la présidente d’ERDF Michèle Bellon. Nous devons attendre les nouveaux calculs de la CRE pour étudier les modalités de remboursement. » Une question de mois tout au plus.

 

Sources : Le Parisien / Le Journal du Siècle

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 13:05

Source : le journal du siècle

 

Des magasins s'équipent de caméras, cachées dans les yeux des mannequins, pour décoder et utiliser les habitudes de leurs clients.

 

 

 

Selon le site Bloomberg, de plus en plus d’enseignes de mode en Europe et aux États-Unis s’équipent d’une technologie appelée EyeSee. Vendue par l’entreprise italienne Almax SA, elle permet d’étudier le comportement des clients lorsqu’ils sont dans les magasins.


Les mannequins bioniques coûtent 4000 euros pièce, et seraient déjà présents dans 5 boutiques. Les caméras sont capables de traiter des données vidéos grâce à un logiciel de reconnaissance facial et enregistre ainsi des informations telles que l’âge, le sexe et les origines des clients.


Cette outil technologique tombe à pic pour une industrie des produits de luxe en perte de vitesse. Les détaillants se servent du système EyeSee pour observer les besoins et les habitudes des clients, permettant aux enseignes de faire du marketing personnalisé. Ils espèrent ainsi accroître leurs ventes.


L’article du site Bloomberg raconte l’anecdote d’un magasin ayant engagé plus de personnels parlant mandarin. En effet, les informations récoltées par les mannequins bioniques montraient qu’après 16 heures, près d’un tiers des clients passant la porte de la boutique étaient chinois.

 

Mais l’utilisation de EyeSee divise, car cet outil peut poser quelques problèmes éthiques. Aux États-Unis et en Europe, des lois permettent l’utilisation de caméras pour des questions de sécurité. Il faut cependant en informer les clients de façons explicite par des panneaux. Or, on ne signale pas les caméras cachées dans les yeux des mannequins.


Espionner des personnes à des fins marketing irait à l’encontre de ces lois, puisque cette pratique est considérée comme de la collecte d’information à l’insu des clients.


Almax SA veut aller encore plus loin en installant des «oreilles» aux mannequins bioniques. Cette entreprise plancherait sur une technologie capable d’analyser les conversations des acheteurs potentiels, lorsqu’ils critiquent les vêtements portés par le mannequin. Elle travaillerait également sur un système de suggestions personnalisées, en postant des écrans à côté des mannequins. Ils diffuseraient des images de produits susceptibles de plaire aux clients, en accord avec les données analysées par les «mannequins espions».

 

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 12:37

Source : crashdebug

Trouvé sur : Presse Libre internationale

 

Il fallait bien que cela arrive, mais j'avoue que la nouvelle fait froid dans le dos...


one_million_robot.jpg

Nicholas West

Courrier d'activiste

 

 

Au cours de la discussion actuelle portant à savoir si les robots aideront ou blesseront le marché du travail aux États-Unis et par-delà l’océan Atlantique, quelques réponses concrètes commencent à apparaître.


Foxconn est un fabricant chinois d'électronique pour périphériques mobiles et consoles de jeu. La société a été la cible de nouvelles négatives récemment au sujet de ses conditions de travail qui ont poussé à des révoltes et des suicides. Ils sont un fournisseur d'Apple, du Kindle, et de la Xbox 360 et plein d'autres, ainsi la mise en lumière a été importante.


Maintenant il semble que Foxconn voudrait remplacer ces humains ennuyeux et exigeant des droits et un salaire juste par des robots.


La première flotte est arrivée…


Les usines de Foxconn comportent des populations de villes entières ; la plus grande est connue sous le nom de « Foxconn City » et elle est estimée comporter une population de 450.000 travailleurs et avoir une superficie de 1,6 milles carrés. Les usines de Foxconn fabriquent 40 % de l’ensemble des produits électroniques consommés dans le monde. Ce qui se produit chez Foxconn devrait signaler une tendance forte pour ce qui est susceptible de se produire ailleurs. (Source)


Comme singularité, singularity hub rapporte que le Président de Foxconn Terry Gau n’a pas caché le fait que sa société cherchait à remplacer des parties de sa force humaine par des robots ; il a indiqué l'année dernière qu'il a eu l'intention de remplacer 1 million de travailleurs dans un délai de 3 ans :


Il est évident que Gau a commencé à mettre la balle en mouvement. Depuis l'annonce, une première série de 10.000 robots - convenablement appelé Foxbots – semble avoir trouvé leur chemin vers au moins une usine, et d'ici la fin 2012, 20.000 de plus encore seront installés. (Source)


La pression internationale sur Foxconn semble être une excuse valide pour le remplacement des humains plutôt que des changements fondamentaux réels de politique. La mondialisation et l'externalisation des sociétés américaines qui font des affaires à l'étranger sont les excuses à certains des abus de droits de l'homme qui se produise ici.


Il n'y a aucun doute que les robots changent le monde ; c'est une industrie qui se développe magnifiquement. Rien qu’en Chine le marché industriel de la robotique a augmenté de 136 % en trois ans entre 2008-2011, et 15 % supplémentaires sont projetés pour 2012. Cette tendance mène aux prévisions que d'ici 2014 la Chine deviendra le plus gros consommateur au monde en matière de robotique.


Est-ce qu'avec de tels résultats exceptionnels dans la production et la consommation qui commencent à transformer l'économie de la Chine, ceci forcera « une initiative d’étaiements » en Amérique comme quelques partisans de la robotique le proposent ? Ou est-ce que ceci est simplement la première salve qui est mise à feu contre l'emploi et la gestion de plus en plus chers de la race humaine ?


Les robots peuvent souvent effectuer des tâches complexes ou difficiles, voire impossibles, pour leurs homologues humains, et peuvent également améliorer le rendement énergétique - une haute priorité dans l'économie de la Chine qui se développe. En outre, pendant que les coûts de l'éducation sont en hausse, les moins jeunes peuvent être heureux de travailler dans les travaux de labeur de base, particulièrement quand des soins de santé améliorés signifient que le peuple chinois en âge de travailler peut également devoir soutenir leurs parents vieillissants. (Source)


Tandis que des robots sont toujours en train d'être vendus sous l’appellation de « seulement pour remplacements » pour les travaux serviles que les humains ne veulent pas, il y a beaucoup d’indication qu’avec la hausse de l'intelligence artificielle que nous sommes susceptibles de voir, des travaux plus qualifiés iront aux robots. Et qu’avec les avancées dans les robots autonomes, même les gestionnaires d'entreprises actuelles, qui cherchent à remplacer leurs employés, pourraient un jour se retrouver sans travail.


ARTICLE RELATIF DE COURRIER D'ACTIVISTE


Robot distributeur de pilules : le pharmacien de l'avenir ?

 

Source : Activistpost.com

Traduction Folamour, Reproduction libre à condition de citer la source ainsi que celle de la traduction.

 

http://i.pcworld.fr/1255527-foxconn-foxbot.jpgUn des 20 000 premiers Foxbots

 

..dont on peut imaginer les mouvements et le rendement semblable, voir bien meilleur, par rapport au robot visible vers la fin de la vidéo ci dessous :

 

 

 

 

 


 

Vidéos "BONUS" :

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 12:31

Source : crashdebug

Trouvé sur : PRESSE LIBRE INTERNATIONALE

 

Est-ce inconsciemment, pour me donner bonne conscience, que je suis si proche des nécessiteux et des précaires ? Je ne sais pas, mais ce que je sais, c’est que j’ai terriblement conscience de la relative précarité de MA propre situation personnelle, et je sais qu’il suffit qu’un grain de sable rentre dans les rouages de la machine pour qu’elle se grippe, et que moi, et ma famille, ne nous retrouvions dans la même situation qu’eux. Aussi, j’estime que pendant que j’occupe cette place « privilégiée » au sein de la classe moyenne, il est de mon devoir de vous sensibiliser à leur cause. Fut un temps lointain, quand j’étais encore jeune où, quand on était « clochard », c’était plus souvent par choix de vie et par rejet de la société. Cela incarnait une liberté totale par rapport à l’état, la religion, et d’autres choses. Eh bien, si l’on en croit les nouvelles qui viennent des USA, il semblerait que cette page soit bel et bien en passe d’être tournée… Combien de temps avant que certains élus français (qui se sont déjà illustrés) n'aient vent de telles pratiques et ne s'en inspirent ? Il faut d'ores et déjà les dénoncer...

 

http://www.crashdebug.fr/images/stories/addons/images/Images%20globales/2012/Novembre/Homeless_Usa.jpg

 

Par JG Vibes

theintelhub.com

17 novembre 2012


La police dans la ville du Nevada force maintenant les personnes sans-abri à obtenir un permis, ainsi elles peuvent dormir n'importe où dans les lieux publics, dans les bois, ou même dans leurs propres voitures.

Selon des nouvelles de CBS :

« Une nouvelle loi donnerait à ville du Nevada le droit de distribuer des permis à un petit groupe de sans-abri, qui leur donnerait l'autorisation de dormir dans les lieux publics. »


Tandis que la nouvelle ordonnance donnerait à certains sans-abri un endroit pour rester, elle indiquerait à d'autres, en grande partie les fauteurs de troubles et les criminels, de rester au loin.


« Je descends ici chaque automne, » a dit Bob Barton, qui a choisi d'être sur le pavé dans la ville du Nevada.


Pour Barton, la nouvelle ordonnance qui identifierait essentiellement les sans-abri respectueux de la loi et les récompenserait est une musique à ses oreilles.

Le chef de la police James Wickham dit que c'est une mesure pour « contrôler la population des sans-abri » dans le secteur.


La nouvelle loi tomberait sous une ordonnance de « aucun camping » et il n'y a eu aucune indication quant à la façon dont les permis seraient distribués.


Cependant, on lui a dit qu'une grande majorité des villes comportant des sans-abri n’aurait pas de permis attribués, avec actuellement moins d’une douzaine de permis qui sont géré au total.


Le chef de la police a directement admis que « cela veut dire juste fondamentalement que vous ne pouvez pas installer une tente. Vous ne pouvez pas vivre dans votre véhicule. Vous ne pouvez pas vivre dans les bois dans la ville du Nevada. »


Particulièrement avec tellement peu de permis distribuées, il est évident que ceci aura comme conséquence une expulsion violente des sans-abri du secteur.


Également il est important d'ajouter que quand un secteur met en application ce genre de politiques il y en a probablement beaucoup d'autres qui suivent de près derrière.

 


*****


Lisez plus d'articles par cet auteur ICI.

J.G. Vibes est l'auteur d'un contre-manuel de culture de 87 chapitres appelé Alchimie de la Renaissance Moderne, un pigiste et le journaliste pour le hub d'Intel et le centre serveur d'une exposition appelée le show volontaire de la radio Hippie.

Vous pouvez suivre son travail, qui inclut des podcasts libres, des e-livres libres et des audiobooks libres sur son site Web www.aotmr.com

Joignez les FORUM de theintelhub.com pour parler des articles comme celui-ci - ENTREZ MAINTENANT

 

Source : Theintelhub.com

Traduction Folamour, Reproduction libre à condition de citer la source ainsi que celle de la traduction.

Partager cet article
Repost0

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment