Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 15:16

Source : les moutons enragés

 

img_accueil3

Dès 2014, vous devrez parcourir 10, 20, 50, 100  km ou plus pour faire vos prises de sang, et ce au mépris de plus de 500 000 signatures sur cette pétition : http://www.touchepasamonlabo.com .


 En effet, c’est en 2013 que seront FERMÉS l’immense majorité des laboratoires d’analyses médicales de proximité en France, à l’instar des maternités et avec les mêmes dangers pour votre santé (en particulier pour les analyses urgentes), conformément à l’ordonnance n°2010-49 du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale qui devrait être ratifiée en procédure accélérée – donc sans véritable débat - fin janvier 2013; et ceci au plusgrand profit de quelques grands groupes financiers.


 Patrick LEPREUX, biologiste marseillais, est en GRÈVE DE LA FAIM depuis le 15 janvier pour protester contre cette réforme.


Contre ce nouveau massacre d’un service de proximité, vous pouvez signer ici : http://www.touchepasamonlabo.com

 

C’est parce que très peu de gens sont au  courant que cette réforme peut passer; il faut donc la REVELER au grand  jour : DIFFUSEZ CE MESSAGE, DIFFUSEZ LE LIEN DE LA PETITION ! http://www.touchepasamonlabo.com

 

Un exemple de fermeture de laboratoire : http://www.letelegramme.com/fil_region/fil_bretagne/saint-guenole-29-le-laboratoire-d-analyses-ferme-25-11-2010-1127183.php

 

La proposition de loi en procédure accélérée : http://www.senat.fr/leg/ppl12-243.html

Et si nous nous référons au site, voici ce que nous pouvons apprendre sur le sujet:

Madame, Monsieur, il vous faut agir et très, très vite

 

D’abord, je vous remercie d’avoir signé, comme 500 000 personnes, la pétition « touche pas à mon labo »que la coordination des biologistes en colère, devenue désormais un syndicat, vous propose contre la réforme de la biologie.

 

Malheureusement cette réforme va être reprise au sénat, qui fait fi de votre opinion, en la validant définitivement le 31 janvier 2013, pour clôturer en force une procédure express qui débute le 21 janvier.
Cette réforme fait disparaitre les laboratoires de proximité au profit des groupes financiers qui gèrent alors la santé comme… des financiers.


Les laboratoires rachetés sont vidés de leurs moyens techniques et humains, et deviennent incapables de remplir leur mission.


Dans ces conditions, chaque prise de sang met en péril votre santé.

 

Personnellement, j’entame une grève de la faim illimitée à partir d’aujourd’hui mardi 15janvier 2013, pour dénoncer une réforme qu’on fait passer le plus vite possible, afin que personne ne prenne conscience de la catastrophe sanitaire qu’elle engendre.


Vous pourrez me suivre sur twitter « bioencolere » en temps réel.


A ce titre je me suis permis de vous écrire, considérant que votre santé, l’urgence, et la gravité de la situation justifiaient cette démarche.


Face à cette casse sanitaire qui nous met tous en danger, il faut agir très vite et massivement.

 

Je vous demande de mobiliser les réseaux sociaux qui constituent le seul moyen d’interpeller les politiques et de faire reculer le gouvernement.

 

PATRICK LEPREUX
Président du syndicat des biologistes praticiens, biologiste libéral installé à Marseille


Cette réforme officiellement, est présentée comme une solution miracle pour améliorer le service des laboratoires d’ analyses médicales, et pourtant la quasi-totalité des biologistes français est convaincue du contraire. Pourquoi ?

 

•D’ abord parce qu ‘elle impose des contraintes techniques et des obligations de regroupements, financièrement et humainement intenables, afin de contraindre ainsi les biologistes à vendre leur laboratoire aux financiers.

 

• A ces contraintes techniques, s’ ajoutent des baisses tarifaires importantes et répétées, décidées par la CNAM sous prétexte que cette réforme permet un gain de rentabilité !

 

L’ ensemble de ces décisions a des conséquences dramatiques et injustes:

  • Les laboratoires ne pourront faire face financièrement aux nouvelles obligations de cette réforme, et devront se faire racheter par les financiers. Ces derniers leurs envoient une nuée de commerciaux tenant un discours alarmiste et décourageant, visant à les amener à céder leur outil de travail.
  • Les laboratoires seront alors transformés en “laboratoires boites-aux-lettres” dénommés “sites” complètement deshumanisés, puisque plus aucune analyse ne sera effectuée sur place, et que la majorité du personnel sera licenciée…

 

  • Le patient ne sera plus considéré que comme un simple code-barres, et son sang comme un produit industriel : les tubes de sang navigueront par coursiers à mobylette, et arriveront ….quelque part… comme ils le pourront, les jours de canicule, de grand froid, ou de blocage des routes, dans des usines à analyses.Imaginez la qualité du résultat rendu dans ces conditions…
  • De plus, en cas d’urgence, le patient sera à la merci de la disponibilité de ces coursiers, ou devra aller embouteiller les urgences à l’hôpital au risque d’une aggravation fatale son état par un diagnostic trop tardif.
  • Le personnel restant sera limité au strict minimum pour des raisons de rentabilté, et ne sera plus de ce fait disponible à l’écoute du patient . Il pourra changer de “site ” d’un jour sur l’autre en fonction des besoins du groupe financier auquel il appartient, ou sera déclassé en coursiers à 1000 euro par mois, histoire de déshumaniser un peu plus ses conditions de travail.
  • La disparition et la dégradation de ce tissu et service médical de proximité, coûtera plus de 60.000 emplois spécialisés (techniciens de laboratoires, aide-laboratoires, secrétaires médicales, fournisseurs de réactifs, sociétés d’informatique, entreprises de services).
  • Les infirmières n’auront plus le droit d’effectuer des prélèvements de sang dans le cadre de leur tournée auprès des patients.
  • Grâce à cette réforme, l’argent issu de la solidarité, autrefois destiné à rémunérer tous les individus d’une profession, ira vers une poignée de nantis et fonds de pensions et surtout mettra la santé du patient en danger .

Tout ça pour ça !

 

Avant la réforme: des laboratoires de proximité dont le personnel effectue sur place la majorité des analyses, qui vous connait, et en cas d’urgence peut débrouiller la situation et vous éviter le passage à l’hôpital.

 

Et faire des économies de santé.

 

Après la réforme: soit le laboratoire ferme totalement et le patient doit aller “ailleurs”, soit le laboratoire est complètement vidé de son personnel technique (souvent licencié), ne reste plus qu’un centre de prélèvement, appelé pudiquement “site” ( en clair, plus rien dedans).

 

Pour être hyper-rentable, le personnel est ultra-réduit et change de “site” au jour le jour en fonction des besoins du groupe financier auquel il appartient.

 

Et des tubes de sang qui naviguent au au rythme des variations de températures et de embouteillages, par coursiers…quelquepart… pour être analysés dans des usines…

 

Et le résultat revient par fax au”site” le soir.

 

Bravo pour cette humanité et les conditions de travail du personnel.

 

En cas d’urgence, c’est direction les urgences de l’hôpital puisque aucun résultat ne peut être effectué et rendu sur place…

  • Pourquoi risquer la santé du patient pour de l’argent, et démolir toute l’infra-structure d’une profession qui représente seulement 2% des dépenses de santé, et qui, selon un sondage LCI des années 2000, arrive en deuxième, après les ompiers, parmi les professions dans lesquelles les français ont le plus confiance ? Cliquez ici pour voir ici ce sondage, le mot “laborantin” apparait devant la flêche.

Cette ordonnance malheureusement commence déjà à être appliquée dans les faits, sans être forcément ratifiée par le parlement, mais il est tout à fait possible qu ‘elle soit bloquée à la demande du gouvernement.

 

Beaucoup de lois et d’ ordonnances applicables n’ ont jamais été appliquées.Il est tout à fait possible que celle concernant la biologie ne le soit pas non plus, en agissant auprès des politiques, et en leur rappelant que 200.000 français fréquentent leur laboratoire tous les jours.

 

Et les biologistes pourront amener ces patients à voter pour les partis qui défendent ceux qui travaillent, et non ceux qui modifient les lois pour s’ enrichir au détriment des autres…

  • Signer cette pétition, c’ est arrêter ce jeu de massacre. Préserver l’humanisme, l’ indépendance, et le savoir-faire d’une profession plébiscitée par les français, maintenir son gisement local d’emplois spécialisés ainsi que l’ avenir des jeunes qui ont choisi ce métier xxxxxxxxavec cccd’ autres perspectives.
  • Signer cette pétition ce n’ est pas défendre une profession qui serait accrochée à son statut et qui refuserait d’ évoluer, mais c’ est défendre au travers de son maintien, votre propre santé et celle de ceux qui vous sont chers.
  • Signer cette pétition, c’est demander l’ annulation de l’ ordonnance auprès du gouvernement, afin d’ empêcher le pouvoir financier de continuer à s’implanter dans le secteur de la santé et d’y causer les mêmes dégâts que ceux qu’ il a provoqués dans l’économie.

Site, références et contacts: touchepasamonlabo.com

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment