Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 04:53

Voici une excellente vidéo sur le Nouvel Ordre Mondial, ou plutôt sur les techniques utilisées par les élites pour endormir les masses et progressivement les ramener à l’état d’esclavage, aboutissement suprême du Nouvel Ordre Mondial au service des Puissants !

 

 

 

 

Nous approchons à grands pas de la phase cruciale, et jusqu’à présent, à part quelques millions de personnes dans le Monde qui s’intéressent aux travaux du Mouvement pour la Vérité, voire y participent pour une partie d’entre elles, tout le monde s’en fiche et s’en contre-fiche…

 

Mais le réveil s’annonce douloureux pour les plus endormis !

 

Et il s’annonce pour très bientôt.

 


 

911NWO

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 04:47

http://s0.wat.fr/image/programme-stellar-wind_58a6j_29f1uq.jpg

 

Après les attentats orchestrés le 11 Septembre 2001, les élites US et pro-NWO, par l’intermédiaire de la NSA, ont entrepris une surveillance de la population étasunienne, à son insu.

 

Ce programme de surveillance est appelé Stellar Wind (« vent stellaire » en anglais), ou plus prosaïquement « Le Programme » pour les initiés :

 

 



Extra-judiciaire (c’est à dire en dehors de tout contrôle citoyen et démocratique), ce programme 100% pro-NWO et illuminati est évidemment Top Secret…

 

La suite en images, une fois de plus traduites par l’infatigable HussardDeLaMort, bravo à lui pour son travail si précieux au service des sympathisants de la Vérité non anglophones !

 

C’est grâce à ce dévouement qu’un Mouvement pour la Vérité francophone peut se construire solidement et durablement, en toute connaissance de cause !

 

Et bravo aussi à tous les intervenants ici et ailleurs, qui ont ou qui ont eu la chance d’accéder à certaines informations « interdites » au peuple, et qui ont décidé malgré les menaces, malgré les railleries, malgré la pression du camp adverse, de les divulguer de la sorte pour que la flamme de la Démocratie et de la Vérité reste toujours allumée malgré la nuit tombante et la tempête qui se prépare…

 

 


 

 

911NWO

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 03:48

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/52/Insignia_Malta_Order_Sovereign_Military_Order_of_Malta.svg/220px-Insignia_Malta_Order_Sovereign_Military_Order_of_Malta.svg.png

Blason des activités (crédit : wikipédia)

 

Ce film raconte la fascinante histoire des Chevaliers de l’Ordre de Malte et fait le point sur son actualité, en mêlant parole avertie des chevaliers de l’Ordre, récit d’historiens puis témoignages de soignants et de personnes prises en charges dans les institutions gérées par l’Ordre. Sur plusieurs territoires, de la Terre Sainte à Malte, en passant par Rome, nous découvrons les fondements de l’Ordre, son héritage et son utilité aujourd’hui.

 

 

 

 


http://www.journaldugeek.com/files/2011/05/wikipedia.jpg

 

L'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte est l'appellation complète (à partir du XVIe siècle) de l'ordre catholique connu généralement dès le XIIe siècle sous le nom d'ordre hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem ou plus simplement ordre de Saint-Jean de Jérusalem et en latin : Ordo Hospitalis sancti Johannis Ierosolimitani ou La Religion, mais aussi sous le nom d'ordre de l'Hôpital, d'ordre Hospitalier ou plus simplement les Hospitaliers.

 

Son origine remonterait au XIe siècle dans l'installation de marchands amalfitains à Jérusalem puis dans la création d'hôpitaux en Terre sainte (d'où le nom d'Hospitalier). À l'image des Templiers, il devient militaire en plus d'être hospitalier pour défendre d'abord les pèlerins malades dans les hôpitaux de l'Ordre puis combattre les sarrasins. Après son expulsion de Terre sainte, l'Ordre s'installera à Chypre avant de conquérir l'île de Rhodes. L’Ordre devient alors une puissance maritime pour continuer à être le rempart de la chrétienté contre les sarrasins. Expulsé une nouvelle fois de Rhodes, l'Ordre deviendra Prince de Malte par le plaisir de Charles Quint. Avec ses chevaliers, l'Ordre se transforme en une puissance souveraine qui prend de plus en plus d'importance en Méditerranée centrale. Le général Bonaparte expulsera le grand maître et les chevaliers de l'île de Malte au nom de la République française. À la suite de cette expulsion, l'Ordre se place sous la protection de Paul Ier de Russie. À la mort de celui-ci, s'ensuit une période noire pour l'Ordre jusqu'à son renouveau. C'est l'ordre souverain de Malte qui prend en 1961 la suite de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

 

L'ordre est reconnu par les nations comme un sujet de droit international public. Cependant, c'est une souveraineté limitée et en matière religieuse, l'ordre est incardiné au Saint-Siège.

 

L'Ordre entretient des relations diplomatiques avec plus de cent pays par le truchement d'ambassadeurs. Il dispose d'un siège d'observateur permanent auprès des Nations unies, et également auprès de la Commission européenne et des principales organisations internationales.

 

On dénombre environ 12 500 membres de l'ordre de Malte et 80 000 bénévoles réguliers à travers le monde qui font vivre les activités hospitalières. La fête de l'Ordre se déroule le jour de la fête de saint Jean Baptiste, soit le 24 juin. À cette occasion, en France, les membres de l'association française des membres de l'ordre souverain de Malte se réunissent au château de Versailles.

 

L'ordre est organisé aujourd'hui en grands-prieurés au nombre de 6: Rome, Lombardie-Vénétie, Naples et Sicile, Bohème, Autriche et Angleterre, et en associations nationales au nombre de 47 : Allemagne (1859/1867), Royaume-Uni (1875), Italie (1877), Espagne (1886), France (1891), Portugal (1899), Pays-Bas (1911), Pologne (1920), États-Unis (1926), Hongrie (1928), Belgique (1930), Irlande (1934), Argentine (1951), Pérou (1951), Canada (1952), Cuba (1952), Mexique (1952), etc.

 


Merci à Mart34u 

 


Partager cet article

Repost0
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 03:34

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img14/nenki_paris_2009.jpg

 

(L'article de Top Secret commence à la page 2. La page 1 est blanche... dérouler vers le bas.) Après des décennies, il nous révèle un secret bien gardé de sa vie privée. Bouleversant et surréel, comme l'histoire de sa vie. Pourtant un homme simple aux facettes multiples, passionné de la vie et ses secrets, comme nous tous et toutes. Nous n'en dirons pas plus. C'est la première fois que Nenki parle de cette histoire publiquement parce qu'il a senti le signal intérieur que le temps était venu...

 

 

 

>> LIEN DE TELECHARGEMENT <<

 

 

 


 

 

 

Charles Fort et John Keel : De la corruption de la science à la réalité hyperdimensionnelle

 

 

 

François Héliodore
Sott.net

« Pourquoi, ne nous contactent-ils pas ? demande le sceptique.

Il serait préférable pour nous de poser cette question : pourquoi ne nous ont-ils pas laissés seuls ? »

- John Keel, Our Haunted Planet.
La parade des Damnés - Todd Schorr

La plus célèbre chute de poissons survient à Mountain Asb, dans la vallée d'Abedare, Glamorganshire au Pays de Galles, le 11 février 1859. Dix minutes après la première chute, une seconde se produit au même endroit. Certaines personnes, croyant avoir affaire à des poissons de mer, les placent dans l'eau salée, où ils trouvent une mort instantanée. D'autres poissons, placés dans de l'eau fraîche, s'y comportent à merveille. Certains d'entre eux sont envoyés encore vivants au jardin zoologique de Regent's Park, où on les identifie à des vairons et à des épinoches.

En 2010, en Australie, une pluie de poissons s'abat sur la ville de Lajamanu ; chose étrange, les poissons sont encore vivants quand ils percutent le sol. Ce n'est pas un événement isolé, car en 1974 et 2004, la ville voit le même phénomène se produire.

Ces deux histoires, l'une tirée du classique de Charles Fort, Le Livre des Damnés, et l'autre d'une des nombreuses hécatombes d'animaux qui surviennent en masse depuis quelques années, montre que la grande étrangeté dans laquelle baigne notre planète a toujours été présente et n'est pas apparue soudainement dans la seconde moitié du XXe siècle. À qui veut comprendre la réalité de ce phénomène qui tourmente l'humanité depuis des temps immémoriaux, un éminent ufologiste britannique conseille trois auteurs essentiels : Charles Fort (ses œuvres complètes), Jacques Vallée et ses Chroniques des apparitions extraterrestres (une traduction trompeuse de Passport to Magonia) et John Keel (ses œuvres complètes). Ainsi que l'a remarqué Joseph Allen Hynek, « il est en effet stimulant de considérer que l'entièreté du phénomène OVNI ne pourrait bien être que le sommet de l'iceberg, signalant un tout nouveau domaine de connaissances de la Nature qui est totalement inexploré, aussi inexploré et inimaginable que celui des processus nucléaires au siècle dernier. »

« Les faits ne cessent pas d'exister parce qu'ils sont ignorés » - Aldous Huxley .

Charles Fort

Charles Fort (6 août 1874, État de New York - 3 mai 1932, Bronx), passa la plus grande partie de sa vie à New York, et vécut quelques années à Londres. Il passa plus de 30 ans à écumer le British Museum et la New York Public Library pour dénicher des données qui n'avaient pas été prises en considération par la science officielle, ou qui avaient reçu une explication non satisfaisante. Ses recherches sont compilées dans quatre livres, Le Livre des damnés, Nouvelles Terres, Lo ! et Talents insolites. Dans ces quatre volumes, Fort répertorie et commente un vaste éventail de phénomènes : il est le premier à collecter des témoignages et des rapports d'observations d'ovnis apparus au XIXe siècle ; en ce sens, on peut le considérer comme le père de l'ufologie. Les données collectées vont des étranges bruits entendus dans le ciel à la chute de neige rouge ou noire, de poissons, de coquillages, de vers, de grenouilles, de gelée, en passant par les empreintes inexplicables, la perturbation de la gravité, les poltergeists, les créatures étranges, les combustions spontanées et autres phénomènes mystérieux. Il amassa près de 40 000 notes (qu'il détruisit parfois avant de reprendre son travail de catalogage).

Dans ses ouvrages, il prend un malin plaisir à pointer du doigt les échecs et l'inaptitude des autorités scientifiques, qui préfèrent ignorer ou éliminer les faits qui ne rentrent pas dans leurs systèmes de pensée. Pour Fort, la science progresse en dominantes. Une dominante est un système d'idées qui définit la réalité pour une culture particulière à une époque donnée. Cette police de la pensée scientifique a traversé deux phases, l'une marquée par la religion et la toute-puissance de la classe sacerdotale, et l'autre, qui a cours aujourd'hui, dominée par les matérialistes.

Ces dominantes fonctionnent en grande partie sur ce que Fort appelle l'exclusionnisme, i.e. la science orthodoxe doit exclure les données qui ne rentrent pas dans son système, d'où le nom de « damnés », qui désigne tous les faits rejetés par la science orthodoxe. Ces idées sont connues aujourd'hui grâce aux travaux du philosophe des sciences Thomas Kuhn, qui postule que la science avance à coups de révolutions scientifiques qui remplacent les anciens paradigmes dominants devenus obsolètes. En d'autres termes, quelles que soient l'époque ou la branche scientifique, un système d'idées autoritaires et orthodoxes - un paradigme - est mis en place définissant l'univers, l'humanité et son Histoire, le but étant d'imposer et de justifier le pouvoir d'une petite élite sur les masses ; la communauté scientifique joue le rôle du clergé ; elle oriente les recherches, lesquelles ne serviront qu'à pérenniser la domination de cette oligarchie. Ce paradigme fonctionne en ostracisant, ignorant ou ridiculisant tous les libres penseurs qui s'élèvent contre ce système dogmatique.

Selon l'analyse ponérologique développée par Andrew Lobaczewski, la corruption de la science est due à l'infiltration de celle-ci par des psychopathes qui, dès qu'ils ont atteint pouvoir et influence, « damnent » tous faits scientifiques qui menaceraient leur position. La méthode consiste à promouvoir une vision matérialiste qui postule que la matière est la source et l'explication de toute existence et que les phénomènes non-matériels sont des sous-produits (par ex : la conscience est un sous-produit de la matière), ou bien qu'ils doivent être d'emblée invalidés, le dogme étant que ce qui est immatériel (par ex : comme les phénomènes psi) n'a aucune réalité. Ces systèmes de contrôle sont renforcés et prospèrent via l'entremise de suiveurs autoritaristes qui attaqueront et ridiculiseront toute personne remettant en cause ce paradigme : « Les pratiques scientifiques et médicales suivent souvent l'autorité de la culture et de l'endoctrinement, au lieu d'examiner intelligemment le sens des preuves à la manière dont les chimpanzés savent le faire. »

Pour citer Bertrand Russell, « je suis contraint de craindre que la science ne soit utilisée pour asseoir le pouvoir d'un groupe de dominants plutôt que pour rendre l'homme heureux. » Fort nous rappelle que nous devons pratiquer la vraie science, i.e. suivre les faits, peu importe où ils nous mènent, et s'écarter des paradigmes officiels lorsqu'ils échouent à analyser efficacement ces faits.

Voici un exemple parmi tant d'autres de l'exclusion de données qui remettent en cause la dominante de l'époque : dans l'Europe post-newtonienne, la science, dirigée par l'Académie des sciences sise à Paris, considérait comme non-scientifique l'idée que des pierres pussent tomber du ciel. Le père de la chimie moderne Antoine Lavoisier, dans un magnifique exemple de raisonnement circulaire, déclara devant ses camarades académiciens qu'aucune pierre ne pouvait tomber du ciel parce qu'il n'y avait aucune pierre dans le ciel. En 1772, un comité, dont Lavoisier faisait partie, fut désigné par l'Académie pour examiner un rapport sur une pierre brûlante tombée du ciel à Lucé, dans la Somme. L'explication exclusionniste voulait, à l'époque, qu'aucune pierre ne tombât du ciel. L'analyse de Lavoisier « prouva irréfutablement » que cette pierre n'était pas tombée, mais qu'elle avait été frappée par la foudre :

L'opinion qui nous paraît la plus probable, celle qui cadre le mieux avec les principes reçus en physique, avec les faits rapportés par M. l'abbé Bachelay et avec nos propres expériences, c'est que cette pierre, qui peut-être était couverte d'une petite couche de terre ou de gazon, aura été frappée par la foudre et qu'elle aura été ainsi mise en évidence

Officiellement, les chutes de pierres furent damnées, et l'explication de la foudre fut le standard de l'exclusion. Dans un commentaire, Fort souligne le pouvoir de la culture officielle, sa capacité à modeler la réalité et à filtrer les données en fonction de leur niveau « d'acceptabilité » :

On peut avoir toute la science de Lavoisier et rester incapable d'analyser, ou même de voir, au-delà des hypnoses ou des contre-hypnoses conventionnelles de son époque. Le Livre des Damnés, p. 20.

Lavoisier n'est pas le seul à avoir supprimer toutes connaissances de bombardements cycliques enracinées dans la psyché collective. Au XVIIIe siècle, les thèses uniformitariennes de Leibniz furent popularisées par les géologues Charles Lyell et James Hutton, qui proclamaient que la terre avait été modelée par des processus engagés dans le passé et qui se poursuivaient dans le présent, une thèse résumée par l'adage « le présent est la clé du passé ». Cette nouvelle dominante supprima et ignora tous les faits pointant vers des catastrophes cosmiques soudaines pour les 200 années à venir, jusqu'en juillet 1994, où la comète Shoemaker-Levy 9 se disloqua et entra en collision avec Jupiter.

Cette dominante fortéenne allait servir une élite dans sa prise de pouvoir totalitaire sur le reste de l'humanité. Des pierres frappées par la foudre pour expliquer la chute d'objets célestes et calmer les peurs ancestrales de la population, nous sommes arrivés à la guerre perpétuelle et à une hypothétique Troisième guerre mondiale pour distraire les masses du véritable danger cosmique, sans parler des lancements de missiles pour dissimuler des explosions cométaires. Il n'y a qu'à voir comment les autorités scientifiques attaquèrent Velikovskyn qui affirmait que les cieux étaient des messagers de mort et de destruction. Le catastrophisme velikovskyen menaçait les fondements de l'astronomie contemporaine, l'héritière de la philosophie naturaliste de la Grèce classique, plus tard promue par le judéo-christianisme, qui postulait que les cieux étaient stables et que la Terre était en sécurité, suspendue sereinement dans l'espace, à l'abri de toutes rencontres avec des objets célestes. Velikovsky détruisait la crédibilité des pouvoirs en place et des « Bruce Willis », qui endormaient la population en lui faisant croire qu'ils était capables de la protéger et de lui assurer paix, prospérité et sécurité.

 

 

>> LA SUITE SUR SOTT.NET <<

 


 

 

Sources :

 

SOTT.NET

 

PRESSE LIBRE INTERNATIONALE (NENKI)

Partager cet article

Repost0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 02:59

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/2a/Marco_Brambilla.jpg/220px-Marco_Brambilla.jpg

Marco Brambila (crédit : wikipédia)

 

 

Cette publicité nommée "Pour l'Amour de la Musique" passe assez souvent à la TV australienne. Elle est inspirée (mais pas créée..) par Marco Brambila, (SITE DE MARCO et PAGE WIKIPEDIA) un artiste qui est très recherché par les annonceurs et les maisons de disques pour sa marque de fabrique très "Vidéo Tableaux".

 

La publicité est remplie de symbolismes censés représenter "les forces qui sont derrières et contrôle l'industrie du disque". Voyez par vous même..

 

 

 

 

Après quelques lectures.. voici un clip réalisé par Marco lui même, "Power" interprété par Kanye West, le symbolisme y est tout aussi fort et le "tableau" me rappel un certain texte écrit il y a 64 ans..

 

 

 





http://www.litteratureaudio.com/img/Declaration_des_droits_de_l_Homme_et_du_citoyen_de_1789.jpg

Constitution française de 1958

 


 

 

Commentaire tiré de l'original :

 

This ad named “For the Love of Music” plays frequently on the Australian TV station [V]. It is heavily inspired (but not created) by Marco Brambilla, an artist that is very sought after by advertisers and record labels for his trademark “video tableaux”. The ad is full of symbols and messages representing the hidden forces that control the music industry. See for yourself

 

 


Partager cet article

Repost0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 17:37

Anonymous dévoile une vidéo tournée chez les Desmarais

Le 30 mai 2012, Anonymous a rendu publique un tournage vidéo d’une fête ayant eu lieu au château des Desmarais en 2008.

Voici la capsule vidéo de présentation faite par Anonymous. Dans cette capsule, Anonymous affirme que des politiciens au pouvoir au Canada sont liés d’amitié alors qu’aux yeux du peuple canadien, ce mêmes politiciens sont des rivaux!

 

 


Et voici le tournage vidéo dévoilé par Anonymous. Prenez votre temps, le tournage s’étend sur 2 heures 9 minutes. Si vous désirez voir rapidement Jean Charest ou un autre politicien en particulier, les minutes auxquelles ils apparaissent sont listées ci dessous.

 

Vous pourrez voir vos politiciens et d’autres personnalités en procédant à une avance rapide selon le minutes indiqués ici:

Charest au château des Desmarais

Photo du château inspiré des châteaux de France

Jean Charest a admis avoir été reçu plus d’une fois par la famille Desmarais, à Sagard, au domaine du président de Power Corporation.

Une lettre d’opinion de Amir Khadir, soulève les questions suivantes:

  • Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a admis avec été reçu au château de la famille Desmarais plus d’une fois. Pourquoi refuse-t-il de préciser le moment et l’objet de ces rencontres? Les Québécois ne sont-ils pas en droit de savoir ce que mijote Jean Charest avec la famille la plus riche du Québec?
  • Quelle différence y a-t-il entre un voyage sur le yacht d’un riche entrepreneur et des séjours de luxe dans le château d’un baron de la finance?

Accepter l’invitation de la puissante famille Desmarais constitue une violation flagrante des principes les plus élémentaires des règles applicables en matière de conflit d’intérêts.

Qu’elle est la position de Pauline Marois?

Selon Le Devoir, lorsqu’un journaliste lui a demandé pourquoi elle semblait avoir «peur» de parler de l’influence de Power Corporation et de Paul Desmarais, Mme Marois a semblé troublée et a mis fin à la conférence de presse.

Sarkozy au château des Desmarais

Photo du domaine Sagard où Sarkozy a été reçu par Paul Desmarais

Le domaine Sagard où Sarkozy a été reçu par Paul Desmarais
 

Sarkozy serait un des protégé de la famille Desmarais, selon www.rue89.com. Il aurait séjourné plusieurs fois au domaine Sagard, dans le château des Desmarais.

Normand Baillargeon en rajoute, en précisant: «À la réception donnée au Fouquet’s le 6 mai 2007 pour célébrer son accession à la présidence, Nicolas Sarkozy avait invité un certain Paul Desmarais. Le 15 février 2008, ce même Desmarais a reçu de Nicolas Sarkozy la Grand-Croix de la Légion d’honneur, une des plus hautes décorations décernée par la France.»

La famille Desmarais en tête des milliardaires québécois

Le Québec compte huit milliardaires selon La Presse du 9 mars 2011:

  1. La famille Desmarais, qui dirige le conglomérat Power Corporation du Canada (4,5 milliards US)
  2. La famille Saputo, qui contrôle l’entreprise laitière et alimentaire du même nom (3,4 milliards US)
  3. La famille Azrieli, qui a fait fortune dans les centres commerciaux (3,1 milliards US)
  4. Le cofondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté (2,5 milliards US)
  5. Robert Miller, du distributeur d’électronique Future Electronics (2,5 milliards US)
  6. Charles Bronfman, fortune héritée des spiritueux (2,0 milliards US)
  7. Le pharmacien Jean Coutu (1,3 milliard US)
  8. Le financier Stephen Jarislowsky (1,3 milliard US)

Le domaine Sagard, propriété de la famille Desmarais

Vue aérienne du domaine Sagard, propriété des Desmarais

Le domaine Sagard abrite la somptueuse résidence secondaire du financier Paul Desmarais (selon Wikipedia)

 

Le domaine de Sagard s’étend sur 75 km² dans Charlevoix. Le terrain compte 32 lacs.

Selon Normand Baillargeon, ce très vaste domaine a été acquis par les Desmarais en 1988 pour …1 $. Il est situé sur un TNO (Territoire non organisé). Il est de ce fait exempt de taxes municipales. Il est situé près d’un aéroport local, qui a joui de privilèges et de subventions afin de pouvoir accueillir les avions des Bush, des Clinton, du roi d’Espagne Juan Carlos, des Sarkozy et de tous ces autres prestigieux invités de la famille Desmarais.

Michel Hébert, du Journal de Québec, écrit: « Les invités sont généralement transportés là-bas par avion. [...] Soit pour la chasse aux faisans, soit pour une réception, une bouffe ou un bal. C’est ce qu’ont fait les Desmarais quand ils ont inauguré leur domaine. Un gros party. Jean Charest et son épouse y étaient. »

Il y avait des gens de partout. Mais il y a de la place pour loger les gens. Il y avait jadis un camp de chasse là-bas, c’est devenu un hôtel de luxe. Vous ne pouvez pas vous imaginer ce que c’est que la richesse, la vraie richesse

Partager cet article

Repost0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 19:11

Petit coup de coeur pour ce JT de télé bien !!

 

 




Partager cet article

Repost0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 18:32

http://www.e-forwards.com/wp-content/uploads/2012/07/Fat-Kids-OlympicsMcDonalds-funny.jpeg

 

Mr Mondialisation nous dépeint les J.O 2012 de Londres avec sa perspicacité habituelle, stigmatisant le rôle des multinationales dans cette mascarade festive. Le titre (ironique) est : 8 raisons de ne pas boycotter les J.O vu par un citoyen lambda. Une production Mr Mondialisation, voix de MagicJack, musique de Philippe Glass (Akhnaten).

 

 

Partager cet article

Repost0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 18:27
Vigilant Citizen, 17 août 2012
Regardées par presque un milliard de gens dans les cinq continents, les cérémonies des JO sont devenues, pendant quelques heures, le point focal du monde. Comme c'est le cas pour presque tous les événements à grande couverture médiatique, les messages, symboles et agendas des élites mondialistes faisaient partie du spectacle. Nous allons voir le symbolisme occulte des cérémonies d'ouverture et de clôture des JO de Londres 2012.
Les cérémonies des JO sont souvent les événements TV les plus regardés de la planète. Elles sont pour les pays hôtes une exceptionnelle occasion de présenter leur importance par un spectacle grandiose, élaboré et énorme. Les JO de Londres n'ont pas fait exception avec la célébration très applaudie de l'histoire, de la culture et des accomplissements de l'Angleterre. Certains moments ont été grandioses, d'autres drôles, certains très sombres et même perturbants. D'autres épisodes étaient hautement symboliques, reflétant l'agenda de l'élite occulte. Vu que Londres est l'une des capitales mondiales du pouvoir, il aurait été encore plus surprenant que le symbolisme et la philosophie de l'élite mondiale NE soient PAS infusés par le biais des cérémonies.

Bien sûr, tout n'était pas symbolique et à visage découvert, mais sur les quelques heures qu'ont duré les cérémonies, une bonne dose de symbolisme a été communiquée aux milliards de spectateurs autour du monde. Regardons les moments les plus symboliques des JO 2012.


Cérémonie d'ouverture
Les cérémonies ont été conçues et coordonnées par Danny Boyle, réalisateur des films Trainspotting (1996) et Slumdog Millionaire. Intitulées Îles aux merveilles, la cérémonie d'ouverture s'est concentrée sur l'histoire de l'Angleterre et les acteurs qui l'ont influencée. Le voyage démarrait dans l'Angleterre antique et mythique, se poursuivait par la révolution industrielle pour se terminer aux temps modernes. L'histoire était racontée à l'aide de symboles et références spécifiques qui rappelaient le côté occulte de la Grande-Bretagne.

 

 

Pays vert et agréable
Le spectacle commence dans l'Angleterre pastorale, avec des fermiers et des joueurs de cricket. Il y a aussi de nombreux symboles faisant allusion à ses anciennes traditions mystiques. Le point focal du spectacle est une colline qu'on dit posséder des propriétés magiques : Glastonbury Tor.
La colline mythique spiralée nommée Glastonbury Tor domine l'Angleterre pastorale. Cette recréation du Tor est surmontée d'un chêne géant, arbre considéré comme sacré par les druides celtes et représentant la divinité suprême.
Glastonbury Tor est l'un des plus vieux sites sacrés d'Angleterre. Connu comme l'intersection de puissantes alignements, le Tor renvoie à de nombreuses histoires et légendes mystiques. Par exemple, on pense que c'est l'Avalon de la légende du roi Arthur et de ses 12 chevaliers, histoire associée ésotériquement au soleil et aux 12 signes du zodiaque. Une autre légende prétend que Joseph d'Arimathie, le grand-oncle de Jésus, un marchand d'étain, a emmené le jeune Jésus en voyage à Glastonbury. Il y revint plus tard et jeta la coupe utilisée par Jésus durant la cène (le légendaire Saint Graal) dans le Puits du Calice – un endroit de Glastonbury réputé avoir des pouvoirs magiques. Des archéologues ont aussi découvert que la construction de l'abbaye de Glastonbury contenait une géométrie sacrée ''connue des constructeurs des pyramides égyptiennes'' et transmise par les sociétés de tailleurs de pierre (à l'origine de la franc-maçonnerie moderne).
Le ''vrai'' Glastonbury Tor, surmonté de l'église St Michel. La colline est le siège de pélerinages chrétiens et de rituels saisonniers pratiqués par des rites magiques, de sorcellerie et païens, et de festivals occultes et spirituels divers.
La présence de Glastonbury Tor dans le stade olympique donne une connotation définitivement mystique et ésotérique à la cérémonie d'ouverture.



Pendant que des paysans travaillent la terre et courent autour d'arbres de mai (qui comporte incidemment une signification cosmique et phallique occulte), un jeune garçon se lève dans la foule et chante une partie de l'hymne anglais classique, le Jérusalem de William Blake. (LIEN d'une vidéo de cet hymne, ajouté par moi)

William Blake est souvent décrit comme un ''visionnaire'' dont les œuvres ont été fortement inspirées par le druidisme, le gnosticisme et la franc-maçonnerie (sa description du ''Grand Architecte'' tenant un compas maçonnique se trouve au-dessus du centre Rockefeller à New York). Alors que certaines de ses créations possédaient des connotations chrétiennes, on disait qu'elles provenaient d'une vision gnostique et ésotérique. Jérusalem se rapporte à l'histoire apocryphe décrivant la visite de Jésus sur la ''terre verte et agréable'' de Glastonbury en compagnie de son grand-oncle, Joseph d'Arimathie.

Le poème demande si Jésus a marché en Angleterre et a fondé la Nouvelle Jérusalem (comme décrite dans la Révélation) au milieu de ces '' Sombres Fabriques Sataniques''. Cette expression énigmatique se référerait à la révolution industrielle anglaise et aux sombres édifices qui l'ont accompagnée.

Coïncidence, la partie suivante de la cérémonie d'ouverture décrit exactement cela : la construction des ''Sombres Fabriques Sataniques''.


La révolution industrielle

 

Après avoir chanté les hymnes, des hommes avec des chapeaux haut-de-forme, pénètrent sur la terre d'Angleterre verte et agréable et apportent d'importants changements.

 

Les hommes en chapeau haut-de-forme contrôlent le pays et se serrent la main. Ce petit groupe élite va coordonner la révolution industrielle et mettre les masses au travail.

 

Les gars avec les haut-de-forme sont conduits par l'ingénieur du génie civil Isambard Kingdom Brunel, qui se tient à la base du Tor et fait un discours en citant La Tempête de Shakespeare. Un chêne s'élève ensuite du sol et des centaines d'ouvriers émergent du Tor et commencent à transformer le paysage anglais.
À ce stade, il y a quelques faits qui méritent d'être soulignés. D'abord, la légende du roi Arthur stipule que le sommet du Tor permettait d'entrer dans le Annwn, ancien mot pour les Enfers. Ensuite, le nom officiel du passage avec la révolution industrielle est Pandémonium, qui est le nom de la capitale de l'Enfer dans l'ouvrage classique de Milton, le Paradis Perdu. Ces indices indiquent que Londres n'est pas devenu la Nouvelle Jérusalem (métaphore pour le paradis) comme déclaré par l'hymne de Blake, mais littéralement l'enfer sur terre. Et tout ce pandémonium a été apporté par une poignée d'hommes de l'élite qui ont fait apparemment émerger des milliers d'ouvriers de l'enfer et construit l'Angleterre industrielle.




Les paysans du pays travaillaient dans des conditions infernales pour concrétiser la vision de l'élite.

 

C'est aujourd'hui un fait établi que la chute des monarchies et la poussée de la révolution industrielle au cours du 18ème siècle ont été fortement influencées par les sociétés secrètes comme celles des franc-maçons du Grand Orient et les Illuminati de Bavière, qui ont appelé à une ''libération de la science'' et à un ''nouvel-âge de Raison''. Les hommes au chapeau haut-de-forme qui coordonnent la transformation peuvent donc être associés aux groupes secrets qui ont engendré historiquement un nouveau système économique, politique et social pendant le 18ème siècle.

 

Le déroulement du ''Pandémonium'' est décrit à l'aide de deux groupes très distincts : Les penseurs de l'élite qui décident et supervisent le projet et les ouvriers qui travaillent  et reçoivent les ordres. Tout ceci se passe dans un stade olympique surmonté de triangles géants aux sommets illuminés - symbole classique de l'élite qui gouverne les masses.
Le produit final du Pandémonium est une grande masse grise désordonnée remplie de ''fabriques sataniques'' et de sept cheminées phalliques crachant de la fumée.

Abandonner les enfants
Une importante séquence suivante de la cérémonie rend hommage aux Services Nationaux de Santé et à un grand hôpital (Hôpital d'Ormond Street). La séquence combinait des enfants malades sur des lits d'hôpital avec des personnages de la littérature enfantine anglaise et possédait un très étrange et très sombre relent dès le départ, par le fait de commencer avec le thème de L'exorciste, qui est, au cas où vous ne le sauriez pas, un film avec une fillette possédée par le diable. Drôle de choix.




La séquence commence avec des enfants sur des lits d'hôpital qu'endorment des infirmières. Puis J.K. Rowling (l'auteur des livres Harry Potter, NdT) apparaît et lit un passage de Peter Pan faisant allusion à Neverland (le pays imaginaire), qui devient réel dans les ''deux minutes avant de s'endormir''. Je ne pourrai pas dire si cela a été fait exprès, mais de nombreux éléments de cette scène, surtout le mélange d'enfants souffrants dans un hôpital et de contes de fée ainsi que le concept de brouiller les lignes entre réalité et fiction sont tous associés à une programmation de contrôle mental. Comme Le Magicien d'Oz et Alice au Pays des Merveilles, l'histoire de Peter Pan est largement utilisée dans la programmation de contrôle mental lorsqu'on dit aux victimes de s'échapper vers Neverland tout en induisant une dissociation de la réalité.


Un enfant qui lit Peter Pan. Sur la page, on voit un effrayant Capitaine Hook se tenant près...d'un enfant attaché à un lit ? Selon Franz Springmeier, la programmation Monarch utilise une technique appelée ''Programmation Peter Pan'', dans laquelle le Capitaine Hook représente le dresseur.

 

Après l'apparition de J.K. Rowling, des hordes de goules et de monstres de la littérature anglaise arrivent sur scène, en poursuivant les enfants et en les effrayant.

 

Comme s'il était sous le charme de cette figure gigantesque de Lord Voldemort, le lit de cette jeune fille plane loin au-dessus du sol. Cela représente-t-il la dissociation engendrée par un intense traumatisme ?



Pendant que les personnages malfaisants courent après les enfants, les infirmières restent totalement immobiles et impuissantes comme pour dire que ''les travailleurs de la santé ne peuvent rien faire quand le contrôle mental par l'élite se passe derrière des portes closes.''


Heureusement, une fournée de Mary Poppins atterrit et chasse les personnages effrayants. Puis un bébé géant plutôt inquiétant arrive sur scène.

 

C'est juste moi, ou le bébé géant a-t-il une grande "séparation" sur le front ?
L'étrange combinaison d'enfants dans un hôpital et de contes de fée aurait pu être un astucieux moyen de mélanger deux importants aspects de la culture britannique. Cela peut aussi être une façon malsaine de rappeler le contrôle mental Monarch.
Reste avec nous
Juste avant la parade des nations, la cérémonie présentait un sombre passage qui a troublé et perturbé plus d'un spectateur. Soi-disant dédié aux victimes des bombes de Londres du 7 juillet, il ressemblait à un rituel noir. De nouveau, on voit un enfant innocent aux prises de forces sombres. Malgré le fait que l'hymne chrétien Reste avec nous était joué en arrière-fond, le spectacle donnait un sentiment inquiétant, comme si nous étions témoins d'une sorte de sacrifice occulte d'enfant.



La scène démarre avec un groupe d’exécutants dansant fiévreusement sous une immense balle orange ressemblant à un soleil. Puis un jeune garçon apparaît, semblant quelque peu perdu et troublé. L'un des danseurs s'approche du garçon et cherche à lui prendre quelque chose de précieux.



Le danseur enlève à l'enfant une balle imaginaire, qui peut représenter sa force de vie ou peut-être son âme.
Une fois que le danseur a pris l'âme de l'enfant, il le nargue et l'éloigne de lui. Le garçon tente de la récupérer mais peine perdue. Apparemment épuisé et résigné, il embrasse le danseur qui a volé son âme.
Le garçon serre dans ses bras l'homme qui l'a pris comme victime et est finalement intégré dans le "côté sombre".

En finale, l'enfant est au centre des danseurs et lève les bras en l'air comme s'il disait ''Je renais avec la force obscure''. Sur cette note perturbante, faites entrer les athlètes !

Nations et flamme

Comme c'est toujours le cas, la parade des nations se fait de manière très ordonnée, chaque pays pénétrant dans le stade séparément, en ordre alphabétique (nous verrons comme cela contraste avec la cérémonie de clôture). Chaque drapeau a ensuite été déposé au pied du Tor et du chêne magique.

 

Une fois cela fait, la cérémonie s'est alors concentrée sur la toute-puissante torche et le ''feu qui ne meurt jamais''. Le symbolisme occulte derrière le porteur de torche brandissant la flamme olympique a été discuté dans mon article Londres 2012 : le relais de la torche olympique et Prométhée (traduit ICI sur le BBB, deuxième partie d'article), donc je ne vais pas m'attarder sur cet aspect, bien qu'il soit très parlant.

Le spectacle s'est terminé avec l'allumage du chaudron olympique composé de pétales représentant chaque nation présente aux JO.

Vu d'en haut, le stade olympique ressemblait à un oeil gigantesque dont la pupille aurait été allumée.

Combiné aux structures pyramidales toujours présentes autour du stade, l'événement s'est traduit comme un grand hommage à l'élite Illuminati. Deux semaines plus tard, la cérémonie de clôture a amené le symbolisme Illuminati à un autre niveau.


La cérémonie de clôture


Contrairement à la cérémonie d'ouverture qui reflétait le passé, la cérémonie de clôture regardait l'avenir...comme prévu par l'élite. Pas très différente de la cérémonie d'ouverture, elle a mis en scène un flopée de musique britannique et je suis bien sûr que les sociétés d'enregistrement ont payé de grosses sommes pour faire jouer leurs artistes sur cette scène mondiale unique. Je vais sauter les performances musicales et me concentrerai sur le message interne de la cérémonie de clôture : célébrer le Nouvel Ordre Mondial des Illuminati.

Glorification des Illuminati


Contrairement à la cérémonie d'ouverture, celle de clôture était un mélange de toutes les nations réunies en une communauté mondiale géante – l'un des buts du N.O.M. Alors qu'au début des Jeux les athlètes entraient dans le stade derrière leur drapeau national portant le nom de leur pays, tout cela avait disparu à la cérémonie de clôture. Tout le monde était mélangé. 
Nous avons alors été témoins d'un épisode mystérieux.
Les acteurs se sont servis de blocs pour construire une pyramide au centre de la scène... et ont commencé littéralement à la révérer.
"Nous nous allongeons tous devant la pyramide Illuminati toute-puissante". Cette adoration flagrante des Illuminati a duré plusieurs étranges minutes. 

Imagine




Les représentations musicales commencèrent avec un chanson particulière, Imagine de John Lennon, et quelques strophes particulières de celle-ci – qui a été vu par certains observateurs comme quelque peu déplacé dans le contexte d'une cérémonie olympique.

Comme pour insister sur les mots des couplets, on montre John Lennon en train de chanter.

Imaginez qu'il n'y a plus aucun pays,
Ce n'est pas dur à faire,
Aucune cause pour laquelle tuer ou mourir,
Aucune religion non plus,
Imaginez tous les gens,
Vivant leur vie en paix...

Vous pouvez dire que je suis un rêveur,
Mais je ne suis pas le seul,
J'espère qu'un jour vous nous rejoindrez,
Et que le monde vivra uni

Imaginez aucune possession,
Je me demande si vous le pouvez,
Aucun besoin d'avidité ou de faim,
Une fraternité humaine,
Imaginez tous les gens,
Partageant avec tout le monde...
Sous le chaudron représentant tous les pays réunis en un seul, de jeunes enfants chantent Imagine.
Dans le contexte des JO, où des gens viennent de tous les pays du monde et sont de toutes les religions, ces strophes étaient un peu déplacées. Le plus important, pas de pays, pas de religions, pas de possessions et un monde uni est une bonne formule pour décrire le système socialiste mondial que l'élite tente de créer avec le N.O.M. Lennon envisageait-il un groupe secret d'hommes politiques et de banquiers créant ce monde parfait ? Probablement pas. Mais quand on est tué par un bouc émissaire du MK-Ultra, l'élite peut bien faire ce qu'elle veut de votre œuvre et image.


Adorons le feu pendant, environ, une demi-heure

 

Après une foule de performances, la cérémonie s'est lourdement concentrée sur le chaudron olympique. Avant qu'il soit éteint, il s'est légèrement ouvert et un phénix enflammé est apparu.
Comme émergeant du feu produit par les pétales (représentant les nations du monde), un phénix apparaît au-dessus du chaudron.

Le symbole du phénix, l'oiseau qui renaît de ses cendres, est extrêmement important pour les sociétés occultes et par conséquence pour l'élite occulte.

''Le phénix est la plus célébrée de toutes les créatures symboliques fabriquées par les anciens mystères dans le but de cacher les grandes vérités de la philosophie ésotérique. (…) Les hermétistes du Moyen-Âge ont considéré le phénix comme le symbole de l'accomplissement d'une transmutation alchimique, un processus équivalent à la régénération humaine. Le nom phénix avait été aussi donné à l'une des formules alchimiques secrète. (…) Dans les mystères il était coutume de se référer aux initiés comme des phénix ou des hommes qui étaient renés, car juste comme la naissance physique donne la conscience à l'homme dans le monde physique, de même le néophyte, après neuf degrés au sein des mystères, naît dans la conscience du monde spirituel. C'est le mystère de l'initiation dont parlait le Christ quand il disait, ''À moins de renaître, on ne peut voir le royaume de Dieu''. Le phénix est un symbole qui convient à cette vérité spirituelle.''
- Manly P. Hall, Secret Teachings of All Ages

Comme le phénix représente la renaissance spirituelle à un niveau individuel, il peut aussi représenter la renaissance de ses cendres du monde entier – en tant que Nouvel Ordre Mondial.

Cette gigantesque peinture murale située dans la Chambre du Conseil de Sécurité de l'ONU à New York met en scène un phénix sortant d'un monde en cendre.

Juste après l'apparition du phénix au-dessus du chaudron olympique, une chanson a été diffusée avec un titre plutôt symbolique, en lien avec le contexte : Gouverne le monde.

Avec un phénix s'élevant au-dessus de toutes les nations en toile de fond, Take That chante ''Gouverne le monde". Ça en devient vraiment flagrant.

Après la chanson, une troupe de danseurs de ballet habillés comme des phénix a débarqué, comme révérant et rendant hommage à l'oiseau enflammé au-dessus d'eux.


Hommage au phénix de manière rituelle et festive


À minuit, le chaudron olympique et les pétales représentant chaque pays se sont lentement éteint, mais le phénix, représentant l'élite occulte et le N.O.M., est resté allumé. En d'autres mots, pendant que les nations du monde disparaissent lentement, un N.O.M. émerge.

En conclusion

Les cérémonies olympiques mettent tradionnellement en scène l'histoire et la culture de la nation hôte, mais célèbre aussi celles derrière les jeux : l'élite occulte. Comme Londres est une capitale mondiale du pouvoir avec une riche histoire occulte depuis les chevaliers du Temple jusqu'aux loges maçonniques influentes, et sans oublier les occultistes fameux qui conseillaient les royautés comme John Dee et Sir Francis Bacon, est-il surprenant de voir cet aspect de l'histoire s'y référer de manière symbolique ?

Alors que tout se rattachait clairement au symbolisme Illuminati pendant les cérémonies olympiques, il y avait plein d’éléments insérés un peu partout ailleurs pour transmettre le message. À la fin, les jeux olympiques, comme de nombreux autres événements médiatisés, s'est transformé en un méga-rituel mondial célébrant les buts et le symbolisme de l'élite mondiale.


SOURCE


Traduit par Hélios

Partager cet article

Repost0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 17:46

 

 

La pub c’est zéro comme le symbole mathématique elle n’a pas de valeur en soi ni artistique ni économique, mais, placée au service des Marques et de l’idéologie marchande, elle fait des ravages. La publicité a transformé le monde en quelques décennies beaucoup plus que cela ne s’était fait en huit siècles. Elle voudrait se faire passer pour une distraction futile ou une information des consommateurs. Elle a une lourde responsabilité dans l’évolution des comportements comme le développement de la violence dans les cités, celui de l’obésité qui touche un jeune sur cinq ou la destruction de la planète. Le refus de l’agression publicitaire est un acte concret qui conduit aussi à refuser ces rituels qui nous font vivre le shopping comme un " flirt " avec les objets, à vivre la vie sur le mode du " lèche-vitrine ", à pénétrer dans les hypermarchés comme dans des Temples de la consommation, à multiplier les rues piétonnes comme lieux de spectacle de la marchandise, à concevoir les soldes contre une nouvelle temporalité. La publicité annonce une société dans laquelle la part la plus humaine de l’homme serait passée aux oubliettes, elle préfigure une civilisation dans laquelle l’humanité se réduirait à la consommation.



Le mot d’Etienne Chouard :

http://s3.static69.com/m/image-offre/7/b/6/3/7b634774456bfb5016d0587d0ba6a27b-300x300.gif

Un livre important, à lire et faire lire. La publicité va nous voler la démocratie, par mille chemins que ce livre débusque méthodiquement. Sous prétexte de les informer, la pub crétinise les citoyens, en commençant par les enfants, la pub promeut des valeurs individualistes, élitistes, machistes, matérialistes, et une religion du fric, de la beauté plastique et du pouvoir… La pub utilise sans vergogne toutes les techniques de manipulation, les plus cyniques. Par les sommes folles qu’elle permet de collecter, la pub permet de corrompre toutes les activités humaines, jusqu’aux médias rendus dépendants des annonceurs et jusqu’aux acteurs politiques professionnels lobbyisés. Ce livre est important et devrait être lu par nos jeunes gens qui roupillent, hypnotisés, au lieu de résister. Comment envisager raisonnablement un citoyen debout, critique, acteur de sa démocratie, dans un environnement aussi hypnotique ?

 

 

Partager cet article

Repost0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 17:34

 

ORWELL RUSTY JAMES NEWS

 

Orwell se retourne dans sa tombe de Robert Kane Pappas, se veut la critique définitive du quatrième pouvoir, considéré autrefois comme le bastion de la démocratie américaine.

En se demandant si l’Amérique EST ENTREE DANS UN MONDE ORWELLIEN AU DOUBLE LANGAGE OU LES MENSONGES PEUVENT PASSER POUR LA VERITE, Pappas explore ce dont LES MEDIAS n’aiment pas parler, c’est-à-dire eux-même.

ORWELL SE RETOURNE DANS SA TOMBE FOURNIT UNE TRIBUNE ESSENTIELLE POUR LES IDEES QUI NE SERONT JAMAIS ENTENDUES DANS LES MEDIAS TRADITIONNELS. D’après Danny Schecter de chez Globalvision, "Nous pensons à tort que notre pays est une démocratie alors qu’il s’est transformé en une MEDIACRATIE OU LES MEDIAS QUI SONT CENSES CONTROLER LES ABUS POLITIQUE FONT PARTIE DES ABUS POLITIQUES."

Le professeur des médias Mark Crispin Miller de l’université de New York nous dit que "Ces entités commerciales luttent maintenant avec le gouvernement POUR LE CONTROLE DE NOS VIES. Elles ne sont pas un contrepoids sain au gouvernement. GOEBBELS DISAIT QUE CE QUE L’ON DEMANDE AUX MEDIAS - IL PARLAIT DES MEDIAS NAZIS - EST DE PRESENTER UNE DIVERSITE APPARENTE QUI CACHE L’UNIFORMITE REELLE."

En analysant le MONOPOLE DES MEDIAS et le processus par lequel ils sont arrivés à décider de ce qui sera diffusé ou non, ORWELL SE RETOURNE DANS SA TOMBE PARCOURT UNE LISTE PREOCCUPANTE DE QUESTIONS ET D’EVENEMENTS D’ACTUALITE QUI NE SONT PAS ABORDES PAR LES MEDIAS TRADITIONNELS, ET RESTENT TOUJOURS SANS REPONSE.

 

Trouvé sur : http://rustyjames.canalblog.com/

 

 


Partager cet article

Repost0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 23:41

http://mskstatic.com/386/medias/photos/programmes/moins_de3390000/3382430/le-reve-indien-la-puissance-a-tout-prix.jpg

 

Pays sous-développé hier, nouvelle locomotive de l’économie mondiale aujourd’hui, l’Inde a changé de visage en moins d’une décennie. Alors que les pays occidentaux sont touchés de plein fouet par la crise, elle poursuit ses investissements et affiche un taux de croissance enviable (7 % en 2009). Puissance nucléaire et agricole, géant des technologies de l’information, l’ancien chef de file du tiers-monde avance désormais dans le sillage des États-Unis et s’affirme sur la scène internationale. Pourtant, si le rêve indien est bien en marche, quatre cent dix millions d’Indiens continuent à vivre avec moins d’un euro par jour ; des dizaines de milliers de paysans endettés sont poussés au suicide et soixante millions d’enfants ont été contraints de déserter l’école pour travailler.

 

Entre ses aspirations à la puissance et la réalité sociale de son développement, l'Inde parviendra-t-elle à surmonter ses contradictions ?

 

 







Merci à Perledelune pour le partage.

Partager cet article

Repost0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 11:24

Écart de fortune sans cesse grandissant entre les 1 % (ou même 0,1 %) de la population qui « aspire » l'essentiel de la richesse produite et le reste des citoyens, effondrement de la classe moyenne, montée de la pauvreté, financiarisation de l'économie, injustice fiscale, manœuvres pour privatiser la Sécurité sociale et le système de santé, transfert de la production industrielle en Chine, coupes dans les budgets sociaux et de l'éducation... nous avons abordé tous ces thèmes dans de nombreux billets (voir références en fin d'article).

Alors regardez bien la vidéo (sous-titrée en français) ci-dessus.
Elle est un peu longue (13 minutes) mais ce discours d'un sénateur américain, Bernie Sanders, prononcé fin novembre devant ses collègues du Sénat, revêt selon nous une importance historique.

Bien sûr, Bernie Sanders n'est pas « n'importe quel » sénateur américain. Il se définit lui-même comme social-démocrate, ce qui le place pratiquement à l'extrême-gauche de l'échiquier politique américain ! Bien sûr, les analyses qu'il défend et les arguments qu'il avance ne sont pas totalement nouveaux : d'autres hommes politiques -- sans compter de nombreux blogs comme

La Lettre du Lundi -- les ont défendu avant lui.

Il n'empêche. À ma connaissance, c'est la première fois qu'un homme politique de ce « calibre » emploie un langage aussi direct et aussi clair pour dénoncer ce qu'il décrit comme une véritable guerre menée contre la classe moyenne et « l'Amérique profonde » par les personnes les plus influentes et les plus riches des États-Unis.

En voyant ces images, on ne peut s'empêcher d'effectuer un parallèle avec la présidence Sarkozy : de la « nuit au Fouquet's » à la décision de supprimer l'impôt sur la fortune et le bouclier fiscal (privant ainsi l'État de 2,3 milliards d'euros de recettes -- voir Interview with the vampire) en passant par la loi TEPA ou le triplement du salaire du Président, on retrouve la même adulation pour l'argent et la puissance, ainsi que la même volonté de favoriser systématiquement les plus fortunés dans le cadre d'une vraie « guerre » contre la classe moyenne, pour reprendre les termes du sénateur Sanders.

Nous évoquions la semaine dernière la nécessité de « ralentir la chute », de « retarder la dégringolade » vers un nouveau Moyen-Âge. Le terrain fiscal est assurément un champ de bataille essentiel. Faute d'arguments basés sur la raison et pour faire oublier, comme le dit Sanders, qu'« il est très clair, pour quiconque a étudié le sujet deux minutes, que les gens tout en haut s'en sortent extrêmement bien alors qu'au même moment la classe moyenne s'effondre et que la pauvreté augmente », l'objectif des lobbies et des plus fortunés est de susciter dans cette classe moyenne le « syndrome du larbin » qui aboutit à « prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont (on) est issu »...

Quelques jours après cette intervention devant le Sénat, Sanders en a réalisé une autre, de plus de 8 heures cette fois, durant laquelle il a notamment contesté l'accord sur les réductions d'impôt passé entre les Républicains et l'administration Obama. Quant à la vidéo ci-dessus, sa version originale a été visionnée près de 800 000 fois sur YouTube ! On ne pourra pas dire qu'on ne savait pas...

OPEN YOUR MIND AND CLOSE TV

 

 

Partager cet article

Repost0

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment