Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 16:28
End of Liberty - La Fin de la Liberté (Docu) [VOSTFR]

Cette vidéo n'est pas produite par Alex Jones, mais expose la même problématique de restrictions de la liberté qu'on voit se développer partout dans le monde au prétexte de la sécurité et elle était disponible sur son ancien site avant les modifications ou il y avait une longue liste de vidéos et d'entretiens avec diverses personnes qui ne sont plus sur le nouveau site d'Alex Jones.

 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 16:14
ARGUS : 1,8 milliards de pixels pour vous espionner à 6 km d’altitude (VidZ)

Sources : ExtremeTech / Clubic / Le Journal du Siècle

 

La DARPA présente l’un de ses nouveaux projets, une caméra dotée d’un capteur de 1,8 gigapixels. Destinée aux drones et offre des capacités particulièrement étendue.

 

L’ARGUS-IS pour Autonomous Real-Time Ground Ubiquitous Surveillance, utilise 368 capteurs de 5 mégapixels qui, assemblés dans un objectif forment un capteur de 1,8 gigapixels capable de repérer un objet de 15 cm au sol depuis une distance de 6 kilomètres d’altitude.

 

Installé sur un drone, le système génère 6000 To de données par jour, photos comme vidéos (à 12 images par seconde). Une partie des données est directement traitée par le drone, mais la majeure partie du travail est réalisé sur un ordinateur doté d’une interface tactile et d’un logiciel nommé Persistics.

 

L’appareil tient en partie son nom d’Argos, un géant de la mythologie grecque possédant 100 yeux : une référence bien trouvée tant l’ARGUS peut scruter de choses en même temps : à 6 km d’altitude, le capteur couvre une surface de 25 km². Deux drones dotés d’un tel système pourraient surveiller tout Manhattan en permanence, illustre le site ExtremeTech.

 

La DARPA reste floue quant à l’utilisation qui pourra être faite de l’ARGUS-IS, qui pourrait équiper des drones de type Predator pour survoler des zones de conflit, mais également servir à la surveillance de zones habitées.

 

Argus

 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 16:11
Les infiltrés - Pôle-emploi : “mission impossible” (Docu) [VF]

Trouvé sur : Les moutons Enragés

 

Aujourd’hui, Pôle emploi accompagne plus de trois millions de chômeurs, presque un million de plus qu’il y a quatre ans au moment de sa création. Pour faire face à cette vague, l’organisme a recruté des agents en CDD d’un an dans le courant de l’année 2012.

 

Une journaliste des «Infiltrés» a réussià intégrer une agence importante d’une grande ville française : une embauche sans vraie sélection et avec une formation sur le tas. Dans le même temps, l’agence remerciait des agents formés qui finissaient un CDD de deux ans.

 

Jour après jour, cette infiltrée a découvert la réalité du quotidien des conseillers de Pôle emploi, en sous-effectifs chroniques, écrasés par la bureaucratie et des directives inapplicables, parfois à la violence, et scandalisés par la politique du chiffre.

 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 16:06
Un oeil sur la planète - A quoi joue le Qatar ? (Docu) [VF]

Via : Mr Mondialisation (facebook)

 

8500€ par mois, c'est le salaire moyen au Qatar. Aujourd'hui, des sociétés humaines reposent leur pouvoir sur l'abondance des énergies carbonées sans se soucier des questions environnementales. Et demain ?

 

Premier exportateur mondial de gaz liquéfié, le Qatar a une fortune qui lui permet de s'acheter à peu près ce qu'il veut. Il ne s'en prive d'ailleurs pas en multipliant les acquisitions prestigieuses.

 

Dans tous les domaines, ses projets sont pharaoniques. Le Qatar a aujourd'hui les moyens de ses ambitions et elles sont colossales. Visionnaire ou mégalo ? Le Qatar n'a pas fini d'étonner la planète.

Partager cet article

Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 16:04
Cleveland contre Wall Street (Docu) [VF]

Le 11 janvier 2008, Josh Cohen et ses associés, avocats de la ville de Cleveland, assignent en justice les 21 banques qu’ils jugent responsables des saisies immobilières qui dévastent leur ville. Mais les banques de Wall Street qu’ils attaquent s’opposent par tous les moyens à l’ouverture d’une procédure.


Cleveland vs Wall Street raconte l’histoire d’un procès qui aurait dû avoir lieu. Un procès de cinéma, dont l’histoire, les protagonistes et leurs témoignages sont bien réels.

 

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 19:52
Théorie du genre :  le Dr Money et le garçon sans pénis (Doc) [VostFR]

Source : le meilleur de l'actualité

 

Tout simplement abominable. Et dire qu’il existe des gens (dégénérés) pour dire que tout ceci n’est pas si grave, que la théorie du genre est un simple combat contre les inégalités ou je ne sais quelles autres imbécillités… Entre temps, certains sont morts à cause de ces apprentis sorciers pédocriminels. Il vous faut absolument lire la fiche Wikipedia de cette affaire pour en comprendre l’horreur :

 

« John Money forçait les jumeaux à simuler des actes sexuels, notamment des mouvements de frottement, David devant jouer le rôle du pénétré. David Reimer se souvient douloureusement qu’enfant, il devait se mettre à quatre pattes, en position de la levrette, son frère Brian Reimer derrière lui, son entrejambe contre ses fesses. John Money forçait David à simuler d’autres positions sexuelles— notamment à écarter ses jambes en position du missionnaire avec son frère Brian au-dessus de lui — et les enfants à se déshabiller et à explorer leurs organes génitaux. Au moins un fois, le psychologue photographia les deux enfants dans ses activités. John Money justifiait ses traitements, persuadé que la simulation d’actes sexuels durant l’enfance était importante pour une identité de genre saine à l’âge adulte. »

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:45
Stéphane Hessel - Biographie (Docu) [VF]
   

Portrait de l'ancien diplomate français né en Allemagne, qui n'a jamais délaissé la cause des droits de l'homme, et la défend âprement dans son best-seller, Indignez-vous, paru en 2010.

 

)

 

 


 

Aller plus loin :

 

Indignez-vous - stéphane hessel (docu +pdf) [vf]

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:37
À qui profite la faim ? (Docu) [VF]

© image : eddiapons

 

La crise alimentaire mondiale perdure, frappant les pays les plus pauvres.

 

La politique agricole de l'Union européenne porte sa part de responsabilité dans ce phénomène. L'aile ou le blanc ? Sous prétexte de limiter les apports en graisse dans leur alimentation, les Européens sont aujourd'hui les plus gros consommateurs de blanc de poulet au monde.

 

Mais que faire du reste ? Les débouchés sur le marché russe ou celui du Proche-Orient n'étant plus assez larges, les producteurs ont jeté leur dévolu sur le marché africain. L'exemple du Ghana et du Togo illustre les ravages de ces exportations massives, non seulement sur la production locale, mais aussi sur la santé publique par manque de contrôle des conditions de conservation, entre autres.

 

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:33
Pauvres de nous (Docu) [VF]

Historiens et économistes, dont Joseph Stiglitz, lauréat du Nobel d'économie, décrivent les multiples facettes de la misère selon les époques et les régions du monde.

 

Aux temps préhistoriques, l'extrême précarité était le lot commun de tous les chasseurs-cueilleurs tandis qu'au Moyen Âge, elle semble devenir le moteur du système, avec la charité comme seul remède.

 

La pauvreté serait-elle la conséquence des déprédations et de la colonisation ? L'internationalisation des échanges et l'industrialisation seraient-elles à la racine du mal ?

 

Des séquences d'animation viennent illustrer cette odyssée chronologique.

 

Le film met en scène de multiples personnages plus pauvres les uns que les autres, et nous confronte à la fin à la misère moderne et à son origine principale : les inégalités...

 

 

Merci à Brigitte pour le partage :)

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:30
Les Italiens et la crise (Docu) [VF]

Trouvé sur : agoravoxTV

 

Durement frappés par la crise, des Italiens font part de leurs préoccupations et de la façon dont ils protestent ou luttent pour s’en sortir. Piero, 50 ans, ouvrier de Gênes, évoque son récent licenciement.

 

Monsieur Brambilla, chef d’entreprise de Monza, qui vota Berlusconi, doit faire face à la montée des impayés, car ses clients sont devenus insolvables. Franca, jeune mère qui ne recevait aucune aide publique, a créé via Facebook un réseau privé centralisant des propositions d’emploi. Georgia veut absolument sauver de la faillite la petite entreprise familiale dont le mauvais bilan a conduit son père au suicide. Elle a fondé un collectif avec d’autres femmes plongées dans des situations analogues. Giorgia, chauffeur de taxi romain, se fait du souci pour son avenir, mais garde toujours une oreille compatissante pour ses clients.

 

Ce documentaire se conclut par un reportage sur un groupe de lycénnes qui ont occupé leur établissement pour protester contre les réductions drastiques imposées à l’enseignement.

 

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:25
Angleterre : le royaume des enfants perdus (Docu) [VF]

 

Depuis : les brins d'herbes engagés

 

Cela se passe à quelques kilomètres de la France, de l’autre côté de la Manche. Des enfants sont enlevés de force à leurs parents par les services sociaux, parfois à tort. Une dérive sur laquelle a enquêté la réalisatrice Isabelle Cottenceau pour un documentaire, diffusé lundi 14 janvier sur Canal+.

 

Angleterre: le royaume des enfants perdus raconte l’histoire de parents aux destins dignes d’un roman de Kafka. Pris dans le piège d’une politique de la protection de l’enfance surpuissante, le film raconte comment l’État britannique les a privés de leurs enfants, mais aussi de leurs droits.

 

« Un système orwellien »

 

Marc et Nicky chercheront à avoir un autre enfant, mais une fois encore les services sociaux se mettront en travers de leur chemin. À leur demande, ils ont dû passer cinq mois dans un foyer surveillé en permanence afin de prouver qu’ils feraient de bons parents.

 

« On est dans un système complètement orwellien », explique la réalisatrice au HuffPost. « Le plus inquiétant, c’est la notion de prédiction. Un peu comme on a vu en France avec la question des mineurs délinquants il y a quelques années, en Grande-Bretagne, les services sociaux croient pouvoir déceler la violence avant qu’elle n’ait lieu », continue-t-elle.

 

À l’origine de ce système absurde, une double dynamique:

 

  • D’un côté, plusieurs faits divers qui ont vu des enfants britanniques maltraités, au point même d’être tués par leurs parents. En témoigne l’affaire Baby P., du nom de ce bébé de 17 mois décédé des 2007 des suites de la cinquantaine de blessures que lui avaient infligé ses parents. À l’époque, l’affaire bouleverse le pays. Les médias n’hésitent alors pas à pointer du doigt la défaillance des services sociaux, qui redoublent d’attention et augment drastiquement le nombre de retraits d’enfants.

 

  • De l’autre, depuis l’arrivée au pouvoir de Tony Blair en 1997, tout est fait pour encourager l’adoption. Les communautés locales se voient même rémunérées par l’État, si elles atteignent leurs objectifs d’enfants placés dans des familles d’accueil. Certaines d’entre elles engrangent plusieurs centaines de milliers, voire plusieurs millions de livres.

 

Chape de plomb

 

Aujourd’hui, impossible de savoir combien d’enfants ont été abusivement retirés de leur famille. La loi interdit à quiconque, parents, avocats, journalistes de mentionner ne serait-ce que le nom des enfants. C’est donc une véritable chape de plomb qui s’est abattue sur ce scandale. Tout au plus peut-on estimer le nombre de cas à quelques centaines, quelques milliers peut-être, des dires des avocats qui défendent les intérêts des parents dépossédés.

 

Que ce soit du côté des services sociaux, de l’hôpital, ou du ministère de l’Education dont dépendent les services sociaux, la réalisatrice s’est systématiquement heurtée à un refus de communiquer sur ces erreurs judiciaires.

  

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:22
 MANIPULATION MÉDIATIQUE DE JOUR EN JOUR (VidZ)

 

Via : 911NWO

 

Les véritables maîtres du monde ne sont plus les gouvernements, mais les dirigeants de groupes multinationaux financiers ou industriels, et d'institutions internationales opaques (FMI, Banque mondiale, OCDE, OMC, banques centrales). Or ces dirigeants ne sont pas élus, malgré l'impact de leurs décisions sur la vie des populations.


Le pouvoir de ces organisations s'exerce sur une dimension planétaire, alors que le pouvoir des états est limité à une dimension nationale.


Par ailleurs, le poids des sociétés multinationales dans les flux financiers a depuis longtemps dépassé celui des états.


A dimension transnationale, plus riches que les états, mais aussi principales sources de financement des partis politiques de toutes tendances et dans la plupart des pays, ces organisations sont de fait au dessus des lois et du pouvoir politique, au dessus de la démocratie.

 

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:16

 

 

C'est le nouveau joujou des armées à travers le monde : le drone, ce mini-avion piloté à distance, est de plus en plus utilisé pour mener des opérations d'observation et de frappe. Précision remarquable, risque humain limité... Obama en a fait l'un des fers de lance de sa guerre contre le terrorisme en Afghanistan, au Yémen ou au Pakistan.

 

Soulignant le rapport complètement déréalisé aux combats qu'amènent ces armes télécommandées, ce documentaire captivant pointe surtout le flou juridique entourant leur usage. De quelle légitimité la CIA dispose-t-elle pour mener ces campagnes d'exécution extrajudiciaires ? Quel statut ont ses « pilotes » — souvent des sous-traitants du privé ? De quels moyens de contrôle les citoyens américains disposent-ils vis-à-vis de ces opérations ? Avec l'aide de nombreux intervenants (militaires, chercheurs, avocats, militants), le réalisateur Jean-Martial Lefranc explique la nouvelle logique de la Maison-Blanche. Aujourd'hui, il vaut mieux abattre en silence trois mille suspects au Pakistan plutôt que de susciter l'ire internationale avec un nouveau Guantánamo.— Lucas Armati

 

Drones tueurs et guerres secrètes ! (Doc) [VF]

Partager cet article

Repost0

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment