Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 04:47

La vérité sur le bombardement de la Yougoslavie en 1999 (en français avec sous-titres en serbe), par Pierre Marie Gallois (29 June 1911 -- 24 August 2010), général de brigade aérienne et géopoliticien français.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 03:12

Du 19 au 22 juillet 2001, 300.000 personnes s’étaient retrouvées à Gênes, en Italie, pour un contre-sommet du G8. Basta ! commémore à sa manière ce tournant dans les mobilisations altermondialistes, réprimées avec un niveau de violence rarement atteint au sein de l’Union européenne. La contestation de l’ordre établi que portaient ces militants associatifs, syndicalistes, écologistes ou radicaux, est toujours, dix ans plus tard, d’une brûlante actualité. Nous leur rendons hommage.

 

Photos : © Basta ! (une et diaporama), Damien Fellous/Libre arbitre

 

 

 

Remerciements : Olivier Marcolin, Damien Fellous/Libre arbitre et les autres photographes, le Genoa Legal Forum.

Musique : Fumuj Goudron mouillé

Pour en savoir plus sur la répression du contre-sommet du G8 de Gênes et ses suites, voir les vidéos réalisées par le Genoa Legal Forum :

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 01:53

http://i238.photobucket.com/albums/ff2/juvenal_aar/juvenal.jpg

 

Juvénal disait que pour gouverner, il fallait donner au peuple "du pain et des Jeux" (traduction de "Panem et circenses")

 

 

 

 

 

Un documentaire sauce british qui a le mérite de rendre à César ce qui appartient à César. Production de masse, ingénierie et science ont permis aux Romains de construire une civilisation avancée sur son temps que ce soit du point de vue militaire ou civil, vous verrez ici  quelles armes étaient utilisées en temps de guerre, comment les routes étaient construites, l'invention du roulement à bille, le principe des vases communiquants appliqué à un aqueduque, le réseau d'évacuation d'eau, l'étonnante galère de Caius Cesar Augustus Germanicus (dit Caligula) et bien d'autres découvertes surprenantes.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 18:48


chronos.jpg

"Chronos" est un film de 40 minutes en forme de réflexion sur le temps, notre civilisation et son évolution (de ses racines égyptiennes et babyloniennes à aujourd'hui), avec uniquement des images et de la musique, sur le même principe que "Koyaanisqatsi", sorti en 1985, "Chronos" est le premier film de Ron Fricke qui a réalisé par la suite "Baraka" en y développant le même principe de "timelapse" (images en temps modifié, accéléré ou ralenti). Ron Fricke était aussi le directeur de la photographie de "Koyaanisqatsi".

 



Baraka (docu sans parole sur la spiritualité)

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 19:40

3063808595_2_11_XslJEVOY


En 1910, sept hommes se rencontrèrent sur l'île de Jekyll, au large des côtes de la Géorgie, aux États-Unis, pour mettre au point l'avènement de ce qui allait devenir la banque "nationale" américaine : la Federal Reserve. Nelson Aldrich et Frank Valderclip représentaient l'empire financier des Rockefeller. Henry Davidson, Charles Norton et Benjamin Strong représentaient J.P. Morgan. Paul Warberg représentait la dynastie européenne de la Banque Rothschild. Habituellement en concurrence acharnée, ils firent cette fois cause commune.

Ces trois puissantes familles étaient en réalité, sans le savoir, sous le contrôle de l'Ordre des Illuminés de Bavière, ceux que l'on a vulgarisés sous le nom d'illuminati. Et ce sont ces illuminati qui, après avoir fait acheter la White Star Lines par J.P. Morgan, ordonnèrent, en 1909, la construction du Titanic pour une raison que nous allons bientôt comprendre.

Depuis le tout début, le luxueux paquebot était voué à un destin funeste.

Il se trouvait qu'un certain nombre de personnages influents n'étaient pas favorables au projet de création de la Federal Reserve. Benjamin Guggenheim, Isaac Strauss et John Jacob Astor s'opposaient à sa formation. Non seulement ces hommes – indiscutablement les plus riches au monde – étaient contre l'institution de la Federal Reserve mais, en outre, ils auraient usé de leur richesse et de leur influence pour faire éviter la Première Guerre Mondiale.

On leur déroula le tapis rouge afin qu'ils embarquent pour le voyage inaugural du plus grand navire jamais construit. La campagne en faveur de « l'insubmersibilité » du Titanic promettait aux passagers un haut niveau de sécurité. Il fallait, en fait, que l'élimination du trio Guggenheim-Strauss-Astor ait lieu d'une manière si absurde que personne ne puisse penser à un meurtre.

Le capitaine du Titanic s'appelait Edward Smith. C'était un initié illuminati qui travaillait pour J.P. Morgan. Lorsque le navire appareilla de Southampton, dans le Sud de l'Angleterre, un photographe irlandais du nom de Francis Browne, prêtre jésuite, se trouvait à bord pour la première partie du voyage entre Southampon et Queenstown, en Irlande. Celui qui deviendra l’une des personnalités les plus puissantes de l'Irlande était le maître spirituel d'Edward Smith. Francis Browne profita de la première partie de la traversée pour photographier les victimes. Il en profita probablement aussi pour rappeler au capitaine les implications de son serment et, le matin suivant, lui souhaita bon vent…

Le capitaine Smith avait une foi inébranlable en son supérieur. Browne l'instruisit sur ce qu'il devrait faire une fois rendu dans les eaux de l'Atlantique Nord. Cela faisait 26 ans que le capitaine Smith voyageait dans l'Atlantique Nord. C'était le plus grand spécialiste au monde de ces eaux froides. Le capitaine savait très bien pourquoi ce navire avait été construit. Il avait toujours été convenu qu'il coulerait lors de son premier voyage.

Par une nuit sans lune, il donna, en secret, l'ordre de propulser le Titanic à pleine vitesse, soit 22 nœuds, à travers une gigantesque zone de glace d'une surface de 80 miles carrés ! Il savait parfaitement qu’il s’y trouvait des icebergs. Il avait reçu des ordres et rien ne l'aurait fait dévier de sa mission.

Les agissements du Capitaine Smith au cours de ses dernières heures ne furent pas dignes de sa fonction. Il semblait toutefois lutter contre sa conscience. Devait-il se conduire en brave capitaine, ou obéir à son maître et couler le navire ?

On avait fait en sorte qu'il n'y ait pas assez de canots de sauvetage. Dès la collision, la plupart des canots furent mis à flot avec seulement quelques passagers à leur bord : des femmes et des enfants. On envoya des fusées éclairantes blanches. Or les bateaux qui croisaient à proximité pensèrent qu'il y avait une fête à bord puisque les fusées de secours sont habituellement rouges. Ces exemples n'illustrent pas l'arrogance d'un équipage qui croyait le Titanic insubmersible. Non ! Ces défaillances étaient programmées.

Ces riches parmi les riches qui s'opposaient à la mise en place de la Federal Reserve périrent au beau milieu des classes moyennes et défavorisées. Le navire insubmersible, le palace flottant avait été conçu pour devenir leur tombeau. Le naufrage du Titanic reste peut-être le plus grand désastre du 20ème siècle, après les deux guerres mondiales.

Le 14 avril (la même date que celle de l'assassinat d'Abraham Lincoln) de l'année 1912, le Titanic heurta un iceberg et toute opposition à la Federal Reserve fut gommée. En décembre 1913, l'institution bancaire vit le jour aux États-Unis. Huit mois plus tard, grâce à la Federal Reserve, les illuminati disposaient de suffisamment de fonds pour déclencher la Première Guerre mondiale.

 

RUSTY JAMES

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 22:55

http://2.bp.blogspot.com/-vJbQY6QNv3Q/TshjiNaeKVI/AAAAAAAABZo/LxI5mYSGEAY/s1600/serpent_mound_L.jpgSerpent Mound in Adams County, Ohio

 

Peter est un merveilleux chercheur et écrivain, connu avant tout pour sa trilogie « Sinister Forces » (Forces obscures). Le livre précédent « Unholy Alliance » ("Alliance Infernale, Une histoire de l’implication nazie dans l’occulte" Ed. Camion Noir) se penche sur les antécédents nazis dans le domaine de l’occulte.

 

 







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d2/Mound_City_Chillicothe_Ohio_HRoe_2008.jpg
Monticules funéraires indiens (USA)




Le Projet MKULTRA (ou MK-ULTRA), dévoilé en 1975, est le nom de code d'un projet secret illégal de la CIA des années 1950 à 1970 visant à manipuler mentalement certaines personnes par l'injection de substances psychotropes. De 1951 à 1963, il se nommait Projet ARTICHOKE, le Projet BLUEBIRD (1951-1953) lui est apparenté.
« Le directeur adjoint de la CIA a révélé que plus de trente universités et institutions avaient participé à un large projet de tests et d'expérimentations qui incluait des tests de médicaments cachés sur des sujets non-volontaires de toutes les catégories sociales, hautes et basses, américains et étrangers. Plusieurs de ces tests consistaient à administrer du LSD sur des sujets ignorants dans diverses situations sociales. Au moins une mort fut enregistrée, celle du Dr Olson est due à ces activités. L'Agence a elle-même reconnu que ces expériences n'avaient pas de valeur scientifique. Les agents qui faisaient le suivi n'étaient pas des observateurs scientifiques compétents. »

Sénateur Kennedy.
Sénat des États-Unis, le 3 août 1977
COMITÉ SUR LE RENSEIGNEMENT,
SOUS-COMITÉ SUR LA SANTÉ
SERVICE DE RECHERCHE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES

Dirigé par le Dr Sidney Gottlieb, le projet MKULTRA fut lancé sous l'impulsion du directeur de la CIA Allen Dulles le 13 avril 1953, en réponse à des utilisations supposées de techniques de contrôle mental qui auraient été faites par l'Union soviétique, la Chine et la Corée du Nord sur des prisonniers de guerre américains lors de la guerre de Corée. La CIA voulait développer des techniques similaires. L'agence voulait aussi être capable de manipuler des leaders étrangers et tentera d'ailleurs d'utiliser certaines de ces techniques sur Fidel Castro

.

En 1964, le projet fut renommé MKSEARCH. Le but était de produire un sérum de vérité (également nommé la sauce) parfait destiné aux interrogatoires de personnes soupçonnées d'être des espions soviétiques et plus généralement d'explorer les techniques de contrôle mental.

 

En 1972, Richard Helms, directeur de la CIA ordonne la destruction des archives du projet. Il est donc difficile d'avoir une compréhension complète de MKULTRA étant donné que plus de 150 sous-projets différents ont été financés dans le cadre de ce programme. Le projet fut définitivement stoppé en 1988.

 

 

L'Agence dépensa des millions de dollars dans des études ayant pour objet de tester littéralement des douzaines de méthodes pour influencer et contrôler l'esprit. Un document MKULTRA de 1955 donne une indication de l'ampleur de l'effort consenti ; ce document fait référence à l'étude d'un assortiment de substances qui altèrent l'esprit comme suit :

 

  1. Substances provoquant un raisonnement illogique et une impulsivité au point que le sujet se discréditera en public.
  2. Substances augmentant les capacités mentales et les capacités de perception.
  3. Substances empêchant ou contrariant les effets toxiques de l'alcool.
  4. Substances augmentant les effets toxiques de l'alcool.
  5. Substances produisant les signes et symptômes de maladies connues de façon réversible, pouvant être ainsi utilisées pour les simuler.
  6. Substances rendant la persuasion de l'hypnose plus facile ou qui augmentent son utilité.
  7. Substances renforçant les capacités de l'individu à supporter privation, torture et coercition pendant un interrogatoire ou lavage de cerveau.
  8. Substances et méthodes physiques produisant l'amnésie des événements se déroulant avant et pendant leur utilisation
  9. Méthodes physiques pour produire choc et confusion sur de longues périodes et susceptibles d'être utilisées de façon furtive.
  10. Substances provoquant des incapacités physiques comme paralysie des jambes, anémie aigüe, priapisme, etc.
  11. Substance produisant une euphorie « pure », sans « re-descente ».
  12. Substances altérant la personnalité de telle façon que la tendance du sujet à devenir dépendante d'une autre personne est augmentée.
  13. Substances causant une telle confusion mentale que l'individu sous son influence lors d'un interrogatoire trouvera difficile de soutenir une histoire fabriquée.
  14. Substances qui font baisser l'ambition et l'efficacité générale de l'homme lorsque administrées en quantités indétectables.
  15. Substances qui provoquent faiblesse et distorsion visuelle ou auditive, de préférence sans effets permanents.
  16. Pilule assommante qui peut être administrée subrepticement dans la nourriture, les boissons, les cigarettes, ou sous forme d'aérosol, etc., qui peuvent être utilisées en toute sécurité, provoquent une amnésie maximum, et qui pourraient convenir à certains types d'agents sur une base ad hoc.
  17. Substances qui peuvent être administrées subrepticement par les voies supérieures, et qui en très petites quantités rendent impossible toute activité physique.

 >> Suite sur Wikipédia <<

 

 


 

 

  La Maison Blanche exige des prisons militaires pour les Américains en vertu du NDAA: l’étau se resserre rapidement… (Article)

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 22:26

http://s4.e-monsite.com/2011/08/29/12/resize_550_550//censure.jpg

 

L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste (Napoléon I°)

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:05

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/622708/gd/1274514814/LA-FAMILLE-ROTHSCHILD.png

 

Un Historique de bonne qualité sur la famille Rothschild.

 

 

 


http://www.robertphoenix.com/content/wp-content/uploads/2009/01/another-albert-pike.jpgLa Famille Rothschild fut fondée par Meyer Amschel Rothschild (1743-1882) :
Meyer Amschel Bauer acheta la banque de son père à Francfort et troqua son nom pour celui de Rothschild (d'après l'enseigne rouge - traduction littérale du mot Rothschild - qui était accrochée à la porte d'entrée de la banque et qui représentait le signe des Juifs révolutionnaires et vainqueurs dans l'Europe de l'Est).

Mayer se maria. Il eut cinq garçons et cinq filles.
Les prénoms de ses fils étaient Amschel, Salomon, Nathan, Kalmann (Karl) et Jacob (James).
Son ascension s'accéléra lorsqu'il obtint les faveurs du Prince Guillaume IX de Hesse-Hanau.
Il prit part, en sa présence, à des rencontres de francs-maçons en Allemagne.
Ce prince Guillaume, ami de la Dynastie de Hanovre, avait des revenus financiers considérables en louant ses mercenaires de Hesse au roi anglais (de Hanovre).

 

 

Ce furent les mêmes troupes qui combattirent, plus tard, contre l'armée de George Washington dans la &quot;Valley Forge &quot;, Rothschild devint le banquier personnel de Guillaume.

Lorsque le prince Guillaume dut s'enfuir au Danemark à cause des troubles politiques, il déposa à la banque Rothschild le salaire des mercenaires, soit 600.000 livres.
Nathan Rothschild (le fils ainé de Mayer Amschel) emporta avec lui cet argent à Londres grâce auquel il put ouvrir aussi une banque.
L'or qui servit de garantie était issu de la East India Company.
Nathan obtint une plus-value de 400% en prêtant de l'argent au Duke of Wellington qui finançait ainsi ses opérations militaires et en vendant aussi, plus tard, de façon illégale l'or qui devait servir de garantie.

Ces transactions furent à l'origine de la fortune gigantesque de la famille Rothschild.
C'est alors que débuta le commerce bancaire international : chaque fils ouvrit une banque dans un pays différent, Anischel à Berlin, Salomon à Vienne, Jacob à Paris et Kalmann à Naples.

 

http://1.bp.blogspot.com/_WVQlev6CT6o/TJzTQeCDYxI/AAAAAAAAAVY/5vUwb4Q2Zt8/s400/C:%5Cfakepath%5Coctopus.jpg

Banquiers d’origine juive allemande, les Rothschild comptent plusieurs « branches » en Europe.
Celle de Paris est créée par le cinquième fils de cette dynastie d’hommes d’affaire : James (1792-1868).
Banquier successif des rois Louis XVIII, Charles X et Louis-Philippe, James parvient à élever la maison parisienne au rang de centre des affaires familiales, alors étendues dans toute l’Europe.
Alphonse (1827-1905), son fils, accède au conseil de régence de la Banque de France en 1855 et parvient à réduire en 1871 l’indemnité de guerre exigée par l’Allemagne.

Salomon Rothschild était membre des francs-maçons.

Meyer Amschel Bauer Rothschild écrivit son testament dans lequel il indiquait comment la fortune de famille devait être gérée à l'avenir.
La fortune serait administrée par les hommes et ce serait l'aîné qui aurait le pouvoir décisif et trancherait en cas de désaccord.
Toutes les tenues de compte devaient rester absolument secrètes, particulièrement pour le gouvernement.

En l773, Meyer Amschel Bauer Rothschild aurait rencontré en secret dans la maison des Rothschild, rue Juive à Francfort, douze bailleurs de fonds juifs aisés et influents (en fait les Sages de Sion) pour mettre à l'étude un projet qui contrôlerait toute la fortune mondiale.

Aux dires de Herbert G. Dorsey, ces bailleurs de fonds auraient souligné, entre autres, le fait que de la fondation de la Banque d’Angleterre avait permis d'exercer une influence considérable sur la fortune anglaise.
Ils déclarèrent aussi qu'il serait nécessaire que cette banque exerce un contrôle absolu afin qu'ils puissent créer les bases qui permettraient de contrôler la fortune mondiale.

*****************

 

http://www.mannbarry.net/Lithuania/Beyachad/Kaunas/album/E-Rabbi%20Isaac%20Elchanan%20Spektor%201817-1896.jpg

 

Isaac Elchanan est l’ancêtre qui a donné à la famille Rothschild son nom.
La petite maison étroite dans la « Rue des juifs » à Francfort-sur-le-Main en Allemagne, où il habitait, avait au dessus du portail une plaque où l’on pouvait lire : Zum Rotem Schild (A l’écusson rouge).
Isaac Elchanan prit ainsi cette enseigne comme nouveau patronyme : « Rothschild ».
Isaac a un modeste commerce de prêt sur gages et c’est son fils Mayer Amschel Rothschild (1744- 1812) qui va transformer ce commerce en une banque reconnue.


Amschel Mayer a 7 enfants dont 5 fils.
Il devient même le gérant de la fortune de Guillaume Ier, électeur de Hesse-Cassel.
Tous deux sont amateurs de pièces de monnaies anciennes, d’objets anciens en argent et en or. Mayer Amschel saura faire fructifier les deux fortunes.

En 1806, Napoléon approche de Francfort et le prince met sa fortune en sécurité chez Mayer Amschel qui, au moment critique, livre aux Français sa propre fortune, mettant ainsi à l’abri celle du prince.
Avant de reconstruire la sienne il dit à ses fils déjà adultes : « Nous travaillerons ensemble avec loyauté, concorde et industrie, mais on rendra au prince ou à ses successeurs jusqu’au dernier centime ».
Il enverra chacun de ses fils créer une filiale de la banque familiale à Londres, Paris, Vienne, Naples et Francfort, ce qui donnera les cinq branches de la famille.
En 1812, Amschel Mayer meurt, et en 1813, Napoléon perd la guerre.
Le prince Guillaume revient de l’exil et retrouve tous ses biens, gardés par la famille et qui ont fructifié.
Le prince donne à la banque familiale toute sa confiance et celle-ci grandit jusqu’à devenir une légende.
L’héritage du père de famille : « Honnêteté, travail, union », devient le symbole familial d’Amschel Mayer et leur blason porte les 5 flèches qui symbolisent les 5 branches de la famille.
Le 29 septembre 1822, l’empereur d’Autriche François Ier élève au rang de baron les 5 fils.
La fille aînée d’Amschel Mayer se marie avec Benedikt Moses Worms de la dynastie banquière de Worms.
Et des mariages entre branches permettent à la famille de garder le contrôle de ses activités, leur donnant même la capacité d’investir.

Le renom de la famille Rothschild parvient très rapidement aux communautés juives, par leurs actions philanthropiques.

Leurs banques de Francfort, Londres et Paris sont souvent sollicitées tant par les particuliers que par les organismes, et la famille est vite devenue « maison royale » pour de nombreux juifs qui la visitent.
Aussi lorsque le rabbin Tsvi Hirsh Kalisher a l’idée de « sauver Israël par son retour au pays », il pense très vite aux familles Rothschild pour la réaliser.
Il écrit son idée à Asher Amshel, le fils aîné à Francfort, en 1836.

 

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/jpg/10-71.jpg


En 1840, les Juifs de Damas en Syrie sont accusés d’avoir assassiné un moine chrétien pour se servir de son sang à la fête de Pâque.
Les chefs de la communauté sont arrêtés et torturés.
Certains en meurent.
Soixante trois enfants juifs sont pris en otage pour faire avouer les parents.
Les communautés juives du monde entier sont au courant des menaces qui pèsent sur celle de Damas et une délégation parvient auprès de Méhémet Ali à Alexandrie en Egypte, qui, à cette époque, a autorité sur cette province.
Parmi cette délégation il y a Moshé Montefiori de Londres et Adolf Crémieux de France.
La famille Rothschild signe la lettre.
James Rothschild, alors consul honoraire d’Autriche à Paris, reçoit du consul d’Egypte un compte-rendu de ce qui se passe à Damas ; il le publie dans les journaux pour que le public français et du monde entier soit au courant.
Il prévient rapidement son frère Salomon à Vienne qui avertit Metternick, le chancelier autrichien, alors très influent, pour pousser Mohamet Ali à supprimer cette légende infâmante de Damas.
Tout ceci aboutit à relâcher les Juifs de Damas et à sauver la communauté de cette ville.

Cette affaire impressionne fortement le rabbin Yehuda Haï Alkalaï, sioniste religieux avant l’heure : si des Juifs importants ont réussi à sauver la communauté de Damas, ils peuvent aussi et doivent sauver tout Israël en les faisant venir dans leur pays.

La famille Rothschild, avec (Yaakov) James de Paris en tête, voit comme une obligation et un honneur d’agir pour les Juifs de Palestine et spécialement de Jérusalem.
Cette communauté vivote grâce à l’argent de la diaspora.
En 1853, la guerre éclate entre la Turquie, qui règne sur la Palestine, et la Russie qui veut être le tuteur des chrétiens orthodoxes de tout l’empire ottoman, et qui exige des droits spéciaux pour l’église orthodoxe en Terre d’Israël.
La France et l’Angleterre s’unissent à la Turquie, et c’est la « Guerre de Crimée » qui dure trois ans.
Ceci réduit fortement les dons d’argent pour la communauté locale, et met fin à l’aide venant de Russie.
Les Juifs de Jérusalem en souffrent beaucoup, les chefs des communautés implorent l’aide de leurs frères de la diaspora.
Le baron James Rothschild vient à leur aide et envoie le précepteur de ses propres enfants, également conseiller financier, le docteur Albert Cohen, professeur à l’école rabbinique « Bar Orion », écrivain et l’un des dirigeants du mouvement de Hibat Tsion (Les Amants de Sion).
A son arrivée à Jérusalem en 1854, il découvre que de nombreux juifs souffrent de diverses maladies et qu’ils doivent se faire aider par les hôpitaux que les missionnaires chrétiens ont fondés.
Albert Cohen n’hésite pas, avec l’argent de son maître à Paris et avec l’aide des familles Rothschild d’Autriche et d’Italie, il fait construire un hôpital dans la vieille ville, avec le meilleur matériel moderne et il fait venir de l’étranger un médecin juif.
L’hôpital s’appelle « Meïr Rothschild ».
Pendant des dizaines d’années, la maison Rothschild survient aux besoins de l’hôpital, pour la communauté juive de Jérusalem.
Cet hôpital préparera le terrain pour les centres hospitaliers Hadassa.
En plus de cela, Albert Cohen fonde, avec l’argent des Rothschild, plusieurs institutions sociales dans la ville : une pour les enterrements, une pour la distribution de 600 pains pour les plus pauvres, les sabbats et les veilles de fête, une caisse d’aide pour les femmes enceintes dans le besoin, et un début d’école professionnelle pour les enfants et les femmes.
Avec l’argent de la famille Rothschild d’Angleterre, il crée l’école pour filles : « Evelyne de Rothschild ».
Durant des années, Albert Cohen s’occupe fidèlement de ces fondations.
Quatre fois, il fut envoyé par la maison Rothschild à Jérusalem, pour veiller à leur développement. Pendant sa visite de 1956, il publie le premier feuillet en hébreu, avec pour titre « nouveau guide ».

L’intervention de la maison de Rothschild, et spécialement de James de Paris, pour la construction et le développement de Jérusalem est de plus en plus importante.

Suite à l’augmentation de la population juive à Jérusalem, naît le besoin de reconstruire une nouvelle synagogue.
Il fut décidé que celle de rabbi Yehuda ha Hassid, qui était en ruines soit reconstruite.
En 1855, Moshé Montéfiori reçoit le permis des autorités, et c’est le baron James qui finance.
La pierre de fondation est posée en présence de son fils aîné Alfonse.
Lors de la dédicace, le bâtiment reçoit le nom de « Maison de Yaacov », du nom du baron Yaacov (James) de Rothschild, qui a lieu en sa présence, en fin d’année 1864.

Ces mêmes années, on construit le quartier d’habitations « Batei Mahassei » à Jérusalem, comprenant deux très grands bâtiments, don du baron Karl Wilhem Wolf Rothschild de Francfort, et qui servent de logement aux meilleurs élèves.
Ces bâtisses existent encore aujourd’hui et sur l’une d’entre elles les armoiries de la famille Rothschild sont gravées dans la pierre.

Le blason de la famille Rothschild

 

http://3.bp.blogspot.com/_0NhwbXMovn0/SgCiXZ0zJdI/AAAAAAAAAKM/HxhnI9wYdlY/s400/logo_edmond_benjamin_rothschild_or.jpg


L’écusson est maintenu d’un côté par une licorne, de l’autre par un lion.
Dans le blason divisé en quatre parties, des symboles de force : en haut à gauche, un aigle, symbole de la principauté autrichienne qui a ennobli la famille Rothschild.
En bas à droite, de nouveau le lion.
En bas à gauche, le bras qui porte les 5 flèches, des 5 branches de la famille, en haut à droite, la main qui resserre l’unité.
Au centre, un chapeau que les Juifs de Francfort devaient porter dans le ghetto.
En dessous la devise de la famille inscrite en latin : Concordia- Integritas-Industria (Harmonie, intégrité, industrie).

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 04:33

"Véritable cœur de l'Europe", le Doggerland, qui aurait compté des dizaines de milliers d'habitants, a disparu sous les eaux entre 18 000 et 5 500 avant J-C.

 

 

Imaginez-vous : une cité perdue comme dans les livres et les films, remplie d'une faune incroyable, et d'une flore encore plus impressionnante. Une cité dans laquelle des hommes côtoieraient des mammouths, et d'autres animaux géants. Une cité qui aurait été engloutie par la mer il y a des milliers d'années. L'Atlantide, vous dîtes ? Plutôt le Doggerland. Mais contrairement à l'île mentionnée pour la première fois par Platon, le Doggerland a bien existé, lui. Et bien plus proche que vous ne pouvez l'imaginer.

 

Des scientifiques des universités de St. Andrews, de Dundee, d'Aberdeen et de Wales Triniry St. David présentent en effet à Londres jusqu'au 8 juillet les preuves de ce monde perdu qui se situait jadis dans la moitié sud de la mer de Nord actuelle, reliant la Grande-Bretagne au reste de l'Europe, s'étendant de l'Ecosse au Danemark.

L'exposition de la Société Royale des Sciences qui se tient à Londres raconte ainsi l'histoire de cette cité incroyable dévastée par un Tsunami. Un voyage dont on ressort plein d'images dans la tête…

 

 "Le Doggerland est le véritable foyer de l'Europe, avant que le niveau de la mer ne monte et dévoile la côte anglaise telle que nous la connaissons aujourd'hui", explique Richard Bates, le géophysicien à l'origine du projet. Il ajoute : "Nous avons spéculé pendant des années sur l'existence de cette cité perdue à partir d'os récupérés par les pêcheurs partout dans la mer du Nord. Mais depuis que nous travaillons avec des entreprises pétrolières, nous avons pu recréer à quoi ressemblait ce territoire".


Un territoire très vaste, et très complexe.  L'équipe a en effet pu modéliser la faune et la flore du Doggerland, mais aussi se faire une idée de l'apparence des hommes qui peuplaient alors cette cité disparue entre 18 000 et 5 500 av. J.-C., et des terribles événements qui ont conduit à sa perte, de la hausse du niveau de la mer, a un tsunami dévastateur.

 

Image de ce à quoi aurait ressemblé la vie dans le Doggerland.

 

Le chercheur du département de géologie de l'Université de St. Andrews affirme en effet qu'"à partir de nombreuses nouvelles données apportées par des entreprises pétrolières et gazières, [ils ont] été capables de donner forme au paysage – et de comprendre pourquoi il y avait des mammouths, un rêne…"

 

Les os fossilisés de mammouths montrent que le paysage du Doggerland était constitué de collines, et vallées.

 

Le Doggerland aurait donc été un territoire vallonné, rempli de collines, de marais, de lacs et de grandes rivières entraînant  la formation d'une côte tordue. Mais tandis que le niveau de la mer montait, les collines seraient devenues un archipel isolé d'îles basses.


Le Doggerland n'a pas fini de dévoiler ses secrets. Et les recherches, qui durent depuis déjà quinze ans, pourrait donc continuer pendant encore quelques années. L'équipe de recherche continue en effet de rassembler plus de preuves de comportements humains, notamment de possibles lieux de sépultures, mais aussi d'intrigants rochers plantés dans le sol, ou encore un charnier de mammouths.


Le travail de recherches passe par de nombreuses excavations. 


Richard Bates explique en effet que de nombreux objets trouvés "ne peuvent pas seulement s'expliquer par des causes naturelles". Le chercheur fait notamment référence à des monticules entourés de fossés, mais aussi des souches d'arbres fossilisés sur les fonds marins. Mystères, mystères. Mais cette fois, nous pourrions bien avoir d'autres réponses plus rapidement qu'on ne le pense.

 


 

Atlantico

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 19:01

Ce documentaire vous fera découvrir l'histoire de la sorcellerie et des démons à travers les âges, de l'antique Babylone à aujourd'hui en passant par tout les pays du monde. Sociétés secrètes, franc-maçonnerie, ordre des templiers, kabbale, églises et cathédrales, manuscrit Voynich, gargouilles, etc, sont ici décryptés par EnigmaTV.

 

 



Autre lien :

 

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 18:29

http://media.paperblog.fr/i/484/4842529/11-septembre-2001-L-58zLkx.jpeg

 

Les défenseurs des explications du gouvernement Bush sur les attentats du 11-Septembre usent et abusent des termes "conspirationniste" et "complostiste" pour qualifier, et tenter de discréditer a priori, le travail de recherche effectué par le Mouvement pour la Vérité sur le 11/9. Or, s’il est un récit conspirationniste, c’est bien celui livré par l’administration américaine, un récit qui à ce jour n’est soutenu par aucun élément de preuve et qui comporte de nombreuses zones d’ombre et coïncidences troublantes.

Dans cette vidéo doublée par ReOpen911, le journaliste américain James Corbett résume en 5 minutes, et non sans humour, le version officielle des attentats du 11/9. Libre à chacun de juger de sa vraisemblance.

Pour plus d’info :

www.ReOpen911.info

Le site français sur les attentats du 11 Septembre

 

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 19:47

Dans l’Ontario, une équipe d’archéologues, dirigée par Ron Williamson, a récemment fait une mystérieuse découverte.
Le village de Mantle près de Toronto s’est révélé être une mine pour les chercheurs : 200 000 pièces de la culture huronne ont été retrouvées dans un champ. Le site abritait une population de 2 000 personnes.


Les fouilles mettent au jour des vestiges de palissades de grande taille et de nombreux outils de pierre. C’est une petite pièce de fer qui a surtout retenu l’attention des scientifiques.


Elle daterait de 1500 environ, donc avant l’installation des premiers Européens dans la région. Comment expliquer si tôt la présence d’une tel échantillon en terre nord-américaine ?


Cette histoire prend une signification particulière pour les Hurons très attachés à l’histoire de leurs ancêtres...

 

 




 


Quelle est la part d’histoire et de légende derrière le trésor amassé par les Templiers au cours des croisades et, plus particulièrement, le saint Graal ?


Au XIVe siècle, à la demande de Philippe le Bel, des dizaines de Templiers sont arrêtés, emprisonnés, accusés d’hérésie, dépouillés de leurs biens et envoyés au bûcher. D’après certains historiens, il s’agissait pour le roi de s’approprier le trésor amassé par les chevaliers lors des croisades et notamment le saint Graal, la coupe dans laquelle aurait été recueilli le sang du Christ. Quelle est la part d’histoire et de légende derrière le mythe de cet objet ? Que penser de cette malédiction qui aurait frappé tous ceux qui se seraient trop approchés de la vérité ?

 

 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 21:05

 

1bosnia4

 

Dans une récente interview sur Coast to Coast AM, L’ARCHEOLOGUE SEMIR OSMANAGIC A DISCUTE DE SON TRAVAIL EN TANT QUE CHERCHEUR PRINCIPAL DE LA “VALLEE DES PYRAMIDES BOSNIAQUES”, UN VASTE COMPLEXE DE PYRAMIDES UNIQUES ET SOPHISTIQUEES QU’IL A DECOUVERT EN AVRIL 2005.

Selon Osmanagic, LES PYRAMIDES DE BOSNIE SONT «LES STRUCTURES LES PLUS SOPHISTIQUEES ET LES PLUS COMPLEXES JAMAIS CONSTRUITES SUR CETTE PLANETE », et elles n’ont été découvertes que très récemment parce qu’elles étaient auparavant cachées sous 2-3 pieds (60 – 90 cm) d’une terre qui date de près de 12.000 ans.

Depuis 2005, Osmanagic et des dizaines d’employés à temps plein, de consultants et de bénévoles venant du monde entier ont passé environ 340.000 heures de fouilles à creuser, à effectuer des tests sur des échantillons, à dater au radiocarbone ce qu’ils peuvent sur ces sites...
Tout au long du processus de fouilles et d’enquête, DE NOMBREUSES DECOUVERTES INTRIGANTES ET QUI BATTENT DES RECORDS ONT ETE FAITES.

LE COMPLEXE DES PYRAMIDES BOSNIAQUES SE COMPOSE DE CINQ STRUCTURES PRINCIPALES, CONNUES INDIVIDUELLEMENT SOUS LE NOM DE PYRAMIDES DU SOLEIL, DE LA LUNE, DE LA TERRE, DU DRAGON, ET DE L’AMOUR. Après avoir enquêté sur l’emplacement de chaque pyramide, les chercheurs ont découvert que les pyramides du Soleil, de la Lune, et du Dragon se situent chacune à environ 1,5 miles l’une de l’autre, formant un triangle équilatéral parfait. Par ailleurs, CES CINQ PYRAMIDES SONT EGALEMENT RELIEES PAR CE QUI EST DESORMAIS CONNU COMME ETANT LE PLUS VASTE RESEAU SOUTERRAIN DU MONDE.

LA PYRAMIDE LA PLUS MASSIVE DE CE COMPLEXE, LA PYRAMIDE DU SOLEIL, ATTEINT ENVIRON 700 PIEDS (213 M.) DE HAUT, CE QUI EST NETTEMENT PLUS GRAND QUE LA GRANDE PYRAMIDE D’EGYPTE, ET EN FAIT LA PLUS GRANDE PYRAMIDE JAMAIS DECOUVERTE SUR TERRE. APRES AVOIR DATE LE SOL QUI RECOUVRE ENCORE UNE GRANDE PARTIE DE LA PYRAMIDE DU SOLEIL, LES EXPERTS ESTIMENT QUE LE BATIMENT LUI-MEME EST VIEUX D’AU MOINS 12.000 ANS, CE QUI EN FAIT LA PLUS VIEILLE STRUCTURE PYRAMIDALE EN EUROPE, ET PROBABLEMENT DU MONDE.

Les enquêteurs ont également été surpris de constater que LES BLOCS DE BETON AVEC LESQUELS LA COUCHE EXTERNE DE LA PYRAMIDE A ETE CONSTRUITE, SONT ENCORE PLUS SOLIDES QUE LE BETON ROMAIN ANTIQUE, DEMONTRANT QUE LES CONSTRUCTEURS DES PYRAMIDES BOSNIAQUES POSSEDAIENT DES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION QUI DEPASSAIENT LA TECHNOLOGIE ROMAINE, AVANT MEME QUE ROME AIT EXISTE.

Dans le système de tunnels qui relie les pyramides, les puits d’eau et les autres structures importantes, les chercheurs ont découvert des BLOCS GEANTS MEGALITHIQUES, CERTAINS PESANT JUSQU’A 8 TONNES. Après davantage de tests, on a découvert que ces blocs étaient EN CERAMIQUE, CREEE EN DEUX COUCHES, AVEC DES OBJETS OVALES MYSTERIEUX ET SEMBLABLES A DES ŒUFS INCRUSTES A L’INTERIEUR.

Des plans ont été effectués afin de percer de petits trous dans les blocs pour découvrir ce que sont ces objets ovales. DES SYMBOLES ANTIQUES ONT EGALEMENT ETE DECOUVERTS, GRAVES SUR CES BLOCS DE CERAMIQUE. SELON OSMANAGIC, CES SYMBOLES CORRESPONDENT A DE NOMBREUX ECRITS RUNIQUES, LA PLUS ANCIENNE ECRITURE EUROPEENNE, DATANT DE PLUS DE 5000 ANS.

Lors des tests standards de sécurité par rayonnement dans les galeries souterraines du complexe, Osmanagic et son équipe ont découvert que le niveau de radiation fluctuait mystérieusement en haut et en bas en un cycle continu, INDIQUANT QU’UNE SOURCE D’ENERGIE INFLUENÇAIT CONSTAMMENT LES NIVEAUX DE RADIOACTIVITE.

Étonnamment, il a également été découvert que LE SOMMET DE LA PYRAMIDE DU SOLEIL EMETTAIT UN FAISCEAU CONTINU D’ENERGIE A UNE FREQUENCE DE 28 KILOHERTZ (FREQUENCE ULTRASONIQUE) DANS UN RAYON DE 13 PIEDS (PRESQUE 4 M.). CE QUI EST ENCORE PLUS ETONNANT EST QUE LES TESTS ONT MONTRE QUE L’INTENSITE DE CE FAISCEAU CONCENTRE D’ENERGIE DEVIENT PLUS FORTE EN ALTITUDE, AU-DESSUS DU SOMMET DE LA PYRAMIDE, ET COMME OSMANAGIC L'A SOULIGNE DANS SON INTERVIEW, CELA CONTREDIT APPAREMMENT NOS LOIS PHYSIQUES QUI STIPULENT QUE L’ENERGIE DEVRAIT ETRE PLUS FORTE LORSQU’ELLE EST PLUS PROCHE DE LA SOURCE. Compte tenu de ces données scientifiques, Osmanagic a émis la théorie selon laquelle soit cette énergie a pour origine un phénomène énergétique inconnu et non hertzien (une chose dont il dit que Nikola Tesla aurait parlé), soit la source d’énergie provient de quelque part au-dessus de la pyramide, et non depuis l’intérieur de celle-ci. COMME LES AUTRES PHENOMENES MYSTERIEUX PRESENTS A L’INTERIEUR DE CE COMPLEXE PYRAMIDAL, LA RAISON DE CETTE ACTIVITE ENERGETIQUE ANORMALE DEMEURE ENCORE UN MYSTERE.

Des pyramides ont été trouvées sur chaque continent de la Terre, et avec l’apparente sophistication et l’énorme taille de ces anciens monuments, les chercheurs comme Osmanagic soutiennent que LES PYRAMIDES, AINSI QUE D’AUTRES EDIFICES ANCIENS, MONTRENT DES CONNAISSANCES AVANCEES QUE L’HOMME MODERNE EST JUSTE EN TRAIN DE DECOUVRIR MAINTENANT ET ESSAYE DE REAPPRENDRE EN ETUDIANT LES STRUCTURES LAISSEES PAR CES CIVILISATIONS DU PASSE.

 

 

 


 



Trouvé sur :

 

Rusty James

Partager cet article
Repost0

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment