Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 01:44
USA : Des artefacts Vikings retrouvés près des grands lacs

Michigan, USA - Un groupe d'archéologues amateurs qui cherchait les restes d'un ancien campement Indien (natifs américains) près de la ville de Cheboyan, sur les rives du lac Huron, a mis à jour une large quantité d'artefacts d'origine Scandinave ou Viking. Un total de 194 objets pour la plupart fabriqués à partir de divers métaux tels que l'argent, le cuivre, le fer et l'étain ont été trouvés sur ce qui pourrait être le site d'un ancien poste de commerce viking qui contrôlait le détroit de Mackinac, détroit menant au lac Michigan.

 

 

Les artefacts sont de nature et d'origine géographique diverses :

 

Des épées, des haches et d'autres armes sont d'origine Germanique ou scandinave, des boutons d'argent et une balance viennent des îles Britanniques, des peignes et des poignées de couteau en ivoire de morse sont originaires du Groenland ou de l'Islande... La présence de tout ces biens suggère un système économique élaboré et efficace basé sur le commerce à longue distance.

 

Des archéologues recherchent des signes du passage des Normands  sur la côte Est de l'Amérique du Nord  depuis la découverte en 1960 du site de l'Anse aux Meadows (NB : Anse aux Méduses), à Terre-Neuve, Canada. De nombreux objets trouvés sur ce premier site avaient suggéré qu'un réseau complexe de commerce existait entre cette colonie scandinave spécifique et le continent américain. Ces indices comprennent les restes de noyers cendrés, qui ne pousse pas sur tout le nord des terres de la province du Nouveau-Brunswick, et par conséquent a dû être «importé». D'autres postes nordiques possibles ont été identifiés en 2012, à Nanook, dans la vallée de Tanfield sur l'île de Baffin, ainsi qu'à Nunguvik, sur l'île Willows et les îles Avayalik.

 

 

"Clé" Viking découverte à l'Anse aux Meadows

 

 

La récente découverte est néanmoins la première d'une colonie implantée dans la région des grands lacs, ce qui pourrait apporter de nouvelles informations concernant l'étendu réelle de leur réseau commercial sur le continent. Le site est idéalement situé pour permettre un contrôle des voies navigables menant à la fois au lac Michigan et au Lac Érié, tout en permettant un accès navigable vers le bassin St-Laurent (St-Lawrence Bassin) et l'océan Atlantique. Tout les objets découverts ont été transféré pour des analyses futures au département d'archéologie de l'université du Michigan, qui a également héritée de la responsabilité du site. Les recherches futures devraient être réalisées dans les mois à venir afin de compléter l'étude du site et de receuillir tout les objets restant possibles.

 

Traduction OpenYourEyes depuis : worldnewsdailyreport

 

 

Reconstitution d'habitat viking à l'Anse aux Meadows.

Reconstitution d'habitat viking à l'Anse aux Meadows.

Découverte de vestiges vikings à l'Anse aux Meadows

 

1960. Les fouilles d'Helge Ingstad, auteur et archéologue norvégien, sont à l'origine de l'inauguration d'un site historique prouvant la présence viking en Amérique du Nord. Cet héritage patrimonial marque la migration outre-mer au VIIIe siècle de notre ère.

 

Les vestiges de l'Anse aux Meadow, emplacement situé à proximité d'un village de pêcheurs, portent à croire que ce lieu était destiné à réparer les navires. Le territoire aurait été fréquenté par les Vikings sur une très courte période d'environ 30 ans, si on considère la rareté des artefacts. Les spécialistes croient que l'hostilité des amérindiens, appelés « Skraelings », serait à l'origine de l'abandon des tentatives de colonisation des Vikings. Des récits appelés « sagas » relatent leurs aventures et rendent compte des conflits entre ces nations. Cet endroit cessera d'y être mentionné suite à leur troisième expédition.

 

 

Ces écrits ont permis l'identification de trois territoires fréquentés par ce peuple. L'emplacement du Helluland, représenté comme une terre rocailleuse, s'étendait probablement de l'île de Baffin au nord du Labrador. Le Markland, décrit comme une côte boisée, se situait au sud du Labrador. Enfin, le Vinland, qui signifie « pays de la vigne », se trouverait aux environs du golfe du Saint-Laurent. L'emplacement du Vinland n'est pas clairement déterminé car ses descriptions sont très vagues. Selon plusieurs hypothèses, sa localisation varierait entre le Québec et la Floride. Certains croient que l'Anse aux Meadows constituait la porte d'accès à ce dernier lieu. Des hiéroglyphes runiques, caractères de l'ancienne écriture viking, ont été découverts sur une pierre gravée en août 1898 à Kensington au Minnesota. Son authenticité demeure incertaine car on ignore la façon dont cet artefact pu se retrouver au centre des Etats-Unis.

 

En 1907, le chercheur Hjalmar R. Holand a émis l'hypothèse suggérant que les marchands scandinaves auraient emprunté le fleuve Saint-Laurent ainsi que les Grands Lacs, seules voies praticables pour s'y rendre. Malgré l'incertitude qui entoure l'ère viking, les scientifiques font consensus pour leur attribuer une religion polythéiste ainsi que des qualités de forgerons, de sculpteurs et de bijoutiers. Le « knörr », un navire marchand de grande dimension et le « drakkar », une embarcation de guerre, sont des facteurs révélateurs de leur compétence maritime. Ils s'aventuraient loin des côtes et certains pensent que la découverte du continent américain serait attribuable à une dérive provoquée par une tempête. Le manque de terres cultivables occasionné par une augmentation de la population de même que le besoin de développer des relations commerciales expliquent le lancement d'expéditions outre-mer au VIIIe siècle. Des analyses ont révélé que le terme « Viking » signifiait « les hommes qui vont de vicus en vicus », un « vicus » représentant une ville comptoir. L'interprétation de l'histoire des Vikings est en constante évolution et des enquêtes suggèrent que le territoire québécois ne leur était pas inconnu.


En référence: « Vikings », dans Encyclopédie Encarta 2005 [cédérom], [s.l.], Microsoft, 2004. CIVILIZATION.CA, ORACLE, Le Vinland. Page consultée le 24 mars 2005. Adresse URL : http://www.civilization.ca/educat/oracle/modules/rmcghee/page01_f.html. LES VOIES DE LA DÉCOUVERTE, Les Vikings au « Vinland ». Page consultée le 20 mars 2005. Adresse URL : http://www.collectionscanada.ca/explorateurs/h24-1210-f.html. HISTORICA, L'Anse au Meadows. Page consultée le 31 mars 2005. Adresse URL : http://www.canadianencyclopedia.ca/index.cfm?PgNm=TCE&Params=F1ARTF0004527. MATAGRON, Yvan, «L'énigme de la pierre des Vikings : les Scandinaves découvrent l'Amérique», Historia, no 640, février 2001, p. 20-25. FONTAINE, Laurent, « Vikings : l'incroyable saga », Québec science, no 1, septembre 2001, p. 22-26.

 

Source : Bilan du Siècle

Merci à Aline pour le lien.

 

 

 

© Parcs Canada, Bernard Pelletier

 

Lieu historique national de L’Anse aux Meadows

 

À la pointe de la péninsule Great Northern de l'île de Terre-Neuve, les vestiges d'un établissement viking du XIe siècle confirment la première présence européenne en Amérique du Nord. Les vestiges mis au jour d'édifices en mottes de tourbe entre des charpentes de bois sont similaires à ceux trouvés au Groenland et en Islande.

 

Valeur exceptionnelle

Ce site archéologique à la pointe de la péninsule Great Northern de l’île de Terre-Neuve, contient les vestiges mis au jour d’un établissement viking du XIe siècle composé d’édifices en pans de bois et mottes de tourbe (maisons, ateliers, etc.) qui sont identiques à ceux trouvés au Groenland et en Islande à la même époque. Le site est donc un témoignage unique de la toute première présence européenne connue sur le continent américain.

Critère (vi) : L’Anse aux Meadows est le seul et unique site connu, établi par les Vikings en Amérique du Nord, et le tout premier témoignage d’un établissement européen dans le Nouveau Monde. En tant que tel, c’est une étape unique dans l’histoire de la découverte et de la migration humaine.

 

Source : UNESCO

 

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans HISTOIRE-ARCHEOLOGIE
commenter cet article

commentaires

J L Ouellet 15/10/2015 23:55

Les raisins du fameux Vinland n'étaient que des bleuets d'après moi.

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment