Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 08:45
"Si cette eau pouvait parler..."

"Si cette eau pouvait parler..."

Pour les non-anglophones RDV à la partie "Aller plus loin" de l'article ;)
 
 
LA MEMOIRE DE L’EAU
 
 
L’affaire de la mémoire de l’eau a fait grand bruit et l’establishment médical a vite tenté de l’étouffer, quitte à utiliser carrément la calomnie, étant données ses implications dangereusespour l’industrie pharmaceutique... Il n’en demeure pas moins que l’Homéopathie a toujours gardé son efficacité à travers les âges et continue même de soigner des milliers de gens dans le monde entier. Mais bien sûr, cela dérange que l’on puisse soigner avec succès grâce à des remèdes si peu coûteux. Si certains scientifiques de mauvaise foi désinforment tous azimuts pour servir directement des intérêts obscurs mais financièrement rentables pour eux), d’autres affirment encore que si le patient guérit, c’est simplement par effet placebo ou par effet de suggestion (et les enfants et les animaux qui guérissent grâce à l’homéopathie ?).
 
Toutefois, ils ne se rendent même pas compte de ce que leurs affirmations impliquent ; c'est-à-dire que l’effet placebo suffit à soigner et déclencher la guérison de malades sans avoir recours aux médicaments chimiques. Mais après tout, peu importe le moyen, pourvu que le malade guérisse vraiment.
 
L’efficacité de l’effet placébo, reconnue narquoisement par certains, ne prouve-t-elle pas que les médicaments ne sont pas indispensables ? Les remèdes homéopathiques peuvent soigner à différents degrés, dans différentes sphères selon leur dilution, depuis le plan physique jusqu’aux plans subtils ou inconscients que certains appellent « spirituels ». Des milliards de malades guéris en témoignent depuis le fond des âges jusqu’à aujourd’hui. La grande contestation de l’efficacité de remèdes dont les principes actifs est tellement dilués qu’il a passé le fatidique nombre d’Avogadro apparaît plutôt ridicule à la lumière des faits.
 
Certains scientifiques contestant les travaux de Monsieur Benveniste, un chercheur de l’INSERM, se gaussaient du fait que ce dernier démontrait la mémoire de l’eau, donc validait le principe des hautes dilutions.
 
Rappelons qu’en Homéopathie, plus la dilution est élevée, plus le remède pénètre dans les couches successives qui caractérisent l’être humain : physique, émotionnelle, spirituelle.
 
Ainsi, une maladie dont les racines se trouvent dans le plan émotionnel ne sera que peu dérangée par des doses destinées au plan physique. Le praticien doit donc viser juste mais ne surtout pas se tromper. C’est là toute la difficulté de l’art, après celle de déterminer le bon remède.
 
 
 
La preuve par l’image
 
Pourtant, la mémoire de l’eau semble bien exister selon toutes évidences, et les images mêmes le prouvent. Un magnifique recueil photographique japonais apporte la preuve irréfutable, par une technique ultra simple, de cette réalité : l’eau enregistre avec précision toutes les informations ambiantes.
 
Les scientifiques, conditionnés à raisonner juste sur des données fausses, et qui depuis des décennies sont désormais eux-mêmes ridiculisés, eux qui ont tourné en dérisionl’homéopathie, les authentiques homéopathes et leurs patients. Monsieur  Benveniste, qui fut donc décrié et même humilié en son temps peut se réjouir dans sa tombe, la mémoire de l’eau existe bel et bien !
 
La vérité sur cette réalité est éclatante et établie de façon incontournable grâce à la découverte du Dr. Emoto Masaru.
 
 
Démonstration magistrale
 
 
Sa technique consiste à faire geler de l’eau, en gardant des flacons témoins de la même eau, et à photographier ensuite ses cristaux de glace. Les cristaux traduisent le degré de pureté des différentes eaux de la planète, qu’elles soient du robinet, de pluie, de sources ou de rivières :
 
Plus les cristaux sont d’architecture complexe, plus l’eau est pure du point de vue chimique, physique et bactériologique.
 
Mais manifestement, ils montrent également d’une façon très édifiante que la musique influence également la qualité de la construction des cristaux.
 
L’eau distillée d’un flacon placé entre des haut-parleurs laisse voir après congélation des cristaux très différents selon la musique à laquelle elle a été soumise. Inutile de dire qu’avec de la grande musique, la construction des cristaux est d’une complexité à la beauté impressionnante et l’on comprend alors pourquoi Mozart ou Chopin, entre autres, nous réjouissent les oreilles et l’esprit. C’est probablement parce que l’eau même qui constitue notre corps à 80% réagit directement et favorablement à ces harmonies synchrones. Et c’est là même une chose d’importance fondamentale.
 
La structure hexagonale symétrique et développée qui compose les cristaux le montre, alors qu’après du hard rock de type heavy metal, aucun hexagone. En échange, une structure cristalline atone remplace les véritables bijoux créés par la musique  classique.
 
Emoto Masaru a même été encore plus loin, confirmant ainsi que tout est énergie, finalement. Si Einstein l’avait évoqué et même démontré, Emoto Masaru nous le montre concrètement et simplement.
 
Cependant, les paroles, les mots, les sentiments et même les pensées, influencent l’eau selon toutes apparences. Pour le prouver, il s’est livré à la même expérience aux résultats étranges mais bien réels sur les photos. Même protocole : il a collé des étiquettes avec des mots sur des flacons d’eau distillée, toujours en gardant des flacons témoins de la même eau dans un abri sûr et éloigné.
 
Après congélation et examen, il constate l’effet des mots sur les cristaux. Comme avec la musique, un mot à consonance négative entraîne une cristallisation atone sans intérêt ni beauté. Par contre, des mots comme « amour » quelle que soit la langue utilisée, forment de magnifiques cristaux très complexes. Désormais, et sachant cela, on ne peut plus consciemment considérer des « paroles en l’air », car manifestement, cela ne restera pas sans conséquence, sur les autres comme sur nous-même. On comprend alors de fait le poids des mots. Ne peut-on aussi réaliser la véracité de ce que prétendent de nombreuses écritures anciennes sur la force du verbe ? En tous cas, devant ces évidences très concrètes, il devient désormais très difficile voire risqué de nier les effets des remèdes homéopathiques ou encore de continuer à ridiculiser cet art séculaire dont des millions de patients bénéficient des bienfaits.
 
La réalité du terrain est ce qu’elle est, que cela plaise ou non.
 
@ Pascal Labouret (Docteur en Chiropratique (D.C.) diplômé de la faculté de Chiropratique Sherman aux USA, en 1982)
 
Merci à Joel pour le doc ;)
MAJ le 27/03/2015
 

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SCIENCE-ESPACE
commenter cet article

commentaires

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment