Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 22:05
 Pédocriminalité - Affaire Rolodex  : L'injustice Hollandaise (Doc) [VF]

Joris Demmink,  ministre hollandais de la Justice jusqu'en 2012, est accusé de pédophilie envers des jeunes garçons, à la fois aux Pays-Bas et en dehors.

 

En 1998, une enquête (l’affaire du Rolodex) menée dans un bordel d’Amsterdam a découvert que des politiciens et des membres de la justice s’étaient engagés dans des activités pédophiles. Demmink fut spécialement identifié comme l’un d’entre eux.

 

Via sott.net

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 12:35
Comment osent-ils ? La crise, l'euro et le grand hold-up (WebDoc) [FR]

Trouvé sur : AgoravoxTV

 

Le livre "Comment osent-ils ? La crise, l'euro et le grand hold-up" de Peter Mertens, le président du Parti du travail de Belgique, a été adapté en web-documentaire de cinq épisodes traduits en français, plongent les internautes au coeur de la crise économique européenne.

 

D’où vient la crise économique ? Quelles conséquences a-t-elle eu sur les pays de l’Union européenne ? Qui en profite et qui en pâtit ? Ce ne sont qu’une partie des questions auxquelles tente de répondre le nouveau web-documentaire"Comment osent-ils ?", inspiré du livre éponyme de Peter Mertens, sorti en décembre 2011.

 

Il y a deux ans, le président du Parti du travail de Belgique (PTB) avait écrit un plaidoyer contre les dérives du système bancaire sous-titré "La crise, l’euro et le grand hold-up".

 

Ce nouveau web-documentaire engagé, réalisé par la plate-forme Docwerkers et édité par EPO et Médecine du peuple, plonge les internautes au cœur de la crise... en cinq épisodes. 

 

Les banques en ligne de mire

 

Dans le premier épisode, intitulé "Une crise bancaire par semaine", les réalisateurs s’intéressent aux prémisses de la crise et au rôle joué par les banques dans son développement. Ils reprochent aux gouvernements d’avoir donné trop de pouvoir aux établissements bancaires devenus « too big to fail ». Le message est clair : peu importe ce qu’il se passera, les Etats mettront toujours la main à la poche pour renflouer les banques. Le poids des lobbyistes, six fois plus nombreux que les parlementaires à Bruxelles, est également critiqué.

 

Dans le deuxième épisode "Plus d’austérité que ça, tu meurs", le web-documentaire s’intéresse à ces familles espagnols expulsées de leur logement à cause de la crise. Les caméras se rendent ensuite en Grèce, "le bouc-émissaire" de l’Europe. Une journaliste néerlandaise, spécialiste du pays, dénonce le rôle des médias occidentaux, qui ont voulu faire passer les Grecs pour des paresseux. Eux qui travaillent, souligne-t-elle, 40,6 heures par semaine contre 31,2 heures pour les Hollandais.

 

Un regard politique

 

Une flopée d’experts de toutes nationalités ponctuent les images, dignes d’un film de cinéma avec musique de fond pour toucher le spectateur.

 

"Comment osent-ils ?" s’affiche comme un web-documentaire émouvant qui permet de découvrir les conséquences de la crise sur le quotidien des Européens. Un travail à regarder malgré tout en tenant compte des affinités politiques de ses réalisateurs...

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 16:14
Torture made in USA (Doc) [VF]

Ce documentaire décortique la machine qui a conduit la « plus grande démocratie du monde » à utiliser massivement et systématiquement la torture à Guantanamo, en Irak et en Afghanistan, et ce au mépris du droit américain et des conventions de Genève. Les hauts responsables de l’administration Bush peuvent-ils être poursuivis pour « crimes de guerre » ? C’est à cette question, ouvertement débattue aux Etats-Unis, que tente de répondre « Torture made in USA ».

Une enquête d’une grande rigueur, mêlant des archives inédites et des témoignages issus des rangs de l'armée, des services secrets et de l'administration Bush.

A propos de l'auteur Marie-Monique Robin : journaliste, réalisatrice et écrivaine française, elle a reçu le prix Albert Londres du meilleur Grand Reporter de l'audiovisuel en 1995. Elle est notamment l’auteur du "Monde selon Monsanto" qui a fait le tour de la planète.

Sur le sujet spécifique des enlèvements et des vols secrets de la CIA en Europe au mépris du droit international et avec la complicité de gouvernements européens, voir l’interview par la Rai de l’ex député européen Giulietto Chiesa qui fut chargé par le Conseil de l'Europe d'enquêter sur cette affaire :
http://www.dailymotion.com/video/x8xu0a_vols-secrets-de-la-cia-en-europe-l_news

 

 

Aller plus loin :

 

Des prises de sang par la force pour les conducteurs ivres sont systématiques dans certains comtés américains

 

États-Unis - l'insupportable fascisme policier en action dans un centre correctionnel du Maine - 10 Juin 2012", une vidéo visible [ici].

 

"Un policier américain tase une femme entravée et inoffensive", une vidéo visible [là].

 

"La police de Folsom tase un homme assis tranquillement sous son porche, et absolument inoffensif", une vidéo visible [ici].

 

"Un tondeur de pelouse un peu saoul tasé par un policier fasciste", une vidéo visible [là].

 

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 12:24
Que cache la pédocriminalité ? (Doc + PDF) [VF]

Source : MKpolis

 

Rapport d'un groupe citoyen sur l'abus rituel et le contrôle mental

Télécharger le PDF

 

AFFAIRE KAREN MULDER

Télécharger le PDF

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 11:41

 

Pour les gens qui, comme moi, n'avaient jamais entendu parler des Sayanim, voici la description Wikipédia :

 

Les sayanim (hébreu : סייענים, singulier : sayan, de l'hébreu aide, assistant) sont des agents passifs appelés plus communément « agents dormants », établis en dehors d’Israël, prêts à aider les agents du Mossad en leur fournissant une aide logistique. Le terme désigne également des Palestiniens ayant accepté de collaborer avec l'armée israélienne ou les juifs de la diaspora décidant de collaborer de manière momentanée avec le Mossad par sentiment de patriotisme envers Israël (affaire Lavon).

 

En principe, les sayanim ne s'engagent que dans des activités légales et ils ne s'associent pas à des opérations de renseignements ou d'espionnage, malgré des exceptions notables. L'ancien agent du Mossad Victor Ostrovsky évoque leur existence dans ses mémoires.

 

Les sayanim, une cinquième colonne au service d’Israël (Conférence) [VF]

 

Source : égalité et réconciliation

 

Voici la vidéo de la conférence « Les sayanim, une cinquième colonne au service d’Israël », présentée par Jacob Cohen le 24 mai 2013 à Lyon.

 

L’allocution de l’écrivain fut précédée de l’intervention de Louna, militante antisioniste lyonnaise venue apporter le témoignage d’une expérience concrète et active. Nous les remercions, tous les deux, chaleureusement et rappelons la grande estime que nous portons au courage politique qui guide leur démarche d’information et résistance.

 

Encore une fois, nous remercions également le nombreux public venu malgré le choix d’une absence totale de communication pour des raisons de discrétion et sécurité.

Partager cet article

Repost0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 22:53
SEPTEMBER CLUES / Les preuves de septembre (Doc) [VF]

Synopsis :

 

La télévision est - et a toujours été - une arme de distraction massive.

LA PUISSANCE DE LA TELE-IMAGERIE A ETE LA FORCE MOTRICE OPERANT DERRIERE LA TROMPERIE DU 11 SEPTEMBRE.


Chaque fois qu'un évènement majeur est rapporté par les médias dominants, celui-ci sera invariablement illustré par le biais de photographies ou de videos afin de transmettre au public des impressions visuelles de cet évènement particulier.Indéniablement, l'imagerie télévisuelle liée à tout "évènement" rapporté par les médias contribue par là-même à renforcer notre relation affective avec l'évènement concerné. La façon dont on nous présente ces images induit un effet quasi hypnotique sur notre propre vie psychique: nous sommes de fait conduits à considérer ces effets visuels livrés avec chacun de ces "évènements médiatiques" comme étant la preuve formelle de leur authenticité même.

Ceci est assurément un défi lancé à nos capacités cognitives dès lors qu'il s'agit de développer un véritable esprit critique. Ainsi, et presque "fatalement", l'idée de parvenir à remettre en cause l'authenticité d'un évènement "catastrophe" relayé en direct par la télévision est quelque chose qui généralement va au-delà de ce que la plupart des gens sont prêts à envisager.

Cependant, le temps est enfin venu pour chacun d'entre nous de nommer cet objet étrange -mais fascinant- qu'est la télévision par un nom beaucoup plus approprié, un nom à consonance militaire: "Arme de Distraction Massive".

L'EFFROYABLE IMPOSTURE, ELLE EST LA, ET PAS AILLEURS.

Merci a Simon Shack et a tous les chercheurs de Clues Forum


www.septemberclues.info
www.cluesforum.info

http://www.youtube.com/user/simonshack

 

Partager cet article

Repost0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 22:12

 

Source : Icham Hamza

 

Après 3 années de recherche, cette enquête multimedia, progressivement mise en ligne, vise à exposer -à travers la publication d’un ensemble de documents dont certains sont inédits- la réalité et la complexité d’un phénomène passé sous silence : l’impunité des "fondamentalistes financiers", au coeur de l’Occident, qui ont tiré profit des attentats du 11-Septembre.

 LES INITIÉS DU 11-SEPTEMBRE (Doc) [VF]

 

Onze ans après les attentats du World Trade Center, l’ombre d’un gigantesque délit d’initié plane toujours sur l’événement. Des spéculateurs, pour le moins avisés, ont réalisé d’importants profits suite aux attaques terroristes, en ayant misé la veille au plus juste. Enquête.

 

 

Qui savait quoi et à quel moment? Au-delà des polémiques sur les causes de l’effondrement des tours ou les carences de l’enquête officielle, le soupçon de délit d’initié relatif au 11-Septembre constitue également une énigme incontournable autour de ces attentats.

 

Nous savons désormais que l’administration Bush avait été prévenue de l’imminence d’attaques terroristes, c’est un fait établi. De même, de nombreux services de renseignements à travers le monde étaient informés de la menace. On peut donc en déduire que certains acteurs de la finance, proches des lieux de pouvoir, auraient pu bénéficier de ces informations ultra-sensibles. Il n’est pas exclu non plus que les terroristes eux-mêmes aient pu faire profiter certains de leurs parrains boursicoteurs. Voilà où nous en sommes. A ce jour, concernant ces spéculateurs, rien ne permet de désigner un quelconque complot d’Etat ou, à l’inverse, quelque réseau financier d’Al Qaïda. Et là réside tout le problème : onze ans après, le doute persiste sur la nature et la provenance de ces transactions.

 

Une  étude scientifique, publiée en 2010 par l’Université de Zurich et dirigée par le professeur de finance Marc Chesney, confirme le mauvais pressentiment des analystes économiques, exprimé une semaine après la tragédie, lors de la réouverture des marchés. Des spéculateurs non identifiés, opérant depuis différentes places boursières à travers le monde, ont acquis, avant le 11 septembre, le droit de vendre à un prix prédéfini les actifs des principales compagnies aériennes et d’assurances qui allaient être affectées par les attentats terroristes, et dont les actions en bourse allaient s’effondrer. La vente effective dès la chute de la valeur boursière a permis à certains d’engranger des profits colossaux.

 

Coïncidence extraordinaire ou décision prise en connaissance de cause?  Seule une enquête exhaustive, internationale et transparente, permettrait de trancher la question. En cas de préméditation, un « délit d’initié », opération financière consistant à réaliser des gains illicites sur la vente ou le rachat d’actions en raison d’informations confidentielles, serait alors constitué.

 

Qui sont les spéculateurs ?

 

Sujet épineux, à la fois technique et politique, mais fondamental pour comprendre la genèse et le contexte des attentats. Identifier ces spéculateurs -dont certains ont opéré depuis de prestigieuses institutions financières telle la Deutsche Bank- est primordial. Il s’agit, en définitive, de remonter le circuit sinueux d’une information, plus ou moins détaillée, circulant durant l’été 2001 et concernant les cibles, les méthodes ainsi que la date d’exécution d’un acte terroriste à grande échelle. En cas d’enquête judiciaire, retracer la transmission de ce précieux secret permettrait de se rapprocher au plus près de sa source, située en amont, autour du réseau criminel constitué par les commanditaires des attentats, leurs exécutants et leurs complices. L’identité des «initiés» est un chaînon manquant, parmi tant d’autres, du 11-Septembre.

 

Je suis allé interroger les protagonistes qui ont tenté d’alerter l’opinion publique, ceux qui ont soulevé une partie du voile sur ce scandale politico-financier silencieux, ignoré ou réfuté par la plupart des « gendarmes boursiers ». Outre les analyses du professeur Marc Chesney, j’ai également recueilli les témoignages, entre autres, d’Eric Laurent, grand reporter et auteur de la  « Face cachée du 11-Septembre », et de Max Keiser, ancien trader de Wall Street, désormais reconverti dans l’édito économique pour chaînes tout-info et réalisateur d’un prochain documentaire sur ces délits d’initiés.

 

Enfin, bien qu’il ait décidé de ne plus aborder publiquement le sujet controversé du 11-Septembre, un célèbre journaliste d’investigation américain, Michael C. Ruppert, qui a fait l’objet d’un film au cinéma et qui fut parmi les premiers à enquêter sur cette énigme, a accepté de rompre son silence afin de me confier, dans notre correspondance via Internet, son intime conviction.

 

Ces échanges avec différents experts ont affermi ma volonté initiale d’explorer une piste inédite: celle consistant à identifier les groupes et les individus qui se seraient prêtés à ces fructueuses spéculations depuis Paris. Selon le rapport d’enquête de la Commission des Opérations de Bourse, publié en 2002, «les éléments recueillis n’ont pas permis de mettre en évidence que des groupes financiers liés aux instigateurs des attentats aient pu utiliser le marché de la Bourse de Paris pour réaliser des opérations sur le marché». Une conclusion d’enquête pour le moins insuffisante, accompagnée d’un curieux raisonnement : puisque les personnes identifiées n’avaient pas de lien avéré avec les structures financières proches d’Al Qaïda, elles seraient donc insoupçonnables.


Or, certains témoignages «de l’intérieur», comme une déclaration «off» de l’ex-trader de la Société Générale, Jérôme Kerviel, ou la révélation méconnue d’un banquier allemand, s’exprimant le 20 septembre 2001, sous couvert d’anonymat, auprès du correspondant de l’agence Reuters, suggèrent bel et bien l’existence probable de personnes « bien informées », d’initiés, parmi les opérateurs français. Si ces confidences particulières, anonymes ou « off », ne constituent pas le début d’une preuve, elles encouragent cependant davantage l’investigation de la piste parisienne.

 

Il en va des enquêtes comme des voyages : il importe parfois d’improviser l’itinéraire, voire de s’égarer, pour faire certaines découvertes. Je n’avais pas soupçonné, en débutant mes recherches, que la problématique du délit d’initiés autour du 11-Septembre serait autant riche en révélations. Entre autres, ces deux constats inattendus:  d’une part, l’étonnante  «globalisation» des transactions suspectes, attestées en Amérique du nord, en Europe et en Asie du sud-est; d’autre part, l’existence d’un désaccord inhabituel entre les divers « gendarmes boursiers », prompts à enterrer officiellement l’affaire au travers d’enquêtes opaques, et la plupart des experts financiers qui jugent vraisemblable le délit d’initié autour des attentats.

 

Le but poursuivi à travers ce webdocumentaire est clair : pointer les incohérences et continuer à chercher, avec vous, à comprendre le 11-Septembre. Au regard de ses innombrables et funestes conséquences, il importe plus que jamais d’en dérouler toute la trame. L’enjeu, civique comme journalistique, consiste toujours à le démystifier. De toutes parts.

 

 

Aller plus loin :

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 20:52

 

Mythique, dans la digne lignée d'un "1984" ou d'un "Le meilleur des mondes", Peter Watkins peut-être défini en tant que visionnaire avec ce long métrage tourné en 1971 avec un style télé-réalité qui lui confère un aspect quasi moderne..

 

Punishment park [VostFR]

Oeuvre excessivement contestataire, PUNISHMENT PARK, sorti en 1971 dans une salle de la périphérie de New-York, fut exploité quatre jours seulement aux USA. Il se verra ensuite refouler par les distributeurs et n'a jamais été diffusé sur une chaîne de télévision américaine. Et pour cause : son réalisateur n'a pas les honneurs outre-atlantique, où il est considéré comme un fauteur de trouble paranoïaque et extrémiste. D'une apparente simplicité, PUNISHMENT PARK, qu'on pourrait assimiler au film de propagande d'un groupuscule anarchiste, reste un film d'anticipation et son auteur, Peter Watkins, un visionnaire. En effet, si on s'en réfère aujourd'hui aux camps de redressement américains pour lesquels peuvent opter les délinquants, afin d'éviter une peine de prison ferme, on frôle de très près le "délire" de PUNISHMENT PARK. Autre exemple, dans une autre partie du monde, connue pour sa conception très particulière des Droits de l'Homme, à savoir la Russie où des milices liées à la mafia locale interviennent avec la bénédiction de la police (donc des autorités) pour punir les délinquants abusant de substances illicites. Ils sont punis, brimés, battus, humiliés, le but étant d'en faire des agneaux dociles.

 

PUNISHMENT PARK dénonce la violence des Etats-Unis, à l'égard de ceux qui rejettent la pensée unique et la mondialisation. Il dénonce aussi fort le mépris de cette super-puissance à l'encontre des minorités, qu'elles soient noires ou communistes, voire les deux. Ainsi, sur le banc des accusés, sont assis des noirs américains, des chicanos et des gauchistes de la première heure. Des hommes et des femmes mus par une même volonté d'égalité, de justice et de paix. En ces temps troublés que sont les seventies, sur fond de guerre du Viêt-Nam et de guerre froide, autant dire que se justifier de telle ou telle idéologie était extrêmement dangereux, en tous cas très mal vu. En face de ces délinquants politiques, sont installés des américains moyens, propres sur eux et soi-disant défenseurs de l'ordre établi. La morale est leur maître mot. Le procès est filmé nerveusement, les protestations des uns se heurtent violemment aux accusations des autres. Le procès devient très rapidement une mascarade. La présence de l'avocat commis à la défense des accusés est l'exemple même de toute l'hypocrisie qui suinte à travers l'organisation de ce jugement où les dès sont pipés. Les accusés sont coupables. Ils doivent payer leur dette à cette société à laquelle ils refusent de s'aliéner. Deux solutions s'offrent à eux : une peine de prison interminable, totalement disproportionnée avec les délits commis, ou PUNISHMENT PARK. L'ironie de Peter Watkins n'est pas innocente dans le choix du titre, d'ailleurs, puisqu'on y verra volontiers une référence aux parcs nationaux américains ou encore aux parcs d'attraction où se pressent et s'uniformisent des millions d'américains. On pensera aussi immanquablement aux réserves d'indiens dépossédés de leurs territoires, parqués sur des terres stériles, livrés à eux-mêmes. Peter Watkins se contente de grossir le trait, rêvant que le public va s'apercevoir de la grande arnaque mondiale dans laquelle il est englué, et qu'il va se décider à refuser enfin cet état de fait. Ce n'est pas un hasard si en 2000, il a tourné un film intitulé LA COMMUNE, qui aborde les thèmes chers au réalisateur.
 

Pourtant, PUNISHMENT PARK peut aussi être vu comme une métaphore. Celle du parcours du combattant de toute personne qui veut s'élever contre un état totalitaire et policier. Il n'est pas étonnant de voir dans le Groupe 637 trois courants de pensée choisissant chacune une façon d'agir : le combat armé, la passivité ou l'avance naïve selon les règles dans l'espoir de mieux les dénoncer plus tard. Une véritable traversée du désert où il n'existe peu ou pas d'échappatoire face à la répression armée et aux moyens mis en oeuvre pour écraser toute forme de rebellion. Même si l'histoire se déroule aux Etats-Unis dans les années 70, le film pourrait ainsi se déplacer sans problème de nos jours et dans n'importe quel pays ! Plus proche de nous cinématographiquement parlant, on ne peut s'empêcher de penser à BATTLE ROYALE qui, s'il ne développe pas exactement les mêmes thématiques, se rapproche pas mal d'un PUNISHMENT PARK dans la dénonciation des dérives du système.

 

@ DevilDead

 

Partager cet article

Repost0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 11:51
"Vivre l'enfer" - Abus rituels en Allemagne (Doc) [VostFR]

 

Source : MKpolis

 

L'abus rituel est un grave problème dans notre communauté et notre nation, en constante augmentation. Ce problème n'est pas nouveau, mais la société ne fait que commencer à reconnaître la gravité et l'étendue de ce phénomène.

 

Nous avons tous besoin d'apprendre sur ce sujet. Les parents ont besoin d'être éduqués sur les caractéristiques de ces abus se produisant dans les écoles maternelles et les foyers. Beaucoup de professionnels rencontrent des victimes de ces abus rituels mais ne reconnaissent pas les motivations pour de tels actes. Le concept de l'abus rituel, selon lequel des groupes d'adultes terroriseraient et tortureraient des enfants afin de les contrôler, est effrayant et donc controversé. Ce qui entraine pour nous tous un problème de déni et de peur visà-vis d'une telle information.

 

En dépit des preuves détaillées d'abus rituels venant de témoignages d'enfants, de familles, de victimes adultes et de professionnels travaillant avec eux, en dépit de la remarquable cohérence de ces rapports à la fois nationaux et internationaux, la société dans son ensemble résiste à croire en cette réalité des abus rituels. Il reste cette croyance erronée que le satanisme et autres activités occultes sont isolées et rares. La Commission pour les Femmes a reconnu la nécessité d'informer sur ce sujet. En février 1988, un Groupe de Travail sur l'abus rituel a été formé. Ce Groupe est composé de professionnels du domaine médical, de la santé mentale, de l'éducation, de la loi, de la religion, de services aidant des survivants adultes et parents d'enfants victimes.

 

Suite sur ce lien (PDF) : http://www.fichier-pdf.fr/2013/06/18/rapport-sur-abus-rituel-et-contro-le-mental/rapport-sur-abus-rituel-et-contro-le-mental.pdf

 

 

Partager cet article

Repost0
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 15:39
 Etienne Chouard : Chercher la cause des causes (Extrait de conférence) [VF]

Vidéo trouvée sur : MaesterBD

 

Etienne Chouard est un homme doux, parfaitement en colère. Poil à gratter de la pensée unique, il agace, perturbe, fait réfléchir. Et en attendant, il bosse. C'est le marathon man des salles des fêtes, l'égérie des résistants, le citoyen d'or d'Agoravox. Calomnié, encensé, il ne laisse pas indifférent. C'est probablement qu'il a quelque chose à dire.

 

Enseignant l'économie et le droit, à l'occasion du Référendum de 2005, Etienne se plonge dans les textes du projet de Constitution Européenne. Ce qu'il découvre le change à jamais. Depuis, loin des organisations partisanes, il dénonce notre apathie et veut redonner au mot démocratie sa véritable signification. Son credo : une constitution écrite par les citoyens et des représentants tirés au sort.

 

Vidéo enregistrée le 22 Mars 2012

 

Partager cet article

Repost0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 21:42
Pierre Hillard - Conférence de Lyon - 17/05/2013

Conférence importante de Pierre Hillard, à ne pas manquer..

 

Quelques sujets abordés : ANI, marché transatlantique, europe, destruction des états, mondialisation...

 

Partager cet article

Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 21:48
Les oubliés du XXIe siècle ou la fin du travail (Doc) [VF]

Vidéo trouvée sur : NemesisTV

 

Long métrage documentaire sur les conséquences de l’entrée dans l’ère technologique sur le monde du travail. Pour les financiers devenus maîtres de l’économie mondiale, la rationalisation de la production semble passer par la substitution des ressources technologiques aux ressources humaines.

 

Voici un film qui soulève des questions cruciales et propose des pistes pour repenser l’avenir. Avec l’économiste Jeremy Rifkin, le sociologue Ricardo Petrella, le directeur du Monde diplomatique, Ignacio Ramonet, et Vivianne Forrester l’auteur de “L’horreur économique”.

 

" Il peut tous vous remplacer ! Vous êtes virés ! "

 

 

Partager cet article

Repost0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 14:06
Assassinat du juge Borrel, enquetant sur des détournements de fonds publics et des réseaux pédophiles- Octobre 1995 (Doc) [VF]

 

Source : RenovatioTV

 

Le 19 octobre 1995, au petit matin, le corps d'un magistrat français était découvert à demi calciné dans une zone désertique de la République de Djibouti.

 

Bernard Borrel était parti dans cette ancienne colonie de la France en mission de coopération avec son épouse et leurs deux enfants.

 

La version officielle - suicide par immolation - a volé en éclats après qu'une seconde autopsie a révélé que le juge a été assassiné.

Mais le mobile du meurtre n'a jamais pu être découvert.

 

Ce document de 2010 raconte très scrupuleusement les multiples rebondissements de ce véritable serpent de mer judiciaire et toutes ces années où Elisabeth Borrel, la veuve du magistrat, s'est battue seule pour faire éclater une vérité qui dérange tant Paris que Djibouti.

 

En rameutant les médias, madame Borrel, aujourd'hui magistrate à Toulouse, a glissé plus qu'un grain de sable dans l'entente alors sans nuages entre Paris et son inaliénable alliée, indépendante depuis 1977.

 

Créant un contentieux si grave avec le président Ismaïl Omar Guelleh que la France a perdu son statut d'interlocuteur privilégié d'un Etat stratégiquement situé.

 

Enquêtant fin 2006 sur l'affaire Borrel, « le Nouvel Obs » (numéro 2 194) avait exploré la piste de fonds publics détournés par des militaires de la base française.

 

Le juge Borrel s'apprêtait peut-être à dévoiler ce vaste trafic.

 

Le réalisateur reprend ici la thèse des investigations menées à Djibouti par la brigade criminelle : l'existence d'un réseau de pédophiles, s'attaquant à des enfants de la rue réfugiés de la guerre entre l'Ethiopie et l'Erythrée.

 

Réseau dans lequel auraient été impliqués des coopérants et des soldats français.

 

Ce document suppose que le magistrat ait pu se mettre en danger en s'apprêtant à communiquer à Paris une liste de noms de ces pédophiles.

 

Liste dont les autorités judiciaires djiboutiennes font encore grand cas pour contrer les accusations visant à rendre le président Guelleh, autrefois directeur des services secrets de son pays, responsable du meurtre de Bernard Borrel.

 

C'est une piste... D'autres, aujourd'hui, sont encore explorées !

 

Partager cet article

Repost0

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment