Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 13:50
Trop de sel nuit à la santé ! (ITW) [VF]

Source : Amessi

 

Fumer tue... mais consommer trop de sel aussi ! D’ailleurs, le nombre de victimes du tabagisme par an équivaut presque à celui des victimes de maladies liées à une surconsommation de sel. Nous consommons actuellement trop de sel, et ce en grande partie à cause des aliments industriels

 

En effet, le sel peut s’avérer être un précieux outil pour camoufler les faibles qualités gustatives d’un produit. Pierre Méneton, chercheur à l’INSERM, a dénoncé cette surexploitation du sel et les dangers inhérents.


Attaqué en justice pour diffamation par les producteurs de sel, il a remporté son procès. Dans cet entretien, il nous explique les méfaits du sel.

 
MAJ le 24/03/2015
 

Scandale alimentaire : le Sel, un tueur caché.

 

http://www.enquetesdesante.com/revue/le_sel_files/meneton.jpg

Interview d'Enquête Santé de Pierre Méneton, chercheur à l’INSERM.

 

Le sel est indispensable à la vie, quel est son rôle dans notre organisme ?

 

Les ions sodium et chlore qui constituent le sel interviennent de manière permanente avec les autres minéraux (potassium, calcium, magnésium) dans le fonctionnement des cellules et de l'organisme. Parmi les multiples fonctions cellulaires dans lesquelles ils sont impliqués, on peut citer le contrôle des volumes intra et extracellulaires, les échanges de molécules et d'ions entre les cellules et le milieu extracellulaire, les phénomènes électriques impliqués dans le fonctionnement du cerveau et la contraction musculaire, etc.

 

Quel est notre besoin quotidien en sel ? Quels aliments nous l’apportent ?

 

Les besoins quotidiens en sel sont de l'ordre de 1 à 2 g par jour, on le trouve naturellement en très petite quantité dans tous les aliments. Cette quantité de sel est apportée par le sel naturellement présent dans une alimentation à base de produits frais non transformés (viandes, poissons, lait, oeufs, fruits, légumes, etc) sans sel ajouté.
 

Quelle est notre consommation réelle ?

 

La consommation moyenne habituelle de sel est de 8,5 g par jour, avec une très grande dispersion d'une personne à l'autre, certains consomment habituellement 1 à 2 g de sel, d'autres plus de 20 g. Cette consommation est largement inconsciente puisque 90 % de cet apport est du sel caché dans les aliments transformés, sans étiquetage systématique.

 

Depuis quand connaît-on les dangers de l’excès de sel? Quels sont-ils ?

 

Les premières études datent de plus d'un siècle, les premières expertises collectives avec recommandations de 40 ans. Depuis, c'est une succession ininterrompue de recommandations stipulant que l'excès chronique de sel est nocif pour la santé, que les populations en consomment trop, qu'il faut réduire cette consommation. Les dangers de l'excès chronique de sel sont multiples: risque d'hypertension, risque d'accidents cardiovasculaires, risque de déminéralisation osseuse, risque de calculs rénaux, risque de cancer de l'estomac.

 

À éviter À privilégier

Pratiquement tous les aliments transformés, car ils  contiennent du sel ajouté en quantité importante :

pain, biscottes, viennoiseries, pâtisseries, fromages, charcuteries, soupes industrielles, plats cuisinés, sandwiches, panini, pizzas, quiches, etc.
Tous les aliments naturels qui contiennent très peu de sel et doivent donc être consommés le plus possible : viandes achetées chez le boucher, poissons chez le poissonnier, lait, œufs, pain fabriqué soi-même sans ajout de sel, fruits, légumes, etc.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SANTE
commenter cet article

commentaires

Homnes 29/04/2014 19:14

Vous avez raison !
On ne se rend pas du tout compte de la quantité de sel qu’on consomme !
Nous nageons dans le sel !
J’ai fait des essais sur moi : c’est effarant !
Merci pour votre article.

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment