Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 13:25

Source : EPANEWS

 

 

 

En 2001, une équipe de chercheurs qui font partie d'une société canadienne qui a travaillé sur la côte ouest de Cuba, a découvert les ruines d'une ville engloutie depuis des milliers d'années. L'incroyable découverte, grâce à des sonars sophistiqués capables de détecter des structures de pierre jusqu'à 650 pieds de profondeur (200 mètres), a suscité un intérêt particulier dans la communauté scientifique, qui a commencé l'enquête. Les premiers explorateurs ont repéré le complexe en 2000, quand un appareil sophistiqué a balayé la zone et produit plusieurs images de pierres disposées de façon symétrique. Zelitsky, ingénieur russe employé à l'espionnage sous-marin pendant la guerre froide, et son mari, Paul Weinzweig, un chercheur des "Communications numériques avancées" (photo ci-dessous à gauche), qui a des bureaux au Canada et à Cuba, à bord de leur navire de recherche "Ulysse "ont commencé à explorer les profondeurs au large du cap Saint-Antoine au nord-ouest de Cuba, à la recherche d'épaves à récupérer. Ensuite, il s'est rendu compte que la structure devait être un complexe urbain, et par la suite envoyé un robot d’exploration très avancé. Il a choisi de profiter du « Remotely Operated Vehicle » (ROV), un drone, capable de prendre des photos et de recueillir des échantillons de roches à de grandes profondeurs. Pour accompagner l'expédition, il y avait aussi des experts locaux, y compris le Dr Manuel Iturralde, géologue, chercheur au Muséum d'Histoire Naturelle de La Havane.

 

Les prises de vues sous-marines confirment la présence d'énormes blocs de granit très lisses. Selon les chercheurs, certains de ces blocs ont révélé des formes de pyramide, d'autres sont circulaires, et certains incroyablement alignés. Après l'analyse des échantillons et des images concernant les expéditions de 2001, Iturralde a confirmé que ces structures étaient définitivement hors de l'eau dans le passé et que s’il ya différentes explications géologiques quant à leur composition, leur forme et leur disposition, ils peuvent avoir été modifiés au moins par l'intervention humaine. La datation des structures remonte à il ya 6000 ans, une date qui précède les grandes pyramides d'Egypte de 1500 ans. «C'est vraiment une merveille, qui ressemble à un grand centre urbain de l'époque", a rapporté l'Explorateur Zelitsky à l’agence de presse Reuters. "Cependant, il serait totalement irresponsable d’affirmer quoi que ce soit, jusqu'à ce qu’il y ait une preuve." Il a même été fait des corrélations probables avec le déluge rapporté par la Bible, dans laquelle il est dit, que notre planète a été dévasté par de fortes inondations il y a plusieurs milliers d'années. À ce jour, cette merveille est inconnue du grand public, presque oubliée par les médias et les sources journalistiques.

 

Tel que rapporté par le chercheur Carlo Alberto Cossano, sans vouloir entrer dans le domaine de la théologie, de l’exégèse biblique ou de la philosophie, ce n'est  certes pas être des visionnaires, des mythomanes ou des personnes déraisonnables, d'admettre que les ruines submergées de Cuba ont un potentiel qui peut nécessiter une réécriture de l'histoire de la civilisation humaine, et même aider à percer les mystères concernant son origine. 

 

Ci-dessus: une des pyramides découverte dans les eaux près de Cuba

 

Ci-dessus, le site archéologique découvert dans les profondeurs de la fosse médio-atlantique. 

 

LE COVER-UP ET LES VIDEOs


Il semble qu'en Italie les nouvelles (telles que celles publiées sur les sites Web) soient soigneusement filtrées et déformées pour créer la désinformation, mais nous apprenons d'autres sources que les deux scientifiques Zelitsky et son mari Paul Weinzweig, ont fait d'autres visites avec un sous-marin pour explorer les profondeurs au large des côtes de Cuba et ont trouvé d'énormes structures pyramidales qui sont similaires en taille à celles du plateau de Gizeh en Egypte, construites avec des pierres pesant des centaines de tonnes. Ils ont trouvé des sphinx, des pierres disposées comme à Stonehenge et une langue écrite gravée sur les pierres. Pourquoi tout ceci a-t-il été gardé sous silence?

 

ZelitskyPhotos de la grotte de l'île de la jeunesse cubaine dans laquelle on voit un symbole d'étoile identique à celui observé dans les fonds marins à Cuba © 2001 par Zelitsky

 

Le gouvernement américain a découvert l'endroit présumé pendant la crise des missiles à Cuba dans les années soixante, les sous-marins nucléaires de croisière dans le Golfe qui étaient en haute mer, ont sondé la surface de recherche, fait des photos et pris les mesures des pyramides. Ils ont immédiatement créé une zone Off Limits et le site archéologique a été mis sous contrôle, afin de ne pas être pris par les Russes. Une source de l'armée, qui était en service à Montego Bay, a dit qu'ils travaillent encore sur le site et récupèrent des objets et instruments (y compris ceux qui fonctionnent encore) depuis les années 60. Cette partie de Cuba, ne pouvait pas être un bassin de moins de 10.000 ans ...

 

Très bien conservé. Notre hypothèse est que, si la zone de la plate-forme des Açores était mieux explorée, on pourrait trouver les restes d'autres villes de ce genre. Il y a un rapport non confirmé d'une telle structure de ville à 250 miles au sud des Açores. Ceci est également confirmé par le célèbre auteur Charles Berlitz.

 

Dans le numéro de Septembre / Octobre de la revue américaine Ancient Américan , il ya un court article intitulé «US Navy Atlantis Cover-up?" Il y est dit, que le 7 septembre, 2001, un escadron naval venant d'Espagne, était à la recherche de pétrole et s’est arrêté à 250 km au sud-ouest des Açores. L'escadron était équipé de deux submersibles de recherche et lors de la plongée, ils ont trouvé un rebord 90 km de long avec un temple central soutenu par trois fois neuf piliers d’environ 3 mètres de diamètre, supportant un toit plat en pierre d'environ 20 mètres de large et 30 de long. Il y a les restes de cinq canaux circulaires et des ponts, ainsi que quatre anneaux et des installations comme un temple au milieu. C’est à 2800 pieds de profondeur dans la fosse médio-atlantique. Selon les chercheurs, quand ils ont essayé d'envoyer des images photographiques du site archéologique, leurs signaux ont été bloqués par un navire de l'US Naval qui se trouvait à proximité.

 

Rédaction Segnidalcielo
Traduit de l’italien par Marie-Louise

 

Merci à Sylvain pour l'article !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment