Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 19:32
Science Report : « Alternative 3 » - 1977 (Doc) [Anglais]

Source : Dossiers secrets

 

LE CONCEPT

 

Diffusé en Angleterre en 1977, ce documentaire écrit et réalisé par David Ambrose et produit par Christopher Miles révèle froidement que la planète Terre sera bientôt surpeuplée, et si polluée qu’elle deviendra inhabitable.

 

Un gouvernement occulte possédant une technologie secrète, a donc imaginé un plan en 3 phases qui permettra de sauver l’humanité de l’apocalypse qui l’attend. Toute l’humanité ? Evidemment non. Seule une petite poignée d’élus choisis par eux pourra échapper à l’Armagueddon. Les membres de cette conspiration sont évidemment très puissants et très déterminés. Ils ne reculeront devant rien pour arriver à leur fin.

 

LES TROIS ALTERNATIVES

 

La première alternative envisageait de faire exploser des bombes atomiques dans la haute atmosphère de façon à ralentir le processus de l’effet de serre en ouvrant des trous vers le grand espace. Ce système s’avéra désastreux et il fallut l’abandonner.

 

 

La seconde alternative consistait à bâtir de vastes bases souterraines dans lesquelles une petite portion de la population pourrait trouver refuge le moment venu, abandonnant les autres à leur sort. Ces bases secrètes furent construites parallèlement à la réalisation de la troisième alternative, l’alternative la plus secrète et la plus importante.

 

 

Cette troisième alternative reposait sur une technologie héritée des ovnis permettant l’installation de bases sur la planète Mars en vue de la migration d’une poignée d’élus triés sur le volet. C’est donc sur Mars, devenue une gigantesque arche de Noé, que l’humanité serait appelée à survivre et à renaître. L’aménagement des bases martiennes nécessitant une main d’œuvre importante, des dizaines de milliers de personnes de part le monde furent alors enlevées pour servir d’esclaves.

 

 

L'ALTERNATIVE 3

 

« Tout est vrai.. mise à part les mensonges »

 

Sur le ton de la réalité-fiction, le documentaire s’attachait surtout à dénoncer la troisième alternative. L’une des révélations du film était que les deux grandes puissances maintenaient depuis longtemps l’illusion de la guerre froide pour mieux obtenir les budgets nécessaires à leur programme secret. En effet, dès le début des années 60, parallèlement au programme spatial officiel, les américains et les russes avaient installé deux bases sur la Lune. La base Archimèdes et la base Cassini - 1  étaient des stations intermédiaires en vue de voyages sur Mars. La fin du film montrait alors une séquence extraordinaire : l’atterrissage d’un équipage russo-américain sur Mars !


La séquence était naturellement présentée avec toutes les précautions d’usage, décrivant pour la rendre plus crédible, un périple où la mort se mêlait au rocambolesque. On y racontait que Harry Carmell, un collaborateur de la NASA, l’avait transmise à Sir William Ballantine, un radioastronome réputé, lequel avait pris aussitôt rendez-vous avec John Hendry, patron d'un journal international. Mais Ballantine était mort mystérieusement dans un "accident" de voiture avant de pouvoir se rendre chez Hendry. Finalement, la séquence était tout de même arrivée à la station anglaise "Scepter TV" où elle fut diffusée une première fois dans l'émission "Science Report". C’est ainsi que la fameuse séquence de l’atterrissage était présentée dans le film « Alternative 3 » diffusé par la BBC.


On imagine la tête des téléspectateurs anglais qui, devant leur petit écran, assistaient sans y être préparés, à un événement aussi considérable. Cette scène d’atterrissage était digne de la plus grosse production hollywoodienne. Tout y était : le survol du sol martien tout d’abord, longuement filmé depuis la soucoupe, et aussi l’enregistrement des commentaires exaltés de l’équipage qui donnait à tout cela un prodigieux réalisme. Pris du cockpit, le film permettait de voir les instruments de bord lesquels indiquaient que la pression extérieure de l'air était à 700 millibars, et la température extérieure à 4° C. La planète était donc absolument habitable ! "Nous sommes le 22 mai 1962, nous sommes sur Mars, nous avons de l'air pour respirer !" s’exclamait la voix triomphante d’un astronaute au moment de toucher le sol martien. Pour couronner le tout, on voyait alors une créature étrange qui s’enfuyait loin de la zone d’atterrissage. Il y avait de la vie sur Mars !


Ce fut un véritable choc, et la BBC reçut dans les jours qui suivirent des tonnes de lettres et d’innombrables coups de téléphone.

 

Aujourd’hui, nous savons que le film était un canular. Que des acteurs jouaient certains rôles, que certains noms ne correspondaient à rien. Il n’y a pas d’astronaute nommé Grodin, pas plus que de Dr Gerstein. Il n’y a pas et il n’y a jamais eu de station du nom de "Scepter TV". En dépit de toutes ces invraisemblances, le film conserve encore beaucoup de sa force sulfureuse, car son argumentaire très logique repose sur des séries d’évènements de l’histoire contemporaine qui laissent la porte ouverte à de nombreuses spéculations. Il est vrai qu’au cours des années 60 et 70, les accidents d’avion et de voiture provoquèrent la disparition de nombreux astronautes et scientifiques. Plus récemment, le célèbre astronome Eugène Shoemaker périt lui aussi dans un terrible accident. Pour lui rendre hommage, la Nasa transporta ses cendres sur la Lune...


Leslie Watkins, l’auteur mandaté du livre qui fût écrit après coup en raison du succès de l’émission a beau répéter que le film « Alternative 3 » était prévu pour être diffusé un 1er avril et qu’un problème de programmation avait tout simplement reporté sa diffusion, les amateurs de complots refusent de le croire !

 

Ils pensent que le film transmet un message à qui veut l’entendre. Un message entaché d’erreurs volontaires, pour mieux faire oublier qu’il révèle une réalité obscure dans laquelle de nouveaux personnages redoutables ont fait leur entrée : les gris.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SCIENCE-ESPACE
commenter cet article

commentaires

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment