Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 20:52

 

Mythique, dans la digne lignée d'un "1984" ou d'un "Le meilleur des mondes", Peter Watkins peut-être défini en tant que visionnaire avec ce long métrage tourné en 1971 avec un style télé-réalité qui lui confère un aspect quasi moderne..

 

Punishment park [VostFR]

Oeuvre excessivement contestataire, PUNISHMENT PARK, sorti en 1971 dans une salle de la périphérie de New-York, fut exploité quatre jours seulement aux USA. Il se verra ensuite refouler par les distributeurs et n'a jamais été diffusé sur une chaîne de télévision américaine. Et pour cause : son réalisateur n'a pas les honneurs outre-atlantique, où il est considéré comme un fauteur de trouble paranoïaque et extrémiste. D'une apparente simplicité, PUNISHMENT PARK, qu'on pourrait assimiler au film de propagande d'un groupuscule anarchiste, reste un film d'anticipation et son auteur, Peter Watkins, un visionnaire. En effet, si on s'en réfère aujourd'hui aux camps de redressement américains pour lesquels peuvent opter les délinquants, afin d'éviter une peine de prison ferme, on frôle de très près le "délire" de PUNISHMENT PARK. Autre exemple, dans une autre partie du monde, connue pour sa conception très particulière des Droits de l'Homme, à savoir la Russie où des milices liées à la mafia locale interviennent avec la bénédiction de la police (donc des autorités) pour punir les délinquants abusant de substances illicites. Ils sont punis, brimés, battus, humiliés, le but étant d'en faire des agneaux dociles.

 

PUNISHMENT PARK dénonce la violence des Etats-Unis, à l'égard de ceux qui rejettent la pensée unique et la mondialisation. Il dénonce aussi fort le mépris de cette super-puissance à l'encontre des minorités, qu'elles soient noires ou communistes, voire les deux. Ainsi, sur le banc des accusés, sont assis des noirs américains, des chicanos et des gauchistes de la première heure. Des hommes et des femmes mus par une même volonté d'égalité, de justice et de paix. En ces temps troublés que sont les seventies, sur fond de guerre du Viêt-Nam et de guerre froide, autant dire que se justifier de telle ou telle idéologie était extrêmement dangereux, en tous cas très mal vu. En face de ces délinquants politiques, sont installés des américains moyens, propres sur eux et soi-disant défenseurs de l'ordre établi. La morale est leur maître mot. Le procès est filmé nerveusement, les protestations des uns se heurtent violemment aux accusations des autres. Le procès devient très rapidement une mascarade. La présence de l'avocat commis à la défense des accusés est l'exemple même de toute l'hypocrisie qui suinte à travers l'organisation de ce jugement où les dès sont pipés. Les accusés sont coupables. Ils doivent payer leur dette à cette société à laquelle ils refusent de s'aliéner. Deux solutions s'offrent à eux : une peine de prison interminable, totalement disproportionnée avec les délits commis, ou PUNISHMENT PARK. L'ironie de Peter Watkins n'est pas innocente dans le choix du titre, d'ailleurs, puisqu'on y verra volontiers une référence aux parcs nationaux américains ou encore aux parcs d'attraction où se pressent et s'uniformisent des millions d'américains. On pensera aussi immanquablement aux réserves d'indiens dépossédés de leurs territoires, parqués sur des terres stériles, livrés à eux-mêmes. Peter Watkins se contente de grossir le trait, rêvant que le public va s'apercevoir de la grande arnaque mondiale dans laquelle il est englué, et qu'il va se décider à refuser enfin cet état de fait. Ce n'est pas un hasard si en 2000, il a tourné un film intitulé LA COMMUNE, qui aborde les thèmes chers au réalisateur.
 

Pourtant, PUNISHMENT PARK peut aussi être vu comme une métaphore. Celle du parcours du combattant de toute personne qui veut s'élever contre un état totalitaire et policier. Il n'est pas étonnant de voir dans le Groupe 637 trois courants de pensée choisissant chacune une façon d'agir : le combat armé, la passivité ou l'avance naïve selon les règles dans l'espoir de mieux les dénoncer plus tard. Une véritable traversée du désert où il n'existe peu ou pas d'échappatoire face à la répression armée et aux moyens mis en oeuvre pour écraser toute forme de rebellion. Même si l'histoire se déroule aux Etats-Unis dans les années 70, le film pourrait ainsi se déplacer sans problème de nos jours et dans n'importe quel pays ! Plus proche de nous cinématographiquement parlant, on ne peut s'empêcher de penser à BATTLE ROYALE qui, s'il ne développe pas exactement les mêmes thématiques, se rapproche pas mal d'un PUNISHMENT PARK dans la dénonciation des dérives du système.

 

@ DevilDead

 

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SOCIETE
commenter cet article

commentaires

Jonathan Green 17/10/2014 00:25

la plus belle ruse du diable consiste a faire croire qu'il n'existe pas et celle de dieu qu'il existe...Pour ma part la plus Incroyable est celle de l'esclave qui se croit libre. A bon entendeur

lasorciererouge 11/11/2013 17:25

http://www.dailymotion.com/video/xmvie3_joignez-vous-a-la-resistance-maintenant_webcam

..oui, le mal se nourrit du mal, voila pourquoi on nous maintient dans la peur planétaire....et ça marche.
Donc...openyoureyes !! :-)

openyoureyes 12/11/2013 12:33

Prochaine vidéo du moment ;) Merci !

lasorciererouge 07/09/2013 00:56

http://www.youtube.com/watch?v=pQRkQZjqoNI

...nous sommes LA MALADIE,L'HORREUR et LA FOLIE !:(

openyoureyes 08/09/2013 15:44

N'oublies pas que "NOUS" ce sont "EUX".. 2 humanités.. Une qui aime sa planète, connaît la compassion et l'amour et une qui a oubliée sa part d'humanité.

https://www.youtube.com/watch?v=e5EL_UpwTIY

Portes toi bien ;)

lasorciererouge 18/07/2013 08:40

Souriez, tout va bien...

Posted: 16 Jul 2013 11:33 PM PDT
Rien à signaler de particulier concernant l'information planétaire, nos sociétés s’effondrent très progressivement, lentement mais surement, cela limite au maximum les vagues de contestations, à la façon de la grenouille que l'on place dans un bocal d'eau chauffé à feu doux...

Nous n'y pouvons rien, il y a bien longtemps que les manettes ne sont plus dans nos mains, d'ailleurs, l'ont-elles été un jour ? Tout doit disparaitre, mais personne ne doit s'en rendre compte. On rassure le bétail sur le bienfondé de son sacrifice, ça ira mieux demain !

L'oligarchie et ses valets serviles ne vous remercient pas, ils vous pissent dessus !


PS : N'oubliez-pas d'aller voter aux prochaines élections démoncratiques, vous aurez le choix entre les candidats que l'on aura choisi pour vous. Votez pour n'importe lequel, cela n'a aucune importance, les scénarios ne sont pas écrits par eux, ils exécutent à la lettre le plan de leurs maîtres.

Liste possible des principaux candidats imposés : Frau Marine, Herr Wallz, Méluche F+M, j'hésite entre Sarkopathe et Coopté...

Futur président : Marine ? Herr Wallz ? Je pencherai pour Manouel Carlos Wallz, une petite pointe de franquisme pourrait tenter certains..

openyoureyes 18/07/2013 15:28

Tout juste :)

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment