Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 16:57

http://www.ange-bleu.com/imgart/081101.gif

 

Les affaires de pédophilie font régulièrement la une des journaux. Et suscitent toujours une grande émotion dans l'opinion publique. Face à ces histoires dramatiques, le sensationnel l'emporte souvent sur le débat de fond. Enquête pour mieux comprendre ce phénomène de société déroutant.

 

 

Source du texte : Association ange-bleu

 

Qu'est-ce que la pédophilie. La question paraît simple. Trop simple peut-être. Depuis l'effrayante affaire Dutroux, les mots se mélangent sans que l'on s'en rendre vraiment compte. "Il règne une grand confusion autour de la pédophilie. Cette conduite perverse est encore trop souvent confondue avec l'inceste ou le crime sexuel, explique Francis Ancibure, auteur du livre "Pédophilie : comprendre pour réagir" (1). Les pédophiles ressentent une attirance pour les enfants pré-pubères, mais ne passent pas forcément à l'acte. Tous les pédophiles ne sont pas des abuseurs, et inversement." Fondatrice de L'Ange Bleu, une association nationale d'information et de prévention concernant la pédophilie (2), Latifa Bennari se démène, elle aussi, pour clarifier le débat. Dans son ouvrage, également intitulé "L'Ange Bleu" (3), elle confie le calvaire qu'elle a vécu entre l'âge de six et quatorze ans. Un "ami" de la famille, que nul ne soupçonnait, est devenu le bourreau d'une Latifa muette de honte et de souffrance. La jeune n'a trouvé personne à qui confier l'innomable.


Aujourd'hui, la victime s'est métamorphosée en militante débordante d'énergie et n'en finit plus de parler. Son mot d'ordre : éviter toute diabolisation. Cesser, une fois pour toutes, de condamner sans comprendre. Son but : faire tomber les tabous et, surtout, balayer les préjugés qui demeurent autour de la pédophilie. Comment ? En allant à la rencontre des victimes, qu'elle aide depuis plsu de trente ans. Mais aussi, et c'est beaucoup plus rare, en donnant la parole aux pédophiles. Conférences, émissions de télévision, interviews aux quatre coins du monde... Sa démarche tranche diamétralement avec le silence de plomb qui entoure, depuis trop longtemps, la pédophilie.


Son leitmotiv: la prévention. "En France, les pouvoirs publics cherchent des solutions uniquement pour éviter la récidive, regrette Latifa Bennari. On ne fait rien pour prévenir le premier passage à l'acte et annihiler les penchants des pédophiles qui se sentent condamnés d'emblée".

Elle ne privilégie qu'une seule méthode, à savoir le dialogue encore et toujours. Elle organise fréquemment des groupes de paroles qu'elle reçoit le plus souvent chez elle, en banlieue parisienne, dans une ambiance conviviale autour d'un thé à la menthe. Forte de son expérience, elle souhaiterait créer la même structure au Maroc. Et les premiers contacts sont encourageants :


"Les gens sont très ouverts et sensibles à la question de la pédophilie. Une antenne d'écoute devrait bientôt voir le jour à Casablanca pour aider, en priorité, les enfants pauvres du Nord du pays."


En attendant cette première implantation au Maghreb, le travail acharné de Latifa continue à porter ses fruits en France. En témoigne l'histoire de Romain* qui, après plusieurs années d'échanges de lettres et de conversations téléphoniques avec la fondatrice de L'Ange Bleu, se considère comme un ancien pédophile. "J'avais la volonté de m'en sortir, mais j'ai eu beaucoup de mal à trouver un médecin pour suivre une thérapie, tous étaient très réticents, raconte cet homme fluet âgé de 37 ans qui ressentait une attirance vers les petits garçons mais n'est jamais passé à l'acte. Grâce au dialogue établi avec Latifa, j'ai réalisé un long travail sur moi-même et ainsi évacué mes penchants pédophiles." Un des moments clés pour lui : le dialogue avec des victimes qui lui a permis de prendre conscience de leurs souffrances. Romain est désormais bénévole à L'Ange Bleu. Aux côtés de Latifa, il répond aux lettres envoyées par des détenus et aide des pédophiles à sortir de leur isolement.

Si l'Etat prône l'obligation de soins pour les pédophiles sortant de prison après avoir purgé leur peine, les thérapies proposées sont-elles efficaces ?


Francis Ancibure n'y croit guère. "Le propre du pervers est de pouvoir présenter une figure qui n'a rien à voir avec sa véritable personnalité, explique ce psychologue et expert judiciaire. C'est un escroc, un expert en manipulation. Aussi, quand le thérapeute lui commande de substituer aux pensées sur les enfants des pensées "normalisées", il se fait la dupe du pervers pédophile. Ce dernier jouit alors de duper son thérapeute, comme il s'est joué de l'enfant." Leur solution ?


L'écriture qui pourrait peut-être jouer un rôle prépondérant pour donner une limite à la jouissance pédophile.
Aux victimes de pédophilie l'on préconise souvent aussi de suivre une thérapie.


"Il faut savoir être patient et attendre que l'enfant soit prêt à en parler, explique Francis Ancibure. Sabine Dardenne, victime de Dutroux, parle ainsi de ce qui lui est survenu comme d'"un livre posé sur une étagère". On ne doit pas forcer les enfants à parler sur le champ mais les laisser mûrir pour ne pas les brusquer." Il existe en France plusieurs moyens pour les victimes de parler de leurs souffrances. La plus connue est certainement le 119 "Allo Enfance maltraitée", un service d'accueil téléphonique gratuit sept jours sur sept et 24h sur 24. Ou encore des associations comme "L'Ange Bleu" ou "Enfance et Partage" qui oeuvrent pour protéger et défendre les enfants de tout abus. Il existe aussi, hélas, encore des pays où les victimes n'osent pas s'exprimer. Et où le sujet de la pédophilie est tout simplement tabou. "En Algérie, porter plainte pour des actes de pédophilie est très dur, regrette Latifa qui s'est rendue sur place cet été. Les victimes sont perçues et se perçoivent comme les coupables. Sans compter que de plus en plus de femmes avec leurs enfants sont obligées de vivre dans la rue dans un manque de considération total."


Une réalité d'autant plus insupportable qu'elle ne cesse de prendre de l'ampleur.

(1) "Pédophilie : comprendre pour réagir", Francis Ancibure et Marivi Galan-Ancibure, Editions Dunod
(2) www.ange-bleu.com, 0820-392-192
(3) "L'Ange Bleu, pédophilie : prévenir pour protéger", Latifa Bennari, Editions du Rocher

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SOCIETE
commenter cet article

commentaires

Ribelo-Infabnoj 14/01/2015 09:17

Vous pouvez lire et télécharger l’ébauche du livre de Yan LOPEZ
dans lequel il n'a pas peur et décrit précisément comment
les magistrats du tribunal de Thonon (74200) lui ont volé sa fille Amandine et en ont fait leur "jouet"
https://drive.google.com/file/d/0BzR4oy-vtOSaMEtOQm1jdEdyMHc/view

ribelo-infanoj 29/10/2014 06:30

Au debut des années 2000 Le Procureur de thonon les bains
Hervé Robin organisait des partouzes pédophiles à Thonon Ls bains
il y a plus de 50 articles sur le web qui en parlent
le TRIBUNAL DE THONON a fait effacé celui qui se trouvait en tête des recherches google
Pas grave en voici un autre
http://www.ssbtractor.com/wwwboard/messages8/4743.html

les associations qui se battent contre les placements abusifs d enfants de la france 16/12/2013 11:29

rendeznousnosenfants.org
placement abusif d'enfant ASE juge pour enfant justice media presse journaliste d investigation maison de production enfant adolescent jeune adulte parents qui n ont plus leurs enfants enlevés par la justice enfants abusés criminellement dans les ddass dans les services sociaux d aide a l enfance en france soutenez notre association rendez nous nos enfants
www.rendeznousnosenfants.org/‎
rendez nous nos enfants placement enfant ASE juge pour; enfant conseil général france violation droit de l'homme violation droit de la défense violation des droits de l enfant de l adolescent et du jeune adulte en france

Ce site de l'Association Rendez Nous Nos Enfants, qui se bat contre les placements abusifs des enfants à l'ASE par les juges et les sociaux de l'ASE, a pour but :

- d'informer le grand public sur les souffrances criminelles que NOUS subissons, CONTRE NOTRE DROIT,

- et de soutenir parents et enfants placés, internés abusivement, nos compatriotes, présents et futurs, dans le but de récupérer nos enfants, de punir les coupables et de changer les lois criminelles.

ssociation Nationale
445 route de Bordeaux
16000 Angoulême
06 44 09 18 42
rendeznousnosenfants@laposte.net
h.lombard732@laposte.net

yan 15/11/2013 11:43

pour comprendre la pedocriminalité d'etat
visitez
www.amandine-et-yan.tk

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment