Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 11:22

voici pourquoi Le Gardasil détruit les ovaires d’une jeune fille : On aurait dû et pu prévoir !

On a attribué toute une série de terribles complications au Gardasil. Ces effets secondaires étaient prévisibles – et il n’est pas impossible que l’avenir nous réserve encore d’autres surprises. Voici pourquoi ces complications pouvaient et auraient dû être prévues.  
 

 FEMINITE VOLEE (2) Heidi Stevenson, Gaia Health [Cet article en pdf ]
 
Comme nous l’avons précisé dans un précédent article, le British Medical Journal (BMJ) a publié un rapport sur le cas d’une jeune-fille de 16 ans en bonne santé dont le vaccin Gardasil semble avoir volé la féminité. Elle s’est retrouvée en plein état de ménopause étant donné que ses ovaires avaient cessé de fonctionner.
 
Cet article veut se concentrer sur le fait que Merck, le producteur du vaccin, aurait dû être informé des dommages potentiels que ce vaccin aurait pu produire aux ovaires. Le producteur n’aurait-il pas effectué les recherches nécessaires ou en aurait-il dissimulé les résultats?
 
Le présent article se focalise sur le fait que de nombreux effets secondaires du Gardasil auraient pu et auraient dû être évités si l’on se contente seulement d’examiner les effets connus de deux de ses ingrédients.
 
L’article précédemment publié sur le cas de cette jeune-fille Australienne de 16 ans vaccinée contre le papillomavirus [1] attire immédiatement l’attention sur trois faits essentiels :
 
L’état de santé de la jeune-fille avait été parfaitement examiné. Tous les tests nécessaires avaient été réalisés. Il n’existe pas d’autre explication connue à son état que les trois doses de vaccin Gardasil qu’elle a reçues.
 
La mort des ovaires – ou ménopause prématurée – est généralement attribuée à un trouble auto-immun.
 
Il n’a pas été possible d’obtenir de données sur l’histologie des ovaires de rats après administration du vaccin quadrivalent Gardasil, alors que ces données ont été fournies sur les testicules de rats mâles.
 
Ces trois faits font froid dans le dos, mais il y a pire. Des effets indésirables comme la ménopause prématurée – et autres effets pires encore – auraient pu et auraient dû être prédits.
 
Deux ingrédients à risque
 
Le Gardasil contient deux ingrédients qui sont connus pour causer certains dommages que l’on peut observer aujourd’hui. Il s’agit du polysorbate 80 (ou Tween 80, Alkest, Canarcel) et de la L-histidine. Une étude au moins a montré que le polysorbate 80 était susceptible de produire d’importants dommages aux organes reproductifs féminins. Les risques de la L-histidine sont plus subtiles et peut-être plus répandus, comme aussi son absence dans les tissus. Le mécanisme qui provoque une carence en L-histidine a pu être expliqué.
 
Le Polysorbate 80
 
Il est connu que le polysorbate 80 est susceptible de causer des dommages au système reproductif des rats femelles [2] et il n’y a aucune raison de croire que le système reproductif humain puisse être épargné. Les effets différés d’une exposition néonatale des organes reproducteurs des rats femelles au Tween 80 montrent :
 
« Le traitement avec maturation accélérée au Twin 80 a prolongé le cycle d’ovulation et induit un oestrus vaginal persistant. Le poids relatif de l’utérus et des ovaires a diminué par rapport aux témoins non traités. Une métaplasie épidermoïde de l’épithélium de l’utérus, ainsi que des modifications cytologiques de l’utérus étaient indicatifs d’une stimulation oestrogénique chronique. Les ovaires étaient sans corps jaunes et présentaient des follicules dégénératifs.»
 
Il ne faut donc pas s’étonner que les ovaires d’une jeune-fille au moins aient été détruits après qu’elle ait reçu les vaccins Gardasil. La chose était prévisible.
 
Le polysorbate 80 peut produire un choc anaphylactique. Une étude de la revue Annals of Allergy, Asthma & Immunology [3] a conclu :
 
« Le polysorbate 80 est un agent de solubilisation utilisé partout et qui peut provoquer de graves réactions anaphylactoïdes non immunologiques. »
 
Le trait le plus effrayant du polysorbate 80 est peut-être qu’il peut traverser la barrière hémato-encéphalique et est susceptible d’emporter d’autres substances avec lui. C’est d’ailleurs dans ce but qu’il est utilisé. Les médicaments lopéramide [4] et doxorubicine [5] sont enrobés de polysorbate dans ce but – pour les faire pénétrer dans le cerveau.
 
Qu’est-ce que le polysorbate 80 peut encore faire pénétrer dans le cerveau? Pour le Gardasil, on utilise l’aluminium comme adjuvant, bien qu’il soit une dangereuse neurotoxine. L’injection d’aluminium est associée à plusieurs troubles neurologiques comme rapporté dans Gaia Health and Mechanisms of aluminium adjuvant toxicity and autoimmunity in pediatric populations [6], arthrite rhumatoïde, maladie thyroïdienne auto-immune, maladie inflammatoire de l’intestin, sclérose en plaques, diabète et autisme. Tous ces problèmes peuvent être associés aux adjuvants aluminiques des vaccins.
 
Est-ce que le polysorbate est susceptible d’ouvrir la barrière hémato-encéphalique pour y laisser passer l’aluminium ? Personne ne le sait vraiment parce qu’on n’a pas cherché à le savoir. Il n’y a cependant aucune raison légitime de croire que la chose ne soit pas possible. Etant donnés les risques inhérents au polysorbate 80, il serait impératif que toutes les règles de précaution soient appliquées avant d’envisager la vaccination de masse des jeunes-filles.
Et il y a aussi la L-histidine…
 
L-histidine
 
La L-histidine est un précurseur de l’histamine qui déclenche une réponse inflammatoire dans les réactions allergiques. On pourrait penser du mal de la L-histamine, alors qu’en fait, elle est d’un intérêt crucial pour la santé. Même si la réponse inflammatoire qu’elle déclenche dans les réactions allergiques peut parfois être excessive, nous ne pourrions pas survivre sans l’inflammation qu’elle déclenche dans les infections.
 
La L-histidine est un acide aminé essentiel qui possède plusieurs fonctions [7] :
 
Réparation et croissance des tissus
Maintenance de la gaine de myéline qui entoure les nerfs
Production des globules rouges et blancs
Production d’histamine, de carnosine et d’ansérine
Action antioxydante
Stimulant des secrétions gastriques
Excitation sexuelle et orgasme chez la femme
Action neurotransmettrice
Stimulation de la sécrétion de pepsine et d’acide chlorhydrique essentiels pour la digestion.
Réglage du rythme circadien.
 
Des taux peu élevés de L-histidine ont été associés à l’arthrite rhumatoïde [7].
La L-histidine est indispensable pour le métabolisme et la chélation du cuivre, du zinc, du cobalt et du fer. [8],[9],[10],[11] Tous sont classés dans les métaux lourds et connus pour provoquer une variété de troubles graves quand ces métaux restent présents dans le corps en quantités excessives.
 
Des quantités excessives de ces métaux peuvent entraîner un large éventail de symptômes dont les moins graves sont :
 
Nausées
Vomissements
Diarrhées
Intestin irritable
Douleurs stomacales
Maux de tête
Transpiration
Douleurs des articulations
 
Tous ces symptômes sont fréquemment rapportés par les jeunes-filles qui ont reçu le Gardasil. La question à se poser : comment ces symptômes d’intoxication aux métaux lourds sont-ils reliés à la L-histidine du Gardasil ? La L-histidine est un acide aminé présent dans l’organisme et nécessaire à son bon fonctionnement.
 
Tous ces symptômes sont liés à des quantités inadéquates de cette substance dans l’organisme. On peut donc se demander comment le fait d’inoculer ce produit aurait comme conséquence une baisse de la L-histidine dans le corps ?
 
C’est précisément la nature apparemment anodine du produit qui est la clé. Comme nous l’avons dit, la L-histidine est un acide aminé naturel du corps. Elle fait partie du groupe des huiles utilisées comme adjuvants. Cependant ces huiles ne sont pas utilisées dans les vaccins pour les humains à l’exception du squalène dévastateur. Ces huiles sont utilisées pour induire des maladies auto-immunes chez les animaux de laboratoire afin que ceux-ci puissent être étudiés et que l’on puisse trouver des traitements possibles à leurs troubles. C’est la raison pour laquelle le squalène  est si dangereux et c’est aussi ce qui se cache derrière le Syndrome de la guerre du Golfe.Il est possible de trouver une documentation sur la connexion possible avec le squalène et les épidémies de narcolepsie (suédoise et finlandaise) dans l’article How the flu vaccine causes narcolepsy.
 
A défaut de preuves contraires, il faut supposer que l’injection de L-histidine peut entraîner une maladie auto-immune dans laquelle la L-histidine est attaquée par le système immunitaire, entraînant sa pénurie comme celle des substances nécessaires à son élaboration.
 
Quelques exemples :
 
Les douleurs articulaires  représentent une plainte fréquente des jeunes-filles qui ont reçu le vaccin Gardasil. Il est connu que l’arthrite rhumatoïde est associée à de faibles taux de L-histidine.[12] Il paraît évident que l’on puisse s’attendre à voir de faibles taux de L-histidine si le système immunitaire voit en elle un ennemi à combattre. L’explication : c’est parce que le produit a été INJECTE ! On peut en conclure que les douleurs articulaires et l’arthrite sont des séquelles prévisibles du Gardasil.
 
Un gain de poids a été rapporté chez les jeunes-filles qui ont reçu le Gardasil. Ce fait n’aurait dû surprendre personne car l’hypothalamus transforme la L-histidine en histamine ; ce fait a comme conséquence de supprimer la faim [13] Si une condition auto-immune détruit la L-histidine, le taux d’histamine peut s’avérer trop faible. Cette situation entraîne donc un gain de poids.
 
Allons-nous voir une épidémie d’avortements spontanés et de malformations congénitales chez les jeunes-filles qui n’ont pas eu la malchance de devenir stériles après le Gardasil ? La chose est probable vu que l’histamine est nécessaire au développement des organes et des embryons.[14]
 
Il était tout à fait prévisible que toute fonction corporelle basée sur la L-histidine ou des substances comme l’histamine, la carnosine et l’ansérine puisse être affectée.
Il ne faut donc pas s’étonner que les effets négatifs du Gardasil comprennent un large éventail de troubles et de décès. Ce qui aurait été surprenant c’est que le Gardasil n’aurait pas eu pareilles conséquences !
 
Pourquoi
 
Le Gardasil a peut-être été le premier vaccin pour lequel on a utilisé de la L-histidine. La raison pour laquelle on a inclus ce produit n’est expliquée nulle part. Les effets secondaires du polysorbate 80 sont bien connus, tout spécialement quand ce produit est injecté. Que le polysorbate 80 puisse contourner la barrière hémato-encéphalique n’est pas une chose nouvelle et pourtant ce produit a été inclus dans ce vaccin qui utilise une neurotoxine connue : l’aluminium.
 
La question qu’il faut se poser est : pourquoi ? Quelle raison pourrait bien exister pour qu’un vaccin puisse provoquer un préjudice prévisible aussi incroyable ? Une grande partie des dommages potentiels ne seront vraisemblablement pas connus avant des années. Les taux déjà élevés d’infertilité vont-ils monter en flèche ? Est-ce que les décideurs pourront concevoir les affres des fausses couches et celles des bébés peut-être atteints de malformations congénitales ? Combien vont souffrir de maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde ? Combien vont souffrir de troubles neurologiques ? Nous commençons seulement à voir le début des effets secondaires qui ont probablement été causés. Les troubles auto-immuns prennent du temps avant de se manifester. Il faut aussi du temps avant que les adolescentes deviennent sexuellement actives. Combien parmi elles ne connaîtront peut-être jamais tout le potentiel de l’intimité sexuelle parce la L-histidine du vaccin leur aura volé leur orgasme ? La raison la plus simple de tout cela, c’est évidemment l’argent. Merck et ses sbires semblent mettre l’argent au-dessus de tout, y compris au-dessus de la qualité de vie d’innombrables jeunes femmes. Ca leur semble apparemment égal que certaines connaissent une mort prématurée. Y a-t-il d’autres raisons ? A mon avis, rien ne pourrait être plus insidieux que de vouloir cacher volontairement le terrible potentiel d’un produit en vue de s’enrichir. Quel est votre avis ?...
 
Références:
 
  1. Premature ovarian failure 3 years after menarche in a 16-year-old girl following human papillomavirus vaccination, BMJ Reports 2012, Deirdre Therese Little, Harvey Rodrick Grenville Ward, doi:10.1136/bcr-2012-006879
  2. Delayed effects of neonatal exposure to Tween 80 on female reproductive organs in rats.
  3. Polysorbate 80 in medical products and nonimmunologic anaphylactoid reactions.
  4. Delivery of loperamide across the blood-brain barrier with polysorbate 80-coated  polybutylcyanoacrylate nanoparticles.
  5. Significant transport of doxorubicin into the brain with polysorbate 80-coated nanoparticles.
  6. Mechanisms of aluminum adjuvant toxicity and autoimmunity in pediatric populations
  7. Pure L-Histidine
  8. Synthesis and characterization of copper(I), copper(II), zinc(II), cobalt(II), and iron(II) complexes of a chelating ligand derived from 2,6-diacetylpyridine and L-histidine. Oxygenation of the copper(I), cobalt(II), and iron(II) complexes. Crystal structure of the zinc(II) complex
  9. Dietary regulation of copper absorption and storage in rats: effects of sodium, zinc and histidine-zinc.
  10. Growth characteristics in laboratory animals fed zinc-deficient, copper-deficient, of histidine-supplemented diets.
  11. Inhibition of copper absorption by zinc. Effect of histidine.
  12. Low free serum histidine concentration in rheumatoid arthritis. A measure of disease acti vity.
  13. Histidine Suppresses Food Intake through Its Conversion into Neuronal Histamine
  14. Histamine: A potential therapeutic agent for breast cancer treatment?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment