Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 03:15
Première rencontre aux Pays-Bas

En mai 1954, une soixantaine d’hommes influents provenant du domaine de la politique, de la finance et de l’élite aristocratique européenne se réunit à l’Hôtel de Bilderberg à Oosterbeek en Hollande. Le Polonais Joseph Retinger, l’un des plus grands défenseurs de l’unification européenne, est souvent identifié comme étant l’un des principaux initiateurs de cette rencontre, qui survient dans le contexte de l’après-guerre où un fort sentiment anti-américain balaie l’Europe et où la menace communiste inquiète l’Occident. Retinger et ses comparses souhaitent faire la promotion de l’alliance de l’OTAN, et désirent une meilleure coopération entre les pays d’Europe et les Etats-Unis. Ils espèrent qu’un meilleur dialogue à travers l’Europe et avec les USA pourra prévenir de futures guerres. Lors de cette première réunion, des invités de marque comme l’ancien Premier Ministre de Belgique Paul Van Zeeland, le Prince Bernhard des Pays-Bas ainsi que le président d’Unilever, Paul Rijkens, sont présents. 

Pas de traces écrites

Pendant trois jours, les invités discutent de l’intégration européenne et de l’attitude à adopter face au communisme et à l’Union soviétique. Aucune résolution officielle n’est adoptée et aucun compte-rendu n’est publié, mais les organisateurs estiment que la rencontre est un tel succès qu’ils décident de tenir une conférence similaire chaque année. Dès lors, le groupe se nomme Bilderberg en l’honneur de son premier lieu de rencontre. 

Des membres richissimes

Le milliardaire américain David Rockefeller, dont le grand-père a fait fortune dans le pétrole, devient un membre important du groupe Bilderberg, et il tisse des liens avec d’autres puissants regroupements comme le Council on Foreign Relations et la Commission Trilatérale, qui inclut aussi les pays d’Asie. Depuis sa fondation en 1954, des milliers d’hommes influents (et quelques rares femmes de pouvoir) ont été invités à participer aux rencontres annuelles Bilderberg, qui ont toujours lieu dans les hôtels les plus luxueux de la planète. 

Invités triés sur le volet

Dans les dernières années, des personnes très influentes ont participé aux rencontres. La rencontre de 2011 à St-Moritz, en Suisse, a par exemple réuni des individus comme Chris Hughes, co-fondateur de Facebook, Pascal Lamy, président de l’Organisation mondiale du commerce, John Micklewaith, éditeur de la revue The Economist, George Papaconstantinou, ministre des Finances de la Grèce, et Marcus Agius, president de la banque Barclays. En 2006, le groupe s’est réuni à l’hôtel Brookstreet de Kanata, une banlieue d’Ottawa. 
Plusieurs observateurs ont remarqué que la participation de certains hommes politiques à la rencontre semble souvent précéder leur nomination à la tête d’un parti ou leur candidature à des élections. C’est le cas notamment de Bill Clinton, qui a participé à la rencontre en 1991 avant d’être élu en 1993, de Margaret Thatcher, présente à la rencontre de 1975 et élue en 1979, ou encore de Stephen Harper, invité des Bilderberg en 2003 à Versailles et élu en 2006. Les premiers ministres canadiens Pierre Elliot Trudeau, Paul Martin et Jean Chrétien ont participé à au moins une rencontre du groupe. 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/82/Bilderberg_Attendees.png/800px-Bilderberg_Attendees.pngCarte des pays ayant eu, en 2009, le plus de politiciens présents aux réunions Bilderberg depuis leur lancement en 1954. (Source : wikipédia)

Huis clos

L’extrême discrétion – voire le secret- qui entoure les rencontres du groupe éveillent aussi depuis longtemps les soupçons de ceux qui craignent un complot mondial dirigé par l’élite financière et politique de l’Occident. D’abord, le lieu de la rencontre n’est jamais annoncé publiquement et la liste d’invités n’est rendue publique, a posteriori, que depuis quelques années. L’hôtel où se tient la rencontre est souvent dans lieu reculé, l’endroit est toujours réservé en entier pour les invités, et le personnel de l’hôtel a l’interdiction de parler aux médias. Dans les dernières années, le groupe Bilderberg a toutefois fait quelques efforts pour améliorer sa transparence, en créant notamment un site web où les thèmes de discussion et la liste des participants des rencontres passées sont publiés. 

Qui choisit les membres?

La structure organisationnelle du groupe Bilderberg est relativement simple. Il existe un comité directeur, formé d’une trentaine d’individus, et ce comité élit un président pour un mandat d’un an. Le mécanisme qui détermine la composition du comité directeur n’est pas précisé dans les documents officiels du groupe. Avec l’aide du comité directeur, le président élabore le programme de la conférence annuelle et sélectionne les participants. Un Secrétaire exécutif travaille sous l’autorité du président. Le président actuel est Henri de Castries, PDG du groupe mondial d’assurances AXA. Chaque rencontre annuelle réunit une centaine d’invités. Cela dit, les seuls véritables membres de Bilderberg sont ceux qui siègent sur le comité directeur.  Les invités aux conférences ne sont pas considérés comme des membres. 

Doit-on les craindre?

Sans verser dans des théories de complot farfelues, plusieurs observateurs soulèvent cependant des inquiétudes par rapport à l’influence directe ou indirecte du groupe Bilderberg dans les affaires des pays d’Europe et d’Amérique. Certains craignent que les individus les plus puissants de la planète, triés sur le volet par un petit comité de puissants, ainsi réunis en huis clos et sans comptes à rendre à la population de leurs pays respectifs, ne prennent des décisions ou ne subissent des pressions qui pourraient aller à l’encontre du bien commun. 
Les quelques membres ou ex invités des conférences Bilderberg qui ont témoigné publiquement au sujet de leur participation soutiennent pour leur part que les conférences ne font que procurer un lieu sécuritaire où des leaders de différents milieux peuvent discuter et échanger des idées de manière libre et informelle, sans craindre que leurs propos soient rapportés dans les médias. 












Source :

Aller plus loin :

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SOCIETE
commenter cet article

commentaires

lasorciererouge 26/05/2014 23:21

https://www.youtube.com/watch?v=NqV5zyxAq-g

Doc: Le groupe Bilderberg, c'est quoi exactement ,,

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment