Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 13:42

 

topelement--3-.jpg

 

Des forages au fond de la mer au large de l'Antarctique révèlent que ce continent glacé était couvert par la forêt vierge il y a 52 millions d'années. "Il y avait des forêts, pas de glace, et il faisait très bon", ont annoncé jeudi des scientifiques.


Ces forages effectués au large de la côte orientale ont permis de récupérer des fossiles de pollens provenant d'une forêt "quasi-tropicale" couvrant le continent à l'époque de l'Eocène, il y a entre 34 et 56 millions d'années.


Des analyses de molécules sensibles à la température montrent qu'il faisait "très bon" à cette époque, à cet endroit du monde, avec des températures d'environ 20 degrés Celsius, a déclaré Kevin Welsh, un scientifique australien qui a participé à cette expédition menée en 2010 dont l'étude a été publiée dans la revue britannique Nature.


Niveaux élevés de CO2

 

Des niveaux élevés de dioxyde de carbone dans l'atmosphère étaient sans doute à l'origine de la chaleur et de l'absence de glace sur l'Antarctique. La quantité de CO2 à l'époque est estimée entre 990 et "quelques milliers" de parties par million (ppm).


Aujourd'hui, le taux est évalué à environ 395 ppm et les prévisions les plus extrêmes du Groupe intergouvernemental sur le changement climatique (GIEC) table sur une nouvelle fonte des glaces "à la fin du siècle", a rappelé le scientifique, paléoclimatologue de l'université du Queensland.


Selon le chercheur, ces découvertes sont "très significatives" pour la compréhension des changements climatiques à venir, notamment au regard de l'importance de l'Antarctique pour la planète, et de ses immenses réserves d'eau stockées à sa surface sous forme de glace.

 



 

Source :

 

Romandie

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment