Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 16:10
MK Ultra au Canada : Dr Ewen Cameron (Doc) [VostFR]

Voici un extrait de l'émission "The Fifth Estate" (CBS) sur le tournage du film "The Sleep Room", ce dernier révèle les liens entre la CIA et les travaux du Dr Ewen Cameron qui se déroulèrent entre 1957 et 1964 à l'institut "Allen Memorial" au Canada. Voici les images d'archives et les témoignages des victimes sur lesquels sont basés le film.

 

L'émission a été diffusé le 6 janvier 1998, il n'y a jamais eu de rediffusion.

 

@ AgoravoxTV

 

Les travaux d'Ewen Cameron et de son équipe ont pour origine la méthode de traitement de la schizophrénie élaborée par Jakob Klaesi en 1921. Il s'agissait de plonger les sujets dans une narcose prolongée, communément appelé deep sleep (en). Pour ce faire, Cameron utilise un cocktail de barbituriques (Véronal, Séconal, Nembutal) et un puissant neuroleptique (Largactil = chlorpromazine). « Nous avions déjà trouvé que le sommeil prolongé induisait la confusion ; nous décidâmes donc d'administrer une thérapie d'électrochoc intensif à nos patients en sommeil continu » explique étonnement Cameron, comme si l'électroconvulsivothérapie (ECT) allait arranger l'état des patients. L'objectif était de conduire, ou plus exactement de diriger la psyché (psychic driving (en)), en déprogrammant (depatterning (en)) le sujet afin de pouvoir réimplanter (dynamic implant) au moyen de magnétophone (plus exactement un Dormiphone (en)) répétant inlassablement les mêmes phrases. Cette technique d'apprentissage avait curieusement été suggérée en 1929 dans une nouvelle d'anticipation - Cerebrograph, Ltd - écrite par Max Sherover, celui-là même qui, ayant développé son idée à l'apprentissage des langues, commercialisait à partir de 1948 le Dormiphone.

 

En 1977, John D. Marks, invoquant le Freedom of Information Act, obtient la déclassification d'un grand nombre de documents secrets concernant le programme MK-Ultra. À la sortie du livre de John D. Marks (en), Velma Orlikow, femme du politicien canadien David Orlikow (en), après avoir lu un article du New York Times, se souvient d'avoir été la patiente du Docteur Cameron à l’Allan Memorial Institute et engage des poursuites contre la CIA. D'autres personnes, notamment Jean-Charles Page, Robert Logie, Rita Zimmerman, Louis Weinstein, Janine Huard, Lyvia Stadler, Mary Morrow, et Mrs. Florence Langleben, rejoindront son action (class action). En 1988 d'autres victimes, comme Linda Macdonald, s'ajouteront à la liste et parviendrons à obtenir une compensation en 1992.

 

@ wikipédia

 

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SOCIETE
commenter cet article

commentaires

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment