Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 13:31

Source : RiaNovosti

 

http://fr.rian.ru/images/19642/88/196428868.jpg

 

Neuf banques supplémentaires ont été assignées en justice dans le cadre de l'enquête sur les manipulations du Libor, le taux de crédit interbancaire de référence, annonce vendredi le Wall Street journal citant des sources proches du dossier.

 

Des citations à comparaître ont été signifiées en août et septembre par les Etats de New York et du Connecticut à Bank of America, aux banques japonaises Norinchukin et Bank of Tokyo Mitsubishi, au Crédit Suisse, à la Lloyds (Grande-Bretagne), à la Rabobank (Pays-Bas), à la Royal Bank of Canada, à la Société Générale et à l'allemande West LB, a indiqué le quotidien d'affaires américain.

 

Au total, 16 banques sont désormais dans le collimateur de la justice (notamment JPMorgan, Citigroup, Barclays, HSBC, RBS, UBS et Deutsche Bank).

 

Le Libor est calculé par la British Banking Association (BBA) sur la base de données fournies par un panel de banques internationales. Les taux interbancaires définissent le prix auquel les banques se prêtent de l'argent entre elles, mais influent aussi sur le taux des crédits accordés aux particuliers et aux entreprises.

 

Le scandale a récemment repris de plus belle après que la Barclays a reconnu avoir délibérément rabaissé les indicateurs fournis pour déterminer le Libor à l'automne 2008, en plein crise financière mondiale.

 

Barclays a annoncé mercredi dernier qu'elle allait payer au total l'équivalent de 290 millions de livres (360 millions d'euros) pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain dans cette affaire de manipulation des taux interbancaires. Le directeur général de la banque, Bob Diamond, a présenté sa démission en début de semaine.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment