Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 13:53

Source : Alter-Info

 

Qui nous impose nos lois ?

QUE PROTEGENT NOS LOIS ?
Avons-nous perdu pied ? Avons nous perdu notre humanité ?
Le temps où tous hommes naissaient libres et égaux en droit est-il révolu, les lois que nos anciens ont établi sont-elles encore un exemple de nos jours ?
A la base, les lois n'étaient elles pas faites par les hommes pour protéger celui-ci de ses travers.
Qu'en est-il de nos jours ? L'homme fait-il encore les lois, pour protéger qui cette fois ?
Nous sommes en droit de nous poser cette question et en devoir d'y répondre.

Quand à travers le monde le choix de nos ressources nous soit imposé, que la différence est mise à l'écart parce que jugée inappropriée aux besoins actuels, de quel droit et pour le bien de qui ou de quoi ces décisions sont elles prises ?
Nous sommes en droit de nous poser cette question.

Quand à travers le monde des lois nous interdisent de cueillir telle ou telle plante médicinale, qui protégeons-nous ?
Quand des lois imposent de cultiver telle variété de blé ou de légume et pas une autre, à qui cela profite ?
Quand les médecines parallèles sont dites inefficaces, qui en a jugé ainsi et pour quel profit ?
L'humanité a t-elle perdu le droit de choisir ce qui est bien ou mal pour elle, en a t-elle encore le pouvoir ?

Pourquoi est-il si dur de trouver de nouvelles énergies, pourtant avant le monopole du pétrole il en excitait tout autour du globe et exploitées depuis des siècles, le seul souci, c'est que tout le monde pouvait en profiter et que personne ne pouvait par conséquent en avoir le monopole.
Le monopole des matières premières est devenu une obsession de nos jours, pourquoi et à qui profite t' elle ?
Nous sommes en droit d'avoir des réponses.

Les lois protègent-elles les droits de l'homme ou celles des finances qui nous imposent leurs choix pour leurs propres profits au détriment de notre santé.
Nous devons rester maitre de notre vie, nous en avons le devoir.

Nous avons de devoir de protéger l'humanité de toute sorte de monopole de ressource, de pensée.
N'oublions pas que la différence crée la richesse de notre monde.
Nous avons le devoir de protéger nos droits pour qu'à nouveau les lois protègent l'homme et pas autre chose que celui-ci.
Les lois doivent être faites pour le bien de l'homme et non par des sociétés dont le seul but est de s'enrichir au détriment du bien planétaire.

Qu'adviendra t'il de nous et des générations qui nous succéderont si nous ne faisons rien ?
Soyons responsables face à toutes ces décisions, ne nous enfermons pas dans un mode de pensée unique.
C'est un devoir de nos jours que de prendre conscience du bien humain, car seule cette prise de conscience pourra nous sortir de cette impasse face à laquelle nous nous trouvons.
Nous avons le devoir de prendre en main notre destin, c'est aujourd'hui que se construit demain.
Ne laissons plus les lobbies dicter leurs lois car seule l'humanité à ce droit.

Maintenant, dans quel sens avons nous envie d'oeuvrer ?
Quel monde voulons nous laisser à ceux qui nous succéderont ?
bonne réflexion, 

amicalement C.R.

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires

lasorciererouge 18/04/2015 20:52

http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/ta/ta0501.pdf

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment