Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 11:35

Source : conscience du peuple

 

http://www.mensongepsy.com/fr/wp-content/uploads/2007/04/duanemichals.jpg

 

Pourquoi les médias n'en parlent pas?  Les gens qui vivent avec des problèmes psychiatriques sont souvent médicamentés pour ainsi être capables de s'adapter à la vie en société et pour diminuer les risques d'atteinte à leur vie et à celle des autres.  Jusque là, on peut n'y trouver rien d'anormal.  Cependant, certains médicaments peuvent déclencher des états psychotiques, surtout s'ils sont amalgamés avec d'autres substances.  Les changements de médication sont aussi des moments d'instabilité où le patient montre des comportements de violence parfois extrêmes.  Le suivi médical, psychiatrique, est nettement insuffisant dans plusieurs cas puisqu'il ne permet de détecter des changements soudains pouvant menacer la sécurité du patient et de son environnement.  Les prescriptions coulent à flot et les diagnostics sont souvent émis de façon précipitée et presque aléatoire: un psychiatre tranche pour le "trouble bipolaire", un autre parle de "personnalité limite" et un autre croit que c'est une dépression!   Les personnes qui vivent avec un problème de santé mentale reçoivent, presque systématiquement, des prescriptions d'un cocktail médicamenteux  et ne reçoivent pas en même temps un suivi psychologique pour investiguer la cause de ce déséquilibre mental.  Les listes d'attente dans le réseau public pour recevoir de l'aide psychologique sont tellement longues qu'un patient peut attendre des mois avant de recevoir un suivi.  Même chose pour les parents qui ont un enfant qui montre des comportements de violence et de désorganisation extrême: inscrivez-vous sur la liste d'attente et on vous appellera!  Un parent en état de crise qui vit avec un enfant extrêmement dérangé, agressivité et troubles majeurs du comportement, peut attendre un an avant de visiter un pédopsychiatre et attendre quelques semaines avant d'avoir accès à des spécialistes de la santé mentale via les centres de services sociaux.  Ces parents, laissés à eux-mêmes, démunis et à bout de souffle, voient leur enfant s'enliser dans un état encore plus grave et ils en viennent même à craindre pour leur propre vie!  Sans les outils pour intervenir auprès de ce type d'enfant, il n'est pas surprenant de voir de plus en plus de jeunes enfants, adolescents et jeunes adultes péter les plombs!

Réflexion du jour: Qu'adviendra-t-il si un jour les médicaments de prescription ne pouvaient plus être délivrés aux patients?  Les cardiaques, les diabétiques, les psychotiques???


http://ssristories.com/index.php?p=school

Partager cet article

Repost0

commentaires

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment