Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 16:22

 

 

Depuis : les brins d'herbes engagés

 

Interview de Roberto Saviano, auteur du célèbre Gomorra, pour la sortie de son nouveau livre : Zéro zéro zéro, sur le trafic de la cocaïne. « L’ensemble du narcotrafic représente la première industrie au monde, devant celle du pétrole, explique Saviano. Le marché de la cocaïne n’a jamais connu de crise depuis la Seconde guerre mondiale. C’est un bien qui ne subit pas de cycle, il se porte bien même quand l’économie va mal ».

 

L’argent du trafic de drogue a envahi l’ensemble de l’économie mondiale : « 97 % de l’argent de la drogue est recyclé par les banques américaines et européennes. L’économie du narcotrafic soutient l’économie légitime ». Il reprend les propos d’Antonio Maria Costa, ancien directeur de l’Office de l’ONU contre la drogue et le crime organisé, qui déclarait en 2009 que « les milliards d’euros du narcotrafic avaient sauvé les banques européennes ». Roberto Saviano explique : « La force du narcotrafic, ce n’est pas seulement l’argent, mais la liquidité qui pénètre les banques, et c’est alors que cette marchandise qu’est la cocaïne devient le capitalisme vivant ; elle transforme son ADN et celui des démocraties pour toujours ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 « L’ARGENT DE LA DROGUE A SAUVÉ LES BANQUES EUROPÉENNE » (ITW) [VOSTFR]

Partager cet article

Repost 0
Published by openyoureyes - dans SOCIETE
commenter cet article

commentaires

Citation

« Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité.

 

Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait.

 

Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité. »

 

Rechercher

Catégories

Vidéos du moment